août 7, 2022

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

Anne de Henning, une photographe française, montre la lutte du Bangladesh pour la liberté

Le Pakistan n’autorisait pas les journalistes étrangers à entrer à Dhaka à ce moment-là avec le déclenchement de la guerre. Défiant ces probabilités, Henning s’est déplacé à travers le pays pour capturer la réalité brutale de la guerre.

Elle a conservé dans ses archives personnelles quelques photos de réfugiés, dont des femmes et des enfants embarquant dans des trains pour échapper aux atrocités commises par l’armée pakistanaise. Ces photos sont des aperçus de l’émergence du Bangladesh en tant que pays souverain.

Des photos inédites de la guerre de libération, prises par Henning en 1971 et 1972, seront exposées à Dhaka dans le cadre de la célébration du centenaire de la naissance de Bangabandhu Sheikh Mujibur Rahman et du jubilé d’or de l’indépendance de la nation.

Le ministre d’État aux Affaires culturelles, K.M. Khaled, doit inaugurer vendredi l’exposition à l’Académie Shilbakala du Bangladesh. La cérémonie se déroulera en présence de Liaquat Ali Lucky, directeur général de l’Académie.

« J’ai vu quelques jeunes hommes sortir du camp de fortune de Muktibahini et le drapeau bangladais vert et rouge hissé haut sur un poteau de bambou », a déclaré Henning, se souvenant de sa première rencontre avec les combattants de la liberté.

Ils m’ont souri et m’ont accueilli en disant « Vous êtes maintenant dans le Bangladesh indépendant ! »

L’exposition, co-organisée par le Research and Information Centre, l’aile de recherche de la Bangladesh Awami League et la Samdani Art Foundation, se déroulera jusqu’au 31 décembre.

Le secrétaire du CRI, Nasr Al Hamid, et la présidente de la Samdani Art Foundation, Nadia Al Samdani, assisteront à la cérémonie d’ouverture.

READ  Regardez la bande-annonce de la série originale française Disney + - Entertainment Focus

L’exposition, organisée par Ruxmini Recckvana Q Choudhury, sera ouverte à tous.

Henning a visité le Bangladesh pour la deuxième fois en 1972, lorsque certaines de ses photos ont été montrées à Bangabandhu Sheikh Mujibur Rahman. Elle a rencontré Bangabandhu avant qu’il ne prononce son discours lors de la première réunion du Conseil de la Ligue Awami cette année-là. Elle a dit à Bangabandhu qu’elle était venue de Calcutta à Dhaka juste pour prendre des photos de l’événement.

De nombreuses photos de Bangabandhu ont été détruites de manière planifiée, après que lui et la plupart de sa famille ont été assassinés en 1975. Cependant, certaines des photos sont restées chez quelques collectionneurs, et Henning était l’un d’entre eux.

Outre des photos de la guerre de libération au Bangladesh, l’exposition présentera quelques photos de la guerre du Vietnam provenant des archives Henning.

Henning a commencé sa carrière de photojournaliste à la fin des années 1960. À l’âge de 23 ans, elle a entrepris de prendre le chemin de fer transsibérien en route vers le Vietnam, selon son site Web. Traversant une profonde forêt de taïga enneigée, je me suis arrêté à Irkoutsk pour une promenade sur le lac Baïkal recouvert de glace. Après son séjour au Japon et à Hong Kong, elle arrive au Vietnam où elle filme la guerre avec l’armée américaine.