octobre 2, 2022

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

Alain Simard | Encyclopédie canadienne

Premières années et carrière

Alain Simard a fréquenté le Collège Saint-Ignace à Montréal. En 1969, il commence à s’y produire en direct au Student Café. Bientôt, il a quitté l’école pour travailler comme promoteur de concerts. À partir du début des années 1970, il a travaillé avec Productions Kosmos pour amener le secteur du rock progressif à Montréal. Genesis et Pink Floyd ont d’abord été amenés à Montréal par Simard. Son implication dans la promotion de groupes de rock progressif a joué un rôle important dans la popularité du genre au Québec. Simard s’est ensuite impliqué dans la gestion d’artistes, représentant des œuvres telles que Claude Dubois, Paul Becchi et Michel Rivard. Un autre client, le groupe de rock progressif québécois Offenbach, a été le premier groupe québécois à dominer le Forum de Montréal.

En 1977, Simard s’associe à André Ménard et Denyse McCann pour créer Spectra Scène (maintenant Équipe Spectra). Elle est rapidement devenue l’une des plus importantes promotrices et productrices de concerts à Montréal. Spectra a défendu le rock progressif, le blues et le jazz des États-Unis et du Royaume-Uni, ainsi que des groupes de rock au Québec. En 1979, Simard crée l’étiquette Spectra Records et Spectel Video, l’une des premières sociétés privées de production télévisuelle au Québec.

Festival International de Jazz de Montréal (FIJM)

En 1980, Simard et André Ménard lancent le Festival International de Jazz de Montréal (FIJM). Il est depuis devenu le plus grand festival de musique annuel au Canada. En 2004, il a été établi par Guinness World Records comme le plus grand festival de jazz au monde. L’événement inaugural a attiré 12 000 personnes et s’est tenu à l’Île-Saint-Hélène, Montréal (site d’Expo 67, qui fait maintenant partie du parc Jean Drabeau). Le festival a rapidement contourné cet endroit et s’est frayé un chemin dans les rues du centre-ville de Montréal. Il a trouvé un siège permanent autour de la Place des Arts à partir de 1986. L’édition de 1989 a attiré un million de personnes. L’importance du festival et les foules immenses qu’il attire régulièrement dans le centre-ville ont contribué à réaménager une partie de la rue Jane Mance ; Il est devenu le lieu des festivals en 2009. Le FIJM, ou « Festival de Jazz » comme on l’appelle localement, est généralement perçu comme l’une des principales raisons de la réputation de Montréal comme centre mondial de la musique. (voir également industries de la musique.)

READ  Tayc, Uncle Waffles et TxC se produisent à Kigali cet été | Temps nouveaux

Autres activités commerciales

Simard a lancé la salle de spectacle Spectrum de Montréal en 1983. C’était une importante salle de concert à Montréal dans les années 1980 et 1990 avant de fermer en 2007. Simard a ensuite dirigé le partenariat corporatif qui a acquis Le Studio à Morin Heights, qui a été l’un des plus importants studios au Canada Pendant cette période. En 1989, il a cofondé les FrancoFolies de Montréal, l’un des plus grands festivals de musique francophone au monde. En 2000, il a fondé le festival d’hiver annuel Montréal en Lumière, qui met l’accent sur la gastronomie tout en offrant une variété d’activités de plein air gratuites. Avec environ 1,3 million de visiteurs, c’est l’un des plus grands festivals d’hiver au monde. Depuis environ 2008, le festival comprend également la Nuit Blanche à Montréal, où les principales institutions culturelles de la ville ouvrent tard le soir.

grade d’honneur

Alain Simard a reçu de nombreux prix, dont le Félix Hommage au gala annuel de l’ADISQ et le Grand Prix Ulysse de Tourisme Montréal. Il a reçu un Chevalier en Arts et Lettres en France, ainsi qu’un Chevalier de l’Ordre de la Pléiade et de l’Ordre National du Québec. En 2003, le journal montréalais l’a choisi comme la personne la plus influente dans le monde de la culture Journalisme. En 2016, il est devenu le leader de l’Ordre de Montréal et a été intronisé au Temple de la renommée de l’industrie de la musique canadienne. Il a reçu le Compagnon des Arts et des lettres du Québec en 2018 et a été Officier de l’Ordre du Canada en 2019.

READ  Le menu du petit-déjeuner du week-end d'Ina Garten est le moyen idéal pour commencer la nouvelle année