octobre 3, 2022

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

Une femme a payé 8 000 $ après qu’une société de location de voitures a affirmé avoir parcouru 36 000 km en trois jours

Une femme qui a loué une voiture à Toronto a déclaré avoir payé 8 000 $ après que l’entreprise a affirmé avoir couvert la circonférence de la Terre en trois jours.

La Vancouveroise Giovanna Boniface a déclaré avoir loué une voiture chez Avis pendant trois jours après son arrivée. Pearson de Toronto plus tôt ce mois-ci pour aider à stabiliser sa fille à l’université.

Elle a dit avoir conduit un GMC Yukon Denali entre l’aéroport, le centre-ville de Toronto et Kitchener, où elle et sa belle-mère se sont rendues.

Au total, elle a déclaré avoir parcouru près de 300 kilomètres au moment où la voiture est revenue à l’aéroport et s’est enregistrée lors d’un voyage en Europe.

Boniface a déclaré qu’elle avait payé d’avance environ 1 000 $ pour louer la voiture. En attendant de monter à bord de son vol, elle a déclaré avoir vérifié son relevé de carte de crédit en ligne pour s’assurer que les frais étaient correctement traités.

« C’est alors que j’ai remarqué que ces frais d’Avis s’élevaient à plus de 8 000 $ », a déclaré Boniface à CTV News Toronto jeudi.

Elle a dit qu’elle a ensuite regardé son reçu d’Avis et a remarqué que la société lui avait facturé 36 482 kilomètres à un taux de 25 cents par kilomètre.

Boniface a déclaré qu’elle aurait dû conduire 72 heures d’affilée à 500 km/h pour que cela soit possible. C’est aussi à peu près la même distance que trois fois en voiture de Toronto à l’Afrique du Sud.

« La première chose que je voulais faire était de repasser par la sécurité et de marcher jusqu’à la table », a-t-elle déclaré. « Mais je n’ai pas eu le temps de le faire car les lignes de sécurité étaient très longues. »

READ  Des dizaines de cas de salmonelles dans l'ouest du Canada liés à des grains de maïs congelés de marque

Au lieu de cela, j’ai essayé de contacter Avis .site À l’aéroport, mais personne n’a répondu au téléphone.

« Ça ne faisait que sonner et sonner et personne ne répondait, a-t-elle dit. C’était vraiment frustrant d’essayer de joindre quelqu’un. »

Boniface a déclaré qu’elle avait ensuite appelé Avis via son numéro de téléphone public, mais qu’elle avait toujours des problèmes pour résoudre le problème.

« Il semble qu’ils n’aient pas vraiment compris quel était mon problème et j’avais vraiment besoin qu’ils suppriment ces frais de 8 000 $ », a-t-elle déclaré.

Elle a dit qu’elle avait été interrompue deux fois alors qu’elle tentait de parler à un responsable d’Avis et qu’elle avait finalement dû embarquer sur son vol.

Après son arrivée à Paris, Boniface a déclaré qu’elle avait contacté Visa pour contester l’accord, mais qu’ils ne pouvaient rien faire car les frais étaient toujours en attente.

Elle a dit que ce n’est que quelques jours plus tard, lorsque les médias sont intervenus, qu’elle a reçu un appel d’Avis l’informant que le supplément serait remboursé.

Dans une déclaration à CTV News Toronto, Avis a déclaré qu’il s’était excusé auprès de Boniface pour l’erreur et avait publié sa réponse.

Ils n’ont pas dit ce qui a causé l’erreur.

Elle a dit qu’elle comprenait que les entreprises commettent des erreurs, mais elle n’aime pas la façon dont l’épreuve a été gérée et la façon dont il a fallu la rendre publique pour résoudre le problème.

« Dans l’ensemble, le service client n’a pas été bon », a-t-elle déclaré, ajoutant que l’épreuve lui avait causé un stress excessif lors de ses déplacements.

READ  Elon Musk semble se moquer du poids de Bill Gates dans le conflit boursier de Tesla

« La chose la plus frustrante est de ne pas atteindre le service client de quelque manière que ce soit en temps opportun. »