juin 22, 2024

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

En France, Cane Dominant et Fiorote ont gagné

En France, Cane Dominant et Fiorote ont gagné

Devant une foule bruyante à l’Achor Arena de Paris, Cyril Kane et Manon Fiorot ont ravi leurs compatriotes en s’imposant respectivement dans les épreuves principales et co-principales.

Dans l’événement principal, Kane a éliminé Serge Spivak pendant près de 10 minutes en route vers une victoire par TKO au deuxième tour. Kane, ancien champion par intérim des poids lourds de l’UFC, a utilisé ses excellentes compétences en stand-up pour détruire Spivak.

Au début du deuxième tour, Spivak semblait chercher une porte de sortie.

Après une série de frappes sans réponse de Kane, l’arbitre Mark Goddard a sauvé Spivak d’une nouvelle punition et a mis fin au combat.

Kane a dominé Spivak 94-14 avec des frappes significatives. En arrivant, Spivak était classé n°1 et Kane n°2 par l’UFC.

Ce classement sera inversé lundi, alors quelle est la prochaine étape pour Kane ?

Tom Aspinall, classé n°4, était à Paris et a exprimé son intérêt à combattre le vainqueur du combat Kane-Spivak. Bien que Kane n’ait pas mordu à l’hameçon lorsque l’analyste de l’UFC Michael Bisping lui a posé la question lors de l’interview d’après-combat, il n’y a aucune raison pour qu’Aspin ne réalise pas son souhait.

Cependant, il serait surprenant que le prochain adversaire de Kane ne soit pas Aspin.

Alors qu’Aspinall vient de remporter une victoire par TKO sur Marcin Tybura en juillet, les deux combattants semblent être sur la même chronologie. Un spectacle en décembre ou en janvier semble être une possibilité pour leur combat, ce qui pourrait les positionner pour affronter le vainqueur d’un affrontement Mayozic à la Jon Jones prévu pour l’UFC 295 en novembre.


Fiorot est réel

Dans l’événement co-principal, Fiorote accueille l’ancienne championne féminine des poids paille de l’UFC, Rose Namajunas, dans la division poids mouche. Fiorot a combattu les Namajunas, qui ressemblaient à quelqu’un concourant dans une catégorie de poids supérieure à sa division idéale.

Cependant, Namajunas s’est fait une solide réputation en tant que boxeur, mais les coups de poing de Fiorot semblaient avoir un impact plus important et il a porté des coups plus révélateurs. Un juge a marqué le combat 30-27, ce qui, à mon avis, n’a pas tenu compte du bon travail de Namajunas dans le troisième frame, mais en fin de compte, il est difficile de trouver à redire à la décision.

Comme Kane, Fiorot semble avoir aligné un prochain adversaire logique.

Une semaine avant la victoire de Fiorot, Erin Blanchfield a terminé 2e dans la division poids mouche féminin avec une victoire par décision unanime contre Tayla Santos à Singapour.

Feorot termine 3ème dans une bataille avec Namajunas. Après la victoire, elle doit prendre sa place. L’ancienne championne Valentina Shevchenko a perdu la première place au profit d’Alexa Grasso en mars. Shevchenko et Grasso ont organisé un match revanche pour le 16 septembre au Noach UFC de Las Vegas.

Il semblerait que Feorot soit parfaitement aligné pour combattre Blanchfield bientôt, peut-être sur la même carte principale que le combat Kane-Aspinall proposé.

Le vainqueur de Fiorod-Blanchfeld se qualifiera et le vainqueur du match revanche Grasso-Shevchenko est susceptible de gagner.

Quoi qu’il en soit, c’est ce système de matchmaking logique que nous attendons de l’UFC que les fans de MMA apprécient et que de nombreux fans de boxe souhaiteraient avoir dans leur sport.

Retrouvez tous les résultats de l’UFC Paris ici :

  • Cyril Kane bat Serge Spivak par TKO (retrait au bâton) à 3:44 du 2ème round
  • Manon Fiorod a battu Rose Namajunas par décision unanime (30-27, 29-28, 29-28)
  • Benoit Saint-Denis bat Thiago Moise par TKO (strikes) à 4:44 du round 2
  • Volkan Özdemir Bogdan a battu Cuzco par soumission (starter arrière nu) à 3:46 du tour
  • William Komis a battu Yannis Kemory par TKO (arrêt) à 2:20 du Round 3
  • Morgan Charrier a battu Manolo Cecchini par KO (body kicks) à 3:51 du round.
  • Taylor LaPillace bat Calon Loughran par décision unanime (29-28, 29-28, 29-28)
  • Ange Lusa bat Rhys McGee par décision unanime (30-27, 29-28, 29-28)
  • Nora Carnoll bat Jocelyn Edwards par décision unanime (30-27, 30-27, 29-28)
  • Farid Basharat a battu Claytson Rodriguez par soumission (bras triangle starter) à 4:15 du premier tour.
  • Jacqueline Cavalcanti bat Zara Fearn par décision unanime (30-27, 30-27, 30-27)
READ  Poutine, de Gaulle et la grandeur nationale