mars 4, 2024

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

La France, pays hôte, met à jour sa « longue liste » à Paris |  Nation de l’événement

La France, pays hôte, met à jour sa « longue liste » à Paris | Nation de l’événement

Nicolas Touzaint et Absolut Gold HDC. Photographie de Tilly Berendt.

Après avoir passé en revue les épreuves et les résultats de l’été et de l’automne, la défense française a mis à jour sa liste de chevaux et cavaliers potentiels pour les Jeux olympiques de Paris de l’année prochaine.

« Cette nouvelle liste ‘A cheval pour Paris’ est composée de chevaux qui ont bien performé cette année », explique le chef de l’équipe événementielle du Cube Thierry Toussaint dans un communiqué traduit sur le site de la Fédération française d’équitation. « Nous avons des chevaux éligibles aux Jeux olympiques qui doivent répondre aux minimums olympiques dans les épreuves internationales 4* de longue forme en 2024 pour se qualifier en sélection. Parmi eux, Tarmagnac et Allertamab’Or sont deux chevaux d’expérience qui se sont blessés et se sont reposés en 2023. Depuis Depuis le début de l’année, ils sont au mieux de leur forme, peuvent reprendre du poil de la bête et gagner leur place en équipe de France.

« Nous avons six coureurs qui ont été très réguliers sur de nombreuses saisons et qui ont désormais de l’expérience dans un ou plusieurs championnats (Jeux Olympiques, Championnats du Monde ou Championnats d’Europe) », poursuit Thierry. « Ils sont très confirmés et semblent être des piliers de l’équipe. Nous avons quelques joueurs un peu moins expérimentés mais en pleine croissance qui réalisent une bonne saison en 2023.

Quinze chevaux et cavaliers au roster actualisé :

  • Thomas Carlyle et Darmagnac de Béliard, Scheia de Béliard et Jean-Jacques Montagne
  • Sébastien Gavaillon et Ellipso de la Vigne sont propriétaires du Syndicat Ellipso
  • Luc Château et Bastia de l’Ebat, propriété du Haras des Châteaux et Laure Sudreau
  • Karim Laghouag et Embrun de Reno, Sarl Ecurie est détenue par Karim Laghouag, Guy Bessat, Camille Laffite et Philippe Lemoine.
  • Propriété de Karim Laguaque et Triton Fontaine, Philippe Lemoine, Guy Bessaud, Charles Ecurie Karim Laguaque et Camille Lafitte
  • SCEA Ecurie du Cerisier Bleu propriété de Stéphane Landos et Samon Dumontzu*roule pour les Thaïlandais
  • Propriété de Gireg Le Coz et Aisprit de la Loge, Frédérique Grand et Augustin Grand
  • Camille Lejeune et sa mère Décoire Tardone, propriété de Sarah Gospodnetic et cavalière
  • Maxime Livio et Api du Libaire appartiennent au Sdf Api Club
  • Propriété de Benjamin Massey et Edition Fonroy, Jean-Luc van Honecker et Ryder
  • Gaspard Maksut et Zaragoza, propriété de Jane Young et Martin Thurlow
  • Astier Nicolas et Alertamalib’Or appartenant à Aliette Forien, Pascal Ravery, Nicolas Paul et le cavalier
  • Propriété d’Astier Nicolas et Babylon de Gama, Mariel Crivot Pais, Etienne Crivot, Benedict Nicolas et Ryder
  • Nicolas Toussaint et Absolute Gold*HTC appartenant au Haras des Goudrets
  • Nicolas Toussaint et Diablo Menthe, propriété de Messard Sports et François Nicolas
READ  Où sera la prochaine Gigafactory Tesla ? Elon Musk part en France

Sophie Dubourg, directrice technique nationale de la FFE, déclare : « Nous sommes très ambitieux pour les prochains Jeux Olympiques et Paralympiques. Nous pouvons compter sur des couples réussis avec un environnement performant et des propriétaires engagés envers la France. Le bilan tiré de nos contre-performances lors des dernières Olympiades a mis en évidence deux problématiques : l’instabilité émotionnelle des équipes et du staff et les problèmes de santé des chevaux. Nous avons donc davantage insisté sur le suivi longitudinal des chevaux. Les cavaliers et palefreniers sont très attentifs à l’équipe de vétérinaires qui les accompagnent individuellement tout au long de l’année. Nous avons renforcé l’accompagnement de la préparation mentale des coureurs et du staff. Des coachs en santé mentale accompagnent les coureurs individuellement dans chaque département, personnel et coalition.

L’équipe de France a remporté le bronze aux Championnats d’Europe de concours complet FEI 2023. Photographie de Tilly Berendt.

L’évolution actuelle des listes de haute performance, poursuit-il, « est motivée par des critères objectifs de performance et d’efficacité à court terme ». Il n’y a cependant aucune interdiction de faire venir d’autres couples dans les mois à venir. Nous avons déjà vu les montées très rapides des chevaux habituellement associées à des cavaliers très expérimentés. La pression sur les JOP est forte et elle l’est encore plus pour cette édition en France. On apprend chaque jour à le maîtriser un peu plus. Nous avons des coureurs très motivés dans toutes les disciplines. La structure des compétitions olympiques et paralympiques est très dure. Il faut être très concentré sans se laisser distraire par les pressions extérieures. Nous devons faire très attention à protéger les athlètes de la meilleure façon possible pendant les jeux.

READ  Notes internes pour visiter les vignobles français au-delà de Bordeaux et de la Bourgogne

« Pendant cette phase de préparation, nous essayons de faire vivre l’équipe, de renforcer les relations avec les propriétaires. Nous renforçons notre communication en choisissant de montrer l’historique de la préparation pour lancer tout le monde dans cette aventure olympique.

Thierry ajoute : « Nous mettons en place un programme d’entraînement hivernal pour tous et commençons à planifier le début de la saison de compétition qui reprendra au printemps. Tous les chevaux pourront affiner la liste dès leur retour sur le terrain d’exposition. chevaux qui doivent se qualifier en forme longue, tout le monde sera CCI4*- en 2024 pour se qualifier à la compétition. Il faudra un résultat de qualification en S. L’idée est de l’obtenir le plus tôt possible dans la saison pour ne pas courir après la qualification à l’approche des examens. Nous savons par expérience que le chemin est encore long et que rien n’est sûr d’avance. Nous devons rester concentrés et faire du bon travail dans les mois à venir.

Suivez toute la couverture des Jeux olympiques par EN ici.

La pré-couverture par EN des Jeux Olympiques de Paris en 2024 vous est présentée avec le soutien de Zoetis – Vive le cheval.