avril 13, 2024

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

La France expulse un imam tunisien accusé de discours de haine

La France expulse un imam tunisien accusé de discours de haine

Les autorités françaises ont expulsé jeudi un imam tunisien accusé de prêcher la haine contre les femmes et les juifs, a annoncé le ministre de l'Intérieur Gérald Turmanin.

Mahjoub Mahjoubi, imam de Bagnols-sur-Cèze, petite ville du sud de la France, a été « renvoyé en Tunisie dans les 12 heures suivant son arrestation », a déclaré Darmanin dans un message publié sur son compte Twitter X.

Il a ajouté que c'était « la preuve » que la loi sur l'immigration récemment votée rendait la France plus forte.

La loi visant à durcir les conditions de migration a été considérée comme faisant partie de la réponse du gouvernement à la montée de l'extrême droite dans les sondages d'opinion français. Les partis de gauche s’y sont fermement opposés.

« La certitude, c'est le destin », a déclaré Darmanin, qu'il a qualifié d' »imam radical qui a tenu des propos inacceptables ».

Publicité – Faites défiler pour continuer

L'ordre officiel d'éviction de Mahjobi, consulté par l'AFP, indiquait lors de sermons de février qu'il donnait une image « régressive, intolérante et violente » de l'islam promouvant des comportements contraires aux valeurs françaises, la discrimination à l'égard des femmes et des « tensions avec la communauté juive ». et « radicalisation djihadiste ».

L'imam a également qualifié le « peuple juif d'ennemi » et, selon l'ordre, Mahjobi a appelé à « la destruction de la société occidentale ».

L'avocat de l'imam, Samir Hamroon, a déclaré qu'il ferait appel de cette expulsion.

Publicité – Faites défiler pour continuer

L’année dernière, la France a expulsé un imam marocain et un Algérien qui étaient responsables d’une mosquée fermée en 2018.

Le président Emmanuel Macron avait déclaré en 2020 vouloir mettre fin au séjour en France de quelque 300 imams envoyés par d’autres pays. Personne de l’étranger n’a été accepté depuis janvier de cette année.

READ  La Jordanie et la France larguent de la nourriture et d'autres aides à Gaza

tll-siu/tw/mlm