mai 25, 2024

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

Enfin, la Lambda School – désormais BloomTech – a été sanctionnée pour participer à un bootcamp de codage.

Enfin, la Lambda School – désormais BloomTech – a été sanctionnée pour participer à un bootcamp de codage.

Pourquoi? Entre autres pratiques trompeuses, le Bloom Institute of Technology ne les a pas appelés prêts. Il a annoncé un moyen pour les étudiants d’obtenir des emplois technologiques bien rémunérés « sans risque » et « sans prêt » en payant 17 % de leurs revenus futurs pendant cinq ans – au lieu des frais de scolarité de 20 000 $.

Mais les ISA étaient définitivement des prêts. Le CFPB a décidé que, puisque Bloom recevait des frais financiers moyens de 4 000 $ sur chacun, les étudiants pourraient faire défaut et être envoyés en recouvrement s'ils ne parvenaient pas à effectuer leurs paiements. Bloom se redressait. Il vend des dettes étudiantes à des investisseurs. pour 7 000 $ à 10 000 $ par personne.

Bloom a distribué plus de 11 000 de ces prêts entre 2017 et 2023, selon l'ordonnance par consentement du CFPB que vous pouvez lire au bas de cette histoire. Mais ces prêts ne seront pas accordés à partir de 2024, donc une interdiction des prêts futurs pourrait être trop peu, trop tard.

Cependant, l'agence a également demandé à Bloom d'annuler tous les prêts accordés aux étudiants qui n'avaient pas effectué de paiement au cours des 12 derniers mois, de permettre aux étudiants actuels de se retirer immédiatement du programme sans aucune dette et de restituer une petite somme d'argent aux anciens élèves qui ont payé Bloom. une augmentation mais n'a pas pu recevoir Un emploi qui rapporte 70 000 $ ou plus. Ce dernier groupe d’étudiants bénéficiera toujours de prêts, mais plafonnés rétroactivement au taux de scolarité.

BloomTech a déjà approuvé la demande ; Le PDG de la société, Austin Allred, a signé son approbation vendredi dernier. Il paiera personnellement 100 000 $ de l'amende de 164 000 $ et se verra interdire les activités de prêt étudiant pendant 10 ans.

READ  Les soucis de poche et les conflits à l'étranger assombrissent les projets de dépenses du réveillon du Nouvel An

Soit dit en passant, rien de tout cela ne met BloomTech en faillite, car elle peut continuer à fonctionner grâce à des prêts externes.

 » monde. » Catégorie « Experts de l'industrie ». Le rapport du CFPB soutient ceci :

Le programme de BloomTech changeait fréquemment et reposait en partie sur des assistants pédagogiques rémunérés à 15 $ de l'heure et ayant une expérience limitée en programmation. En conséquence, de nombreux étudiants se sont plaints de devoir enseigner eux-mêmes le contenu des cours.

Allred a tweeté que l'école avait atteint un taux de placement de 100 pour cent dans l'une des suites de BloomTech. Dans un message privé, il a reconnu plus tard que la taille de l’échantillon n’était que d’un seul étudiant.

À partir de 2019, BloomTech a vanté des taux d’embauche d’au moins 71 %. Mais les rapports non publics de BloomTech destinés aux investisseurs, qui s'appuient sur des méthodologies plus rigoureuses, ont toujours montré des taux d'emploi plus proches de 50 %.

Il y a plus à propos de la demande de consentement complet, que vous pouvez lire ci-dessous.