juillet 5, 2022

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

La TSX affiche la plus grosse perte depuis 2020 alors que les craintes d’inflation s’apaisent

La Bourse de Toronto a connu jeudi sa pire journée en plus de deux ans alors que les investisseurs ont fait face à la réalité de la forte hausse des taux d’intérêt pour faire baisser l’inflation galopante.

L’indice boursier canadien de référence a perdu 618 points pour clôturer en dessous de 19 000 pour la première fois depuis avril 2021. En termes de pourcentage, il s’agit de la pire journée pour le marché boursier canadien en deux ans.

La TSX a emboîté le pas des marchés boursiers du monde entier, qui ont chuté à l’unisson après La Réserve fédérale relève le taux d’intérêt de référence de 75 points de base mercredi, la plus forte hausse en 26 ans.

La Banque nationale suisse et la Banque d’Angleterre ont emboîté le pas jeudi, augmentant les taux de prêt dans le but de refroidir les économies en surchauffe.

« Le marché comprend ce que signifient 75 points et demande, la Fed peut-elle continuer ce cycle violent sans provoquer de récession? » a déclaré Brenda O’Connor-Guanas, vice-présidente de la banque d’investissement chez UBS.

Forte hausse attendue au Canada

Après avoir augmenté trois fois cette année pour faire passer son taux de 0,25 % en mars dernier à 1,5 % maintenant, les investisseurs s’attendent à ce que la Banque du Canada annonce une hausse importante des taux le mois prochain, portant son taux à 2,25. pour cent, un niveau jamais vu avant la crise financière de 2009.

L’inflation tenace a causé un refroidissement sur les marchés boursiers ces derniers temps, car les investisseurs se rendent compte que des prix élevés persistants freineront les bénéfices, les consommateurs étant obligés de trouver des moyens de les réduire.

READ  L'Alberta comblera « immédiatement » la pénurie d'infirmières avec du personnel tiers: syndicat des infirmières

« Nous avons une économie en surchauffe et il n’y a qu’une seule façon de la refroidir, et ça va être douloureux », a déclaré O’Connor Guanas à CBC News.

Les 11 sous-indices du TSX étaient en baisse, de l’énergie aux banques, et des soins de santé à la technologie.

Le trader de la Bourse de New York Peter Tuchman, connu pour ses chapeaux sur le thème de Wall Street, en porte un en novembre 2020 alors que le Dow était sur le point d’atteindre 30 000 points pour la toute première fois. L’indice boursier américain a de nouveau franchi cette barrière jeudi, dans l’autre sens. (Brendan McDermid/Reuters)

Les choses étaient encore pires à Wall Street, où le Dow Jones Industrial Average a perdu 700 points, soit plus de 3%, pour tomber en dessous de 30 000 pour la première fois depuis janvier 2021.

« Ce sont des barrières psychologiques », a déclaré Anthony Skellipote, PDG de Veritas Investment Research, basé à Toronto. « Le problème avec la vente, c’est qu’elle génère de la vente. »

Le S&P 500 au sens large a connu sa pire journée depuis septembre 2020, perdant 123 points, soit plus de 3 %.

S&P et le Nasdaq axé sur la technologie sont tous deux officiellement entrés dans les marchés baissiers, ce qui signifie qu’ils sont en baisse de 20 % ou plus par rapport à leur sommet.