juin 20, 2024

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

La France accuse la Russie d' »ingérence en ligne » dans les graffitis de l’étoile de David

La France accuse la Russie d' »ingérence en ligne » dans les graffitis de l’étoile de David

La France a accusé jeudi la Russie de s’immiscer dans ses affaires en partageant en ligne des photos de stars surmontées de dizaines d’immeubles à Paris.

Le ministère russe des Affaires étrangères a accusé dans un communiqué le réseau russe RRN/Doppelganger de « tenter d’exploiter les crises internationales pour semer la confusion et créer des tensions dans le débat public en France et en Europe » et a intensifié « une nouvelle mesure d’ingérence russe en ligne ».

Cette allégation intervient après que les procureurs français ont ouvert cette semaine une enquête sur la possibilité que les graffitis, largement condamnés comme antisémites, aient pu être réalisés « à la demande expresse » d’une personne résidant à l’étranger.

La procureure Laure Beccuau a déclaré mardi dans un communiqué qu’un juge d’instruction allait enquêter sur le mobile de ces actes, suite à l’arrestation de deux Moldaves qui avaient déclaré aux enquêteurs qu’ils agissaient sur ordre d’un tiers.

Cela a conduit à une suspicion généralisée selon laquelle l’enquête française cible spécifiquement la Russie.

Publicité – Faites défiler pour continuer

Jeudi, la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a déclaré aux journalistes que de telles accusations étaient « stupides, complètement absurdes et tout simplement indignes ».

« Il s’agit d’une tentative des autorités françaises ou de leurs services spéciaux de prétendre que la montée de l’antisémitisme en France est autre chose qu’un problème interne », a-t-il ajouté.

Le réseau RRN/Doppelganger a été accusé d’avoir mené des campagnes de désinformation contre la France.

Publicité – Faites défiler pour continuer

Les tensions se sont accrues en France, qui abrite d’importantes communautés juives et musulmanes, à la suite d’une attaque sans précédent contre Israël par le groupe militant palestinien Hamas le 7 octobre, suivie d’un bombardement israélien de la bande de Gaza.

READ  L'Europe couronne son roi maillet lors d'une cérémonie en France

Ces graffitis, qui pour certains ont rappelé d’horribles souvenirs de l’occupation nazie de Paris et de la déportation des Juifs français vers les camps d’extermination pendant la Seconde Guerre mondiale, ont été condamnés par tous les bords politiques.

cb-jh/imm