octobre 2, 2022

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

Le français Thales relève ses prévisions pour l’ensemble de l’année et affiche une solide performance au premier semestre

Le logo du groupe français de défense et d’électronique Thales est visible au siège de la société à Neuilly, près de Paris, le 20 mai 2008. REUTERS/Charles Platiau

Inscrivez-vous maintenant pour un accès gratuit et illimité à Reuters.com

21 juillet (Reuters) – Le groupe français de défense et de technologie Thales S.A.(TCFP.PA) Il a relevé jeudi ses prévisions annuelles de prise de commandes et de croissance des ventes grâce à de solides performances dans tous ses segments au cours des six premiers mois de l’année.

Le plus grand fournisseur européen d’électronique d’armement prévoit des ventes pour l’année 2022 de 17,1 milliards d’euros et 17,5 milliards d’euros (17,4 milliards de dollars et 17,8 milliards de dollars), contre une estimation précédente de 16,6 milliards à 17,2 milliards d’euros.

Les commandes pour l’année entière devraient arriver « nettement » avant les ventes estimées, a indiqué la société dans un communiqué.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès gratuit et illimité à Reuters.com

La société s’attend toujours à ce que sa marge opérationnelle se situe entre 10,8% et 11,1%.

Les commandes de Thales ont augmenté de 46% à 11,21 milliards d’euros, dépassant les attentes des analystes de 10,09 milliards d’euros, alors qu’un accord pour fournir des avions de combat Rafale aux Émirats arabes unis est entré en vigueur. Lire la suite

Le résultat opérationnel global a atteint 722 millions d’euros au premier semestre 2022, avec un chiffre d’affaires de la période atteignant 8,26 milliards d’euros, dopé par sa division identité et sécurité numériques.

READ  Les vols de LaToya Cantrell lors d'un voyage en France - Certains en première classe - La Nouvelle-Orléans coûtent 18 000 $ | Politique locale

Un règlement avec l’Australie, qui a accepté de payer 555 millions d’euros à Naval Group, filiale de Thales après avoir annulé un accord pour 12 sous-marins français en septembre dernier, a compensé l’impact des sanctions commerciales européennes sur les opérations du groupe en Russie, a déclaré Thales.

L’arrêt de son activité russe pèse particulièrement sur la division aérospatiale, qui devrait gagner 70 millions d’euros d’ici 2022. Mais Thales a insisté sur le fait qu’une reprise post-pandémique des cadences de production de l’aviation et des avions commerciaux devrait stabiliser son carnet de commandes.

A moyen terme, le groupe bénéficie de la poursuite de l’augmentation des budgets militaires en Europe. Lire la suite

(1 $ = 0,9827 euros)

Inscrivez-vous maintenant pour un accès gratuit et illimité à Reuters.com

Reportage de Dagmara Makos ; Montage par Jonathan Otis

Nos normes : Principes de confiance de Thomson Reuters.