janvier 21, 2022

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

Québec dévoile les détails du fonctionnement de son passeport de vaccination

Seuls le nom et le statut vaccinal de la personne seront affichés aux entreprises, les informations ne seront pas stockées sur l’appareil ni envoyées au serveur.

Contenu de l’article

Tel que promis, le système québécois de passeport vaccinal sera prêt à temps pour la date de début du 1er septembre.

Les publicités

Contenu de l’article

Le ministre de la Santé Christian Dube a clarifié les détails du passeport lors d’une conférence de presse mardi. À partir de la semaine prochaine, les Québécois qui souhaitent accéder à des services non essentiels devront fournir une preuve de vaccination, dans le cadre du plan du gouvernement provincial pour éviter un autre verrouillage au milieu de la quatrième vague de COVID-19.

«Aujourd’hui, nous répondons à un engagement que nous avons pris envers les Québécois que la vaccination est un passeport pour la liberté», a déclaré Dubé. « Le passeport vaccinal est l’équilibre que nous avons trouvé pour garder notre économie ouverte tout en protégeant la population. Avec le vaccin et le passeport, nous voulons éviter de fermer des entreprises et d’interdire des activités. »

Dube a déclaré que le système devait être mis en œuvre malgré le taux de vaccination élevé du comté en raison d’une augmentation alarmante du nombre de cas quotidiens avant la rentrée scolaire. En comparant les données d’août 2020 à août de cette année, Dubey a déclaré que le nombre de cas avait bondi d’environ 250%. Il y en avait environ 2 000 au cours des trois premières semaines d’août 2020, contre environ 7 000 au cours de la même période cette année.

READ  L'inflation au Canada atteint un sommet en 18 ans à quelques jours des élections

Les publicités

Contenu de l’article

Il a dit : « C’est ce qui nous inquiète, de voir cette augmentation. En revanche, en termes d’hospitalisation et de soins intensifs, nous sommes au même niveau ou en dessous de l’an dernier. Mais la tendance est à la hausse. »

Le passeport sera valable dans des endroits tels que les restaurants, les bars, les gymnases, les cinémas, les musées, les festivals, les événements en plein air et certaines activités sportives dans les écoles. Pour accéder à ces espaces, les Québécois devront présenter un code QR fourni par le gouvernement après la vaccination – soit sur papier ou via une application pour smartphone – ainsi qu’une pièce d’identité avec photo émise par le gouvernement. Les enfants de moins de 13 ans devront présenter une pièce d’identité avec photo émise par le gouvernement.

Environ cinq millions de Québécois, représentant 90 % de la population vaccinée, ont déjà téléchargé leurs codes QR. Ceux qui n’ont pas Cela peut être fait sur le site Web du gouvernement du QuébecIls peuvent également commander un code QR imprimé au format d’une carte de visite.

Les publicités

Contenu de l’article

Dès mercredi matin pour les utilisateurs d’Apple et quelques jours plus tard pour ceux qui ont des androïdes, les Québécois pourront télécharger leurs codes QR dans une application appelée VaxiCode. L’application enregistrera trois informations personnelles contenues dans le code QR : nom, date de naissance et statut vaccinal. Des informations supplémentaires peuvent apparaître pour les personnes qui n’ont reçu qu’une seule dose du vaccin parce qu’elles ont été testées positives pour COVID-19, et pour celles à qui il a été conseillé de ne pas se faire vacciner pour des raisons médicales. Ces personnes seront considérées comme vaccinées dans le système de passeport.

READ  Les ventes de ce cardigan confortable sont en hausse de 780 000 % sur Amazon
Capture d'écran de l'application VaxiCode proposée par le gouvernement du Québec.
Capture d’écran de l’application VaxiCode proposée par le gouvernement du Québec. Photo du gouvernement du Québec

Les entreprises, pour leur part, devront télécharger une application appelée VaxiCode Vérif, qui scannera les codes QR des Québécois et déterminera si une personne a été adéquatement vaccinée en quelques millisecondes. Seuls le nom et le statut vaccinal de la personne seront affichés aux entreprises, les informations ne seront pas stockées sur l’appareil ni envoyées au serveur.

Les publicités

Contenu de l’article

Les deux applications fonctionneront hors ligne. Pour éviter la fraude, le gouvernement a inclus une signature dans les codes QR qui ne peuvent pas être modifiées et les applications pourront détecter si le code est faux.

Dobby a mis en garde contre toute tentative de créer de faux passeports.

« La falsification d’un document est un acte criminel », a-t-il déclaré. « Ce n’est pas seulement une pénalité financière. »

Les Québécois qui tentent d’entrer dans des lieux régis par un passeport vaccinal sans en avoir un encourent les mêmes amendes pour des infractions à d’autres mesures de santé publique, qui varient de 1 000 $ à 6 000 $.

« C’est la même chose que de porter un masque », a déclaré Dubey.

Afin de laisser le temps aux entreprises de s’adapter au système, aucune amende ne sera infligée avant le 15 septembre.

« Ce n’est pas que nous commencions à imposer des sanctions le deuxième jour, le troisième jour, nous ne sommes pas là », a déclaré Dube.

Les publicités

Contenu de l’article

Les visiteurs non provinciaux et internationaux pourront présenter une preuve de vaccination de leur gouvernement ainsi qu’une preuve d’adresse pour entrer dans les lieux assujettis au Passeport québécois pour les vaccins.

Il n’est pas clair comment le système de passeport affectera les Québécois qui ont été vaccinés mais n’ont pas de pièce d’identité émise par le gouvernement. Daniel Barry, directeur de la Campagne québécoise de vaccination, a déclaré mardi qu’il s’est entretenu avec des groupes travaillant avec des personnes en situation d’itinérance pour le savoir.

READ  Tesla capture des images choquantes du modèle X poursuivi et attaqué par un conducteur en colère

« (Les organisations) travailleront avec eux, en particulier peut-être pour obtenir une copie de leur code et pour créer une petite carte de visite », a déclaré Barry. « Et pour s’assurer qu’ils pourront – surtout s’ils sont vaccinés – ils pourront accéder à tous les services qu’un passeport leur fournirait. »

Les publicités

Contenu de l’article

Le ministère de la Santé a déclaré que ses applications répondent aux normes internationales et peuvent être comparées à celles de certains pays européens et des États-Unis. Elle a également déclaré qu’elle travaillait avec Santé publique Canada pour l’aider à élaborer un guide de vaccination similaire à la formule québécoise.

En date de mardi, 77 pour cent de la population admissible au Québec avait été entièrement vaccinée contre la COVID-19.

kthomas@postmedia.com

twitter.com/katelynthomas

    Les publicités