février 3, 2023

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

Le Comité international olympique propose d’exclure les athlètes russes et biélorusses des événements internationaux

Dans un mouvement radical pour isoler et condamner la Russie après l’invasion de l’Ukraine, le Comité international olympique a exhorté lundi les instances sportives à exclure les athlètes et officiels du pays des événements internationaux.

Le CIO a déclaré qu’il était nécessaire « de protéger l’intégrité des compétitions sportives mondiales et la sécurité de tous les participants ».

La décision a ouvert la voie à l’Association internationale de football (FIFA) pour exclure la Russie du match de barrage des éliminatoires de la Coupe du monde le 24 mars. La Pologne a refusé de jouer le match prévu contre la Russie.

L’appel olympique s’applique également aux athlètes et officiels du Bélarus, qui a incité l’invasion russe en permettant que son territoire soit utilisé pour déployer des troupes et lancer des attaques militaires.

Le CIO a déclaré qu’il avait agi « avec un cœur triste », mais que l’impact de la guerre sur les sports ukrainiens l’emportait sur les dommages potentiels pour les athlètes russes et biélorusses.

Ce n’était pas une interdiction générale par le Comité international olympique. Lorsque l’exclusion n’était pas « possible à court terme pour des raisons réglementaires ou légales », les équipes de Russie et de Biélorussie doivent concourir en tant que joueurs neutres sans drapeau, hymne ou symboles nationaux, y compris aux Jeux paralympiques d’hiver de Pékin.

Le CIO a également retiré l’ordre olympique qu’il avait accordé à Vladimir Poutine en 2001, et d’autres responsables russes se sont depuis retirés.

Les instances sportives de toute l’Europe s’étaient déjà déplacées contre la Russie lundi en refusant d’accueillir ou de jouer contre des équipes du pays.

La Finlande veut interdire l’équipe de hockey russe des championnats du monde masculins qu’elle accueillera en mai, la fédération suisse de football a déclaré que son équipe féminine ne jouera pas avec la Russie en juillet aux championnats d’Europe, et le club de football allemand Schalke 04 a déclaré qu’il avait décidé de mettre fin son long partenariat avec le géant russe de l’énergie, Gazprom.

Le Comité olympique canadien (COC) et le Comité des athlètes (AC) ont également condamné l’invasion russe de l’Ukraine.

« Nous condamnons l’invasion russe de l’Ukraine et la violation flagrante du droit international et de la trêve olympique », a déclaré le comité dans un communiqué. « En solidarité avec les athlètes ukrainiens et ukrainiens, le COC et le CA soutiennent pleinement toutes les sanctions contre la Russie et la Biélorussie, y compris les six décisions de la commission exécutive du CIO du 28 février 2022.

« Ensemble, nous exhortons fortement toutes les organisations sportives nationales canadiennes et les organisations qui accueillent des événements sportifs internationaux au Canada à annuler immédiatement les invitations et à interdire la participation des athlètes et officiels de Russie et de Biélorussie. »

READ  Barnes des Raptors montre des signes prometteurs de perte contre les Mavericks de Doncic

Regarder | Les athlètes ukrainiens demandent que la Russie et la Biélorussie soient bannies des Jeux paralympiques

Les athlètes ukrainiens ont publié une vidéo appelant à l’interdiction de la Russie et de la Biélorussie des Jeux paralympiques

« Global Athlete » a publié une vidéo montrant des athlètes ukrainiens, appelant à l’exclusion de la Russie et de la Biélorussie des Jeux paralympiques de Pékin 2022 après avoir violé la trêve olympique. 2:02

Les pays refusent d’affronter la Russie lors des éliminatoires de la Coupe du monde

La FIFA a refusé d’interdire à la Russie de participer à la Coupe du monde ce week-end. Au lieu de cela, l’autorité du football a déclaré que l’équipe nationale du pays devrait concourir au nom de la Fédération russe de football à titre de punition. Outre la Pologne, la Suède et la République tchèque, les prochains adversaires potentiels de la Russie, ont également déclaré qu’ils refuseraient de jouer le match contre eux.

« L’Association suédoise de football est déçue de la décision de la FIFA mais est déterminée à continuer de travailler avec d’autres fédérations pour annuler les prochains éliminatoires de la Russie pour la Coupe du monde », a déclaré lundi l’Association suédoise de football, évoquant « l’invasion extrêmement illégale et injuste de l’Ukraine ».

La Coupe du monde doit débuter le 21 novembre au Qatar.

Dans le football européen, le club russe du Spartak Moscou doit toujours jouer la semaine prochaine en Ligue Europa contre le club allemand de Leipzig. L’UEFA a autorisé le Spartak à prendre sa place dans le tirage au sort des huitièmes de finale vendredi, un jour après que Poutine a ordonné le début de l’invasion.

L’Association européenne de football (UEFA) a convoqué son comité exécutif pour se réunir plus tard lundi et devrait exclure les équipes russes de ses compétitions sur la base de l’annonce du Comité international olympique.

Il existe un précédent pour le retrait des équipes russes du sport. En 1992, suite aux sanctions de l’ONU, la FIFA et l’UEFA ont expulsé la Yougoslavie de leurs compétitions lorsque la guerre a éclaté dans les Balkans.

Outre les efforts de Schalke pour abandonner Gazprom en tant que partenaire, l’UEFA devrait également voir si elle peut annuler les accords de parrainage avec l’entreprise. Gazprom sponsorise à la fois l’UEFA Champions League et le Championnat d’Europe.

REGARDER l Le monde du football réagit à l’invasion russe de l’Ukraine :

L’UEFA, Schalke 04 et les associations de football réagissent à l’invasion russe de l’Ukraine

Le professeur de sport mondial Simon Chadwick s’est associé à Jacqueline Dorey de CBC Sports pour briser la réaction du monde du sport à l’invasion russe de l’Ukraine, en particulier les associations des organes directeurs avec des entreprises publiques comme Gazprom. 6:14

READ  LeBron approuve le joker du footballeur Victor Robles

Sur le terrain, la FIFA et l’UEFA ont suspendu les équipes nationales et les clubs russes du football international jusqu’à nouvel ordre.

Cette décision rend la Russie susceptible d’être exclue de la Coupe du monde et du tournoi féminin Euro 2020 de cette année.

« La Fédération internationale de football (FIFA) et l’Association européenne de football (UEFA) ont décidé aujourd’hui conjointement de suspendre toutes les équipes russes, qu’il s’agisse d’équipes nationales ou de clubs, de participer à chacune des deux compétitions de la FIFA », a déclaré l’UEFA dans un communiqué. . ) et l’Association européenne de football (UEFA) jusqu’à nouvel ordre. »

Ils ont ajouté que « ces décisions ont été adoptées aujourd’hui par le Bureau du Conseil de la FIFA et le Comité exécutif de l’UEFA, qui sont respectivement les plus hautes instances décisionnelles des deux institutions sur des questions aussi urgentes ».

L’UEFA a également mis fin à son parrainage avec le géant russe de l’énergie Gazprom.

La Russie devait accueillir la Pologne lors des éliminatoires de la Coupe du monde le 24 mars, et si elle restait suspendue à ce moment-là, elle serait exclue de la Coupe du monde et incapable de se qualifier pour la finale au Qatar en novembre.

« Une situation plus grave » attendue de la FIFA

L’équipe de football russe devait déjà jouer dans ces conditions si elle se qualifiait pour la Coupe du monde en raison des scandales de dopage. La décision de la FIFA d’appliquer des conditions à un événement sportif régional – les éliminatoires européennes – est le seul élément pour punir la guerre.

Si la Russie affronte la Pologne comme prévu le 24 mars et gagne, l’équipe affrontera la Suède ou la République tchèque le 29 mars.

Le président de l’Association suédoise de football, Karl-Erik Nilsson, qui est également vice-président de l’UEFA, a déclaré dimanche qu’il s’attendait à « une position plus ferme » de la FIFA.

Le président de l’Association polonaise de football, Cesare Kuleza, a déclaré dimanche qu’il était « totalement inacceptable » que la FIFA n’ait pas immédiatement expulsé la Russie des éliminatoires de la Coupe du monde et a déclaré que la Pologne n’était « pas intéressée à participer à cette apparition ».

L’Albanie, autre futur adversaire de la Russie, a déclaré dimanche qu’elle ne jouerait contre le pays dans aucun sport. La Russie et l’Albanie se rencontreront deux fois en juin en UEFA Nations League. Le groupe comprend également l’Islande et Israël.

Regarder | La star du tennis russe Andrei Rublev a plaidé pour qu’il n’y ait pas de guerre en Ukraine :

La star du tennis russe écrit « Non à la guerre, s’il vous plaît » devant la caméra après le match

Après avoir remporté la qualification pour la finale des championnats de tennis de Dubaï, le numéro 7 mondial Andrei Rublev, un Russe, a écrit « Non à la guerre, s’il vous plaît » sur l’objectif de la caméra de diffusion. 0:36

READ  Un départ difficile menace les Oilers dans un match qu'ils auraient pu gagner

Au hockey, l’instance dirigeante du sport a suspendu les équipes russe et biélorusse de leurs compétitions jusqu’à nouvel ordre et a révoqué le droit d’accueillir les Championnats du monde juniors en Russie 2023.

Le cavalier de skeleton ukrainien Vladislav Heraskevich fait pression pour des sanctions contre les comités olympique et paralympique russe, biélorusse pour les attaques russes contre son pays natal.

Facilitée par le groupe de défense Global Athlete, une lettre ouverte au nom des athlètes ukrainiens a été envoyée au CIO et au Comité international paralympique pour suspendre les deux, notamment en interdisant aux deux pays de participer aux Jeux paralympiques de Pékin.

Le jeune homme de 23 ans, qui se trouve actuellement à Jytomyr, en Ukraine, en dehors de sa ville natale de Kiev, a le sentiment qu’il est tout à fait approprié qu’il doive subir de graves conséquences.

La joueuse de tennis la mieux classée Elina Svitolina, 27 ans, d’Ukraine, a déclaré qu’elle se retirerait de l’Open de Monterrey au lieu d’affronter un adversaire russe dans le tournoi mexicain à moins que les instances dirigeantes du tennis ne suivent l’exemple du Comité international olympique.

Lundi, Svitolina a écrit sur Twitter qu’elle ne voulait pas jouer son match d’ouverture contre Anastasia Potapova « ni aucun autre match contre des joueuses de tennis russes ou biélorusses jusqu’à ce que le » WTA Tour, ATP Tour et International Tennis Tour « suivent les recommandations de l’International Comité olympique. » Et empêcher les concurrents de ces pays d’utiliser des symboles, des couleurs, des drapeaux ou des hymnes nationaux.

« Je ne blâme aucun des athlètes russes », a écrit Svitolina. « Ils ne sont pas responsables de l’invasion de notre patrie. »

Regarder | Les Olympiques ukrainiens exhortent l’IPC à interdire aux athlètes russes les prochains Jeux paralympiques :

L’Olympique ukrainien exhorte l’IPC à interdire aux athlètes russes et biélorusses les prochains Jeux paralympiques

Le cavalier de skeleton ukrainien Vladislav Heraskevich, l’olympien qui a allumé la bannière « Pas de guerre en Ukraine » après avoir participé à Pékin 2022, partage ses inquiétudes concernant l’invasion russe et son désir de sanctions contre la Russie et la Biélorussie. 9:12