mai 24, 2024

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

Même si les coûts olympiques augmentent, la France affirme qu'ils sont beaucoup moins chers

Même si les coûts olympiques augmentent, la France affirme qu'ils sont beaucoup moins chers

La facture finale des Jeux olympiques de Paris n'est pas encore connue, mais selon la vision, elle pourrait être chère par rapport aux estimations initiales ou moins chère par rapport à d'autres jeux récents.

Le total approche actuellement les 9,0 milliards d'euros (9,66 milliards de dollars) mais devrait dépasser les 10 milliards d'euros, ce qui obligera le gouvernement à contribuer davantage aux Jeux olympiques prévus sous le mantra « les Jeux financent les Jeux ».

« Il y a désormais une zone de danger », a déclaré à l'AFP une source gouvernementale, à 100 jours avant l'allumage de la flamme lors de la cérémonie d'ouverture.

Ce qui est inclus dans le coût des Jeux olympiques conduit à différents calculs de leurs coûts.

Les Jeux olympiques de Tokyo, reportés d'un an à 2021 en raison de la crise du Covid, coûteront 12 milliards d'euros, selon les auditeurs nationaux du Japon, soit plus du double de l'estimation initiale de leur candidature.

Publicité – Faites défiler pour continuer

Pour Rio en 2016, en proie à la corruption, les organisateurs locaux ont estimé les dépenses totales à 11,8 milliards d'euros, dont plus de la moitié pour les infrastructures.

Les estimations pour Londres en 2012 vont de 12 à 15 milliards d'euros. Les calculs d'experts extérieurs pour Pékin en 2008 s'élèvent à 40 milliards d'euros aux taux de change actuels. En 2004, Athènes a ajouté aux dettes écrasantes du gouvernement grec, coûtant 13 milliards d'euros.

Pour Paris, la responsabilité de dépenser l'argent est partagée entre le Comité d'organisation des Jeux Olympiques (COJO), qui gère les Jeux, et la Société de livraison olympique (Solideo), qui a construit les installations. Tous deux ont été confrontés à des problèmes liés à une inflation plus élevée que prévu.

Gojo est déjà en passe de lever davantage de fonds auprès de sources privées, à hauteur de 4,4 milliards d'euros, en hausse par rapport à sa valorisation initiale de 3,2 milliards d'euros. En fait, le budget initial prévoyait un équilibre budgétaire parfait – un objectif qui a été abandonné.

Gojo reçoit 1,24 milliard d'euros de financement de sponsors, 1,4 milliard d'euros de la vente de billets et 1,2 milliard d'euros du Comité international olympique.

Les dépenses de Gojo comprennent la location du Stade de France, l'organisation du village olympique pour les athlètes, le paiement des gardes du corps privés, des tribunes temporaires et des danseurs lors de la cérémonie d'ouverture.

Publicité – Faites défiler pour continuer

Fin 2022, Gojo a augmenté son budget de 10 %, accusant l’inflation. Elle avait alors reçu 111 millions d'euros supplémentaires de financement public de la part du gouvernement français et des collectivités territoriales, notamment pour l'organisation des Jeux Paralympiques après les JO.

Une cour des comptes française a déclaré que Gojo avait commis l'erreur traditionnelle des Jeux olympiques en sous-estimant son budget initial.

Signe que les temps sont durs, Gojo a récemment demandé au gouvernement régional de contribuer à hauteur de 10 millions d'euros au coût du transport en bus des participants autorisés. La région a refusé.

Publicité – Faites défiler pour continuer

Le gouvernement français surveille de près les finances de Gojo. Le gouvernement a offert une garantie de 3 milliards d'euros pour couvrir le déficit.

« Pour l'instant, il n'y a aucune raison de croire qu'il y aura une pénurie », a déclaré la ministre des Sports Amélie Odea-Castera.

READ  La major pétrolière française TotalEnergies s'est complètement retirée du Myanmar

Dotée d'un budget total de 4,4 milliards d'euros, la Solideo a reçu près de 1,8 milliard d'euros de la part des gouvernements nationaux, régionaux et locaux. Le coût total de 646 millions d'euros comprend 542 millions d'euros pour la construction du village olympique, qui deviendra des appartements après les Jeux.

Publicité – Faites défiler pour continuer

Parmi les autres éléments du patrimoine figurent le Centre aquatique olympique nouvellement construit, des épreuves de plongée, de water-polo et de natation artistique, ainsi qu'une passerelle le long de l'autoroute séparant la lagune du Stade de France, où se déroulent les épreuves d'athlétisme et de rugby à sept.

Cependant, tous les coûts ne sont pas connus, y compris le prix exact de la sécurité, notamment une prime olympique de 1 900 euros pour les policiers et d'autres primes promises au service public.

Les documents budgétaires indiquaient que d'ici 2023, la contribution olympique générale atteindrait 2,44 milliards d'euros (dont 1,3 milliard d'euros du gouvernement national et 260 millions d'euros de la ville de Paris).

Le président de la Cour des comptes, Pierre Moscovici, a récemment rehaussé l'estimation de la contribution publique finale à « trois, quatre ou cinq milliards d'euros », affirmant que le chiffre définitif ne serait connu « qu'après les JO ».

Oudéa-Castera n’est pas d’accord.

« Il n'y a aucune raison pour que ce soit cinq milliards d'euros », a-t-il déclaré, ajoutant qu'il n'y avait pas « de dérive budgétaire ni de coûts cachés ».

Oudea-Castera a fait valoir que même la facture totale finale, proche de 10 milliards d'euros, serait bon marché par rapport aux Jeux olympiques d'été du millénaire.

READ  Après le Brexit, le roi Charles et Macron espèrent nouer des liens personnels

« Ces budgets sont probablement les plus scrutés de l'histoire olympique » et « les plus restrictifs (sur le plan organisationnel) depuis 20 ans », a-t-il déclaré.

Le score final ne sera connu qu’après la finale.

La Cour des comptes a été invitée à remettre un rapport d’ici l’automne 2025.