mai 20, 2022

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

WestJet a annulé 20% des vols de février parce que la propagation de l’alternative Omicron crée des pénuries de personnel

WestJet a considérablement réduit son horaire de vols en février en réponse aux pénuries de personnel et aux obstacles liés à la pandémie au transport aérien.

La compagnie aérienne basée à Calgary affirme que la propagation de la variante Omicron du COVID-19 a entraîné une pénurie de personnel et que 20 % de ses vols ont été « regroupés » en février.

« Alors que nous continuons à surmonter l’imprévisibilité de la variable Omicron sur nos niveaux de dotation, combinée aux obstacles persistants aux voyages internationaux, nous faisons tout ce que nous pouvons pour gérer de manière proactive notre calendrier afin de minimiser les perturbations des plans de voyage de nos clients », a déclaré Harry. Taylor, président et chef de la direction par intérim du groupe WestJet, a déclaré dans un communiqué. « Aux invités concernés par ces renforts supplémentaires, nous nous excusons sincèrement pour cette perturbation et apprécions votre compréhension et votre patience. »

WestJet indique que les passagers touchés par le changement d’horaire de vol seront informés du nouvel itinéraire dans les prochains jours. La politique de remboursement des changements programmés de la compagnie aérienne reste en vigueur.

Lors de l’annonce de la fusion, Taylor a appelé le gouvernement fédéral à supprimer « les règles de voyage onéreuses qui affectent inutilement les Canadiens et prolongent la reprise du secteur des voyages et du tourisme ».

« Le Canada demeure l’un des seuls pays au monde qui exige de multiples tests moléculaires pour les voyageurs entièrement vaccinés – ces ressources de test doivent être redéployées dans nos communautés.

En décembre, WestJet a annoncé qu’elle avait annulé 15 % de ses vols de janvier.

READ  Frais de tasse de Vancouver de 25 cents pour le deuxième regard