mai 30, 2024

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

Inspection DPE et nouvel audit énergétique des propriétés en France

Inspection DPE et nouvel audit énergétique des propriétés en France

En tant que résident ou propriétaire de résidence secondaire en France, vous serez à un moment ou à un autre confronté au système français de notation énergétique des biens immobiliers.

Voici les points clés du plan du gouvernement français pour garantir que les logements ne soient ni trop chauds en été ni trop froids en hiver.

Une étude diagnostic d’un bien à vendre ou à louer

Un engagement est déjà obligatoire Potentiel de performances diagnostiques (DPE), qui évalue la consommation énergétique d’un logement et les émissions de gaz à effet de serre associées et éclaire les décisions lors de la vente ou de la location d’un bien.

Les propriétés sont notées de A à G, A étant la meilleure.

Les propriétés notées A les plus efficaces utilisent 70 kWh par m², et G est plus efficace à 421 kWh par m².

Toutes les annonces d’agence immobilière doivent comporter la catégorie DPE de location et de vente.

Comment calculent-ils la note ?

La consommation électrique réelle d’un bien immobilier basée sur une facture énergétique n’est plus prise en compte dans l’évaluation du DPE.

Il repose plutôt sur des facteurs comprenant une propriété :

  • Matériaux de construction

  • Orientation

  • Sauvegarde

  • Double vitrage

  • Équipement de chauffage

Les propriétés plus anciennes sans isolation moderne auront un aspect pire, même si elles ne consomment pas beaucoup d’électricité.

Audit complémentaire pour les biens évalués F et G

Désormais, dans le cas des logements classés F et G, les vendeurs doivent également effectuer Pouvoir de censure (Audit Énergétique) et montrez-le aux acheteurs potentiels dès leur première visite à la maison.

READ  "Je me sens comme une rock star"

Ce document recommandera les travaux nécessaires pour améliorer la classe énergétique, même si les améliorations ne sont pas nécessairement à vendre.

Un audit est obligatoire pour les maisons et immeubles individuels occupés par leur propriétaire, mais pas pour la plupart des appartements.

Que comprend un audit complémentaire ?

En plus de décrire les caractéristiques générales de chauffage et d’énergie du bien et les travaux de rénovation recommandés, le document comprend :

  • Évaluation des économies d’énergie potentielles

  • Estimation des coûts de rénovation

  • D’importants programmes d’aide financière nationale et locale sont disponibles

Il doit prévoir au moins deux scénarios de rénovation, en une ou plusieurs étapes, permettant au bien d’atteindre le classement C.

S’il n’y a pas de « contraintes spécifiques », la première étape consiste à élever le niveau au moins jusqu’à E.

Des audits similaires seront requis pour les maisons des tranches E à partir de 2025 et D à partir de 2034.

Vente d’une propriété

Les annonces de vente de biens classés F et G ou G+ doivent contenir la taxe logement à consommation énergétique excédentaireou « maison à consommation énergétique excessive ».

Les acheteurs qui ne souhaitent pas louer la propriété qu’ils achètent peuvent acheter des propriétés mal notées s’ils le souhaitent.

Restrictions imposées aux propriétaires

À compter du 1er janvier 2023, les biens classés G+ ayant une consommation de 450 kWh par m² ne pourront plus être libérés.

Les biens locatifs classés G actuellement loués sont considérés comme « non décents » et le locataire peut demander au propriétaire d’effectuer les travaux nécessaires pour l’améliorer.

READ  L'Espagne, championne du monde, a battu la France 2-0 pour remporter la finale de la Ligue des Nations féminine.

Cependant, le locataire doit continuer à payer le loyer.

Les tarifs de location des propriétés classées F et G ne peuvent pas être augmentés.

Selon le nouvel horaire :

  • A partir du 1er janvier 2025, les biens locatifs devront avoir au minimum la catégorie F soit 420 kWh par m².

  • A partir du 1er janvier 2028, les biens locatifs devront avoir au minimum la catégorie E soit 330 kWh par m².

  • A partir du 1er janvier 2034, les biens locatifs devront avoir au minimum la catégorie D soit 250 kWh par m².

Comment trouver un auditeur

Les entreprises peuvent entreprendre de nouveaux audits Audit énergétique en maison individuelle AdmissibilitéLes personnes atteintes de RGE Mondial Certificatet certifié Diagnostic.

Vous pouvez trouver un auditeur sur l’un ou l’autre de ces deux sites Web gouvernementaux :

https://diagnostiqueurs.din.developpement-durable.gouv.fr/index.action

https://france-renov.gouv.fr/annuaire-rge

Un audit peut coûter entre 400 € et 1 000 € voire plus selon les biens.

Les qualifications DPE sont valables 10 ans.

Une estimation peut-elle être « truquée » ?

Non. Toute fausse déclaration ou manipulation du bilan du DPE est punie d’amendes pouvant aller jusqu’à 3 000 € pour les particuliers ou 15 000 € pour les entreprises.

Articles Liés

Calendrier des nouvelles réglementations liées à l’énergie pour les logements en France

Les notations énergétiques des propriétés DPE en France sont-elles basées sur des factures réelles ?

Un groupe français déclare que les vieilles maisons rurales devraient être exemptées du programme énergétique de l’UE