décembre 6, 2022

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

La pire sécheresse au Kenya depuis des décennies a tué des centaines d’éléphants, de zèbres et d’autres animaux sauvages

Des centaines d’animaux, dont des éléphants et des zèbres en voie de disparition, sont morts dans les réserves fauniques du Kenya pendant la pire sécheresse qu’ait connue l’Afrique de l’Est depuis des décennies, selon un rapport publié vendredi.

La Kenya Wildlife Authority et d’autres organisations ont dénombré la mort de 205 éléphants, 512 gnous, 381 zèbres communs, 51 buffles, 49 zèbres de Grévy et 12 girafes au cours des neuf derniers mois, selon le rapport.

Certaines parties du Kenya ont connu quatre saisons consécutives avec des précipitations insuffisantes au cours des deux dernières années, ce qui a eu des effets désastreux sur les humains et les animaux, y compris le bétail.

Selon les auteurs du rapport, les écosystèmes les plus touchés abritent certains des parcs nationaux, réserves et réserves les plus visités du Kenya, notamment les régions d’Amboseli, Tsavo et Laikipia Samburu.

Ils ont appelé à un recensement aérien urgent de la faune à Amboseli pour avoir une vision plus large de l’impact de la sécheresse sur la faune là-bas.

D’autres experts ont recommandé la fourniture immédiate d’eau et de pierres à lécher dans les zones touchées.

Les éléphants, par exemple, boivent 240 litres d’eau par jour, selon Jim Justus Nyamo, directeur exécutif du Elephant Neighbours Center.

Pour le zèbre de Grévy, les experts préconisent un meilleur approvisionnement en foin.

READ  Alors que DeSantis déplace les demandeurs d'asile légaux vers Martha's Vineyard, les propriétaires d'entreprise dans son État luttent pour les travailleurs