novembre 30, 2021

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

Air Canada accepte les demandes de French Freeland




La vice-première ministre et ministre des Finances Chrystia Freeland arrive à une conférence de presse, le mardi 26 octobre 2021 à Ottawa. La Presse Canadienne / Adrian Wilde

MONTRÉAL – Air Canada affirme que son chef de la direction a déjà commencé des cours de français, quelques jours seulement après que des déclarations publiques ont déclenché une réaction contre son incapacité à parler la langue commune du Québec.

Dans une lettre à la vice-première ministre Chrystia Freeland, le président Vagn Sorensen a déclaré que le PDG Michael Russo avait déjà commencé ce que le président a appelé « l’apprentissage intensif de la langue française ».

« Ce n’est pas seulement un engagement personnel de sa part, mais un élément qui fera partie intégrante de son évaluation de performance », a écrit Sorensen en français.

Rousseau a également indiqué au personnel dans une lettre – en français – qu’il avait commencé des cours avec un tuteur privé.

Après un discours qu’il a prononcé presque entièrement en anglais devant la Chambre de commerce de Montréal la semaine dernière, le PDG a déclaré aux journalistes qu’il n’avait pas besoin d’apprendre le français pour vivre à Montréal, des propos qui ont déclenché une réaction immédiate et généralisée et il s’est excusé le lendemain.

Il a réitéré ses excuses aux 27.000 employés d’Air Canada mardi, affirmant que ses propos auraient dû montrer « plus de sensibilité quant à l’importance de parler français au Québec » et qu’ils ne reflétaient pas ses valeurs.

Il a également annoncé qu’il avait confié au directeur commercial et responsable des ressources humaines de l’entreprise « un mandat pour revoir et améliorer » ses pratiques linguistiques formelles.

Lundi, Freeland a demandé au conseil d’administration d’Air Canada de faire de la connectivité française une référence clé pour la haute direction et d’intégrer l’amélioration des capacités françaises de Rousseau dans son évaluation annuelle.

Dans sa réponse, le président a déclaré qu’il acceptait toutes les recommandations de Freeland et qu’il acceptait de revoir les exigences de compétence en français pour un plus large éventail de postes de direction et d’évaluer les politiques à l’échelle de l’entreprise sur l’utilisation de la langue française lors de la prochaine réunion du comité de gouvernance du conseil d’administration.

Le chercheur exécutif Roger Duguay affirme que des normes de langue française plus strictes dans les grandes entreprises québécoises ne réduiront pas considérablement le bassin de candidats ni nuiront à la performance.

« Cela n’aurait presque pas d’impact sur le vivier de candidats qui s’y rendent ou refusent de postuler si nous leur demandions : ‘Ça te dérange si je viens prendre des cours de français et m’améliorer et montrer que tu es intéressé ? » Duguay, associé directeur chez Boyden Canada, a déclaré lors d’une entrevue.

« Ils veulent tous parler un peu de la langue locale. »

Il a ajouté qu’exiger de la haute direction qu’elle comprenne le français – même s’il ne le maîtrise pas – est un seuil possible pour les grandes entreprises ayant leur siège social dans la région de Montréal à atteindre.

Une manifestation pour la défense des Français est prévue samedi prochain devant le siège d’Air Canada près de l’aéroport de Montréal.

«Nous allons à Air Canada pour leur rappeler qu’ils n’ont pas respecté leur plan d’action linguistique 2020-2023», a déclaré Marie-Anne Allen, présidente de l’Association Saint-Jean-Baptiste de Montréal, dans une entrevue en français.

Le plan précise qu’Air Canada est «fier d’offrir des services dans les deux langues officielles et de faire preuve d’un véritable leadership parmi les grandes entreprises canadiennes dans la promotion du bilinguisme».

Ce rapport a été publié pour la première fois par La Presse Canadienne le 9 novembre 2021.

Les entreprises de cette histoire : (TSX : AC)

– Avec des fichiers de Lia Levesque

READ  Du roi Richard à Adele : un guide complet pour se divertir cette semaine | civilisation