mai 28, 2024

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

Les bourdons apprennent à résoudre des énigmes en observant d’autres abeilles

Les bourdons apprennent à résoudre des énigmes en observant d’autres abeilles

Une nouvelle étude publiée dans PLOS Biology montre que les bourdons peuvent apprendre de nouveaux comportements en observant et en imitant d’autres abeilles, et que ce comportement peut se propager rapidement dans toute la colonie. La recherche indique que l’apprentissage social joue un rôle important dans la façon dont les abeilles recherchent de la nourriture.

Une nouvelle étude montre que les abeilles captent de nouvelles « tendances » dans leur comportement en observant et en apprenant des autres abeilles, et qu’une forme de comportement peut se propager rapidement dans une colonie même lorsqu’une version différente est détectée.

La recherche, dirigée par l’Université Queen Mary de Londres et publiée aujourd’hui (7 mars) dans Biologie PLUSfournit des preuves solides que l’apprentissage social conduit à un comportement généralisé des bourdons – dans ce cas particulier comment Ils se nourrissent de nourriture.

Diverses expériences ont été faites pour le prouver. Les chercheurs ont conçu une boîte de puzzle à deux choix qui pouvait être ouverte en appuyant sur une languette rouge dans le sens des aiguilles d’une montre ou sur une languette bleue dans le sens inverse des aiguilles d’une montre pour révéler une récompense de 50 % de la solution de saccharose.

Nourrissez les abeilles de la boîte de puzzle

Les abeilles se nourrissent d’une boîte de puzzle ouverte en appuyant sur l’onglet bleu. Crédit : Alice Bridges (CC BY 4.0)

Les abeilles « d’affichage » ont été entraînées à utiliser les onglets rouges ou bleus, sous les yeux des abeilles « observatrices ». Lorsque ce fut au tour des observateurs de résoudre l’énigme, ils choisirent massivement et à plusieurs reprises d’utiliser la même méthode qu’ils avaient vue, même après avoir découvert l’alternative. Cette préférence pour les concombres enseignés a été maintenue par des colonies entières d’abeilles, avec une moyenne de 98,6 % des ouvertures de caisses réalisées selon la méthode enseignée.

L’importance de l’apprentissage social pour l’acquisition de solutions de puzzle carré a également été démontrée par le groupe témoin, qui n’avait pas de démonstrateur. Dans ce groupe, certaines abeilles ont réussi à ouvrir des boîtes de puzzle, mais elles l’ont fait beaucoup moins de fois que celles qui ont bénéficié de voir une autre abeille le faire en premier. Le nombre moyen de caisses ouvertes par jour par les abeilles témoins avec une démonstratrice était de 28 caisses par jour, alors qu’il n’était que d’une caisse pour la colonie témoin.

Dans une expérience supplémentaire, les chercheurs ont placé les démonstratrices « bleues » et « rouges » dans les mêmes groupes d’abeilles. Dans la première population, 97,3 % des 263 cas d’ouverture de boîte par les observateurs au jour 12 ont utilisé la méthode rouge. Dans le deuxième groupe, les observateurs ont préféré la méthode bleue à la couleur rouge tous les jours sauf un. Quoi qu’il en soit, cela a montré comment une tendance comportementale peut émerger dans une population en premier lieu, principalement en raison du retrait des abeilles expérimentées de la recherche de nourriture et de l’émergence de nouveaux apprenants, plutôt que du fait que des abeilles modifient leur comportement préféré.


Une abeille ouvre une boîte de puzzle en appuyant sur la languette rouge pour faire pivoter le couvercle de la boîte dans le sens des aiguilles d’une montre. Crédit : Bridges AD et al. 2023, PLOS Biologie

Des résultats similaires d’expériences similaires ont été utilisés dans[{ » attribute= » »>species such as primates and birds to suggest that they, like humans, are capable of culture. If bumblebees are capable of this, too, this could potentially explain the evolutionary origin of many of the complex behaviors seen among social insects. It might be possible that what now appears instinctive could have been socially learned, at least originally.

Dr. Alice Bridges, the lead author from Queen Mary University of London, said: “Bumblebees – and, indeed, invertebrates in general – aren’t known to show culture-like phenomena in the wild. However, in our experiments, we saw the spread and maintenance of a behavioral “trend” in groups of bumblebees – similar to what has been seen in primates and birds. The behavioral repertoires of social insects like these bumblebees are some of the most intricate on the planet, yet most of this is still thought to be instinctive. Our research suggests that social learning may have had a greater influence on the evolution of this behavior than previously imagined.”

Professor Lars Chittka, Professor of Sensory and Behavioural Ecology at Queen Mary University of London and author of the book ‘The Mind of a Bee’, said: “The fact that bees can watch and learn, and then make a habit of that behavior, adds to the ever-growing body of evidence that they are far smarter creatures than a lot of people give them credit for.

“We tend to overlook the “alien civilizations” formed by bees, ants, and wasps on our planet – because they are small-bodied and their societies and architectural constructions seem governed by instinct at first glance. Our research shows, however, that new innovations can spread like social media memes through insect colonies, indicating that they can respond to wholly new environmental challenges much faster than by evolutionary changes, which would take many generations to manifest.”

Reference: “Bumblebees acquire alternative puzzle-box solutions via social learning” by Alice D. Bridges, HaDi MaBouDi, Olga Procenko, Charlotte Lockwood, Yaseen Mohammed, Amelia Kowalewska, José Eric Romero González, Joseph L. Woodgate and Lars Chittka, 7 March 2023, PLOS Biology.
DOI: 10.1371/journal.pbio.3002019

READ  SpaceX commence le lancement des satellites V2 Mini Starlink