avril 13, 2024

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

Une enquête pour corruption a été menée à la mairie de l'ancien Premier ministre français Philippe

Une enquête pour corruption a été menée à la mairie de l'ancien Premier ministre français Philippe

L'ancien Premier ministre français Edouard Philippe coopère avec les autorités, a déclaré mercredi son bureau, après que la police a perquisitionné son complexe de bureaux dans le cadre de ce qui, selon une source judiciaire, était une première enquête pour corruption.

Publié sur :

1 minute

Philippe, le maire du Havre, est largement considéré comme un candidat possible pour succéder à Emmanuel Macron à l'élection présidentielle française de 2027.

Une source judiciaire, qui s'est entretenue avec Reuters sous couvert d'anonymat, a déclaré que cela « fait partie d'une première enquête ouverte en décembre 2023 sur des allégations de trafic d'influence, de discrimination, d'abus de fonds publics et de harcèlement psychologique ».

Le bureau de Philip a déclaré dans un communiqué que lui et son équipe « se tiennent pleinement et discrètement à la disposition des procureurs pour fournir tous les éléments nécessaires à l'enquête ».

Plus tôt, s'adressant à la chaîne d'information BFM TV, Philip a déclaré que lui et son équipe envisageaient de montrer aux enquêteurs « nous respectons les règles ».

Le journal français Le Monde, qui a été le premier à rendre compte de l'enquête, a déclaré mercredi qu'elle visait directement Philippe et certains de ses collaborateurs.

Philippe a démissionné de son poste de Premier ministre en 2020 avant un remaniement gouvernemental. Après les élections de 2017, Macron a été le premier Premier ministre à quitter le parti conservateur Les Républiques et à rejoindre l'équipe présidentielle.

En 2020, Philippe est réélu maire de la ville portuaire industrielle du Havre, dans le nord de la France, où il a bâti sa carrière politique.

READ  Jonas Wingegaard : J'ai moins de pression cette année pour gagner le Tour de France

(Reuters)