septembre 21, 2021

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

Un signal d’alarme aux Jeux paralympiques : deux Canadiens remportent l’or et battent des records aux Jeux

Deux champions, deux médailles d’or et deux records du monde : les athlètes paralympiques canadiens ont pris feu mercredi à Tokyo.

Récemment, la Canadienne Aurélie Rivard a battu son record du monde de cinq secondes, remporté l’or et défendu son titre pour la deuxième fois à Tokyo.

Le joueur de 25 ans de Saint-Jean-sur-Richelieu a réussi le tout en quatre minutes 24,08 secondes dans la piscine. Son incroyable nage dans le 400m nage libre féminin S10 l’a placée en avance sur la concurrence par une énorme marge.

Plus tôt dans la journée, Greg Stewart, de Kamloops, en Colombie-Britannique, est entré dans l’histoire avec son premier coup. Il a réussi un temps incroyable de 16,75 mètres pour établir un nouveau record paralympique à ses tout premiers Jeux.

Le joueur de 35 ans a dominé le peloton dans la classe F46 et a été stupéfait par le résultat, se disant choqué et reconnaissant de l’amour que cela lui a apporté aux jeux.

Regarder | Rivard bat son propre record du monde pour devenir championne paralympique :

Aurélie Rivard bat le record du monde et ajoute une autre médaille d’or au décompte de Paralympard

Saint-Jean-sur-Richelieu, Qué. Sa compatriote nage vers l’or lors de la finale du 400 mètres nage libre féminin S10. 8:02

Regarder | Stewart bat le record paralympique en route vers l’or :

Greg Stewart du Canada établit un record des Jeux paralympiques en route vers l’or au lancer masculin F46

L’athlète de 35 ans de Kamloops, en Colombie-Britannique, a lancé un record paralympique de 16,75 mètres pour remporter la médaille d’or au lancer masculin F46. 4:02

READ  Un signal d'alarme aux Jeux paralympiques : le Canada remporte la 7e médaille d'argent lors d'une journée de victoires et de défaites émouvantes

Voici ce que vous avez manqué mercredi :

Lakatos remporte la troisième médaille d’argent aux Jeux

Le Canadien Brent Lakatos a remporté sa troisième médaille d’argent à Tokyo, avec un temps de 14,55 secondes lors de la finale masculine T53 sur 100 mètres.

La médaille a porté le nombre de médailles canadiennes à 16.

Même si Lakatos était en tête au départ, Pongsakorn Baio, de Thaïlande, est revenu de l’arrière pour remporter la médaille d’or avec un record paralympique de 14,20.

L’athlète a également empêché Lakatos de défendre son titre paralympique – le Canadien de 41 ans a remporté l’épreuve à Rio 2016.

L’équipe canadienne de basketball en fauteuil roulant exclue

L’équipe canadienne masculine de basketball en fauteuil roulant n’a pas pu produire de surprise lors de son match de quart de finale contre la Grande-Bretagne, mercredi.

Le Canada avait un point d’avance après trois quarts, mais la Grande-Bretagne – médaillée de bronze à Rio 2016 – a utilisé un solide pneu final pour perdre le Canada 66-52.

Lee Manning de Grande-Bretagne et Patrick Anderson du Canada en action lors du match quart de finale masculin de basketball en fauteuil roulant à l’Ariake Arena. (Kim Kyung-Hoon/Reuters)

Et la star Patrick Anderson, qui a pris sa retraite de jouer à Tokyo, a marqué 22 points dans le match. L’équipe féminine canadienne, qui avait déjà perdu en quarts de finale, les encourageait.

Le badminton rejoint les Jeux Paralympiques

Le badminton a fait ses débuts à Tokyo mercredi pour la première fois dans l’histoire des Jeux Paralympiques. Environ 90 athlètes participeront à 14 épreuves en simple et en double dans ce sport au cours des cinq prochains jours.

C’était le match de double mixte Japon-Indonésie qui a ouvert le tournoi, ce dernier pays remportant le premier match 2-0.

Des signes de distanciation physique apparaissent sur les gradins alors qu’un membre de l’équipe japonaise attend le premier match de badminton lors des Jeux paralympiques de Tokyo au stade national de Yoyogi. (Philip Fong/AFP/Getty Images)

La Néerlandaise Megan Hollander fait son retour contre la Portugaise Beatrice Montero lors du match de badminton en simple dames dans le groupe C. (Philip Fong/AFP/Getty Images)

champion paralympique

Oksana Masters des États-Unis a lancé un cri facile alors qu’elle approchait de la ligne d’arrivée de la course sur route H5 féminine.

Juste un jour après avoir remporté la médaille d’or au contre-la-montre, les Masters ont couru pour une autre médaille d’or sur le Fuji International Motorcycle Circuit.

Athlète – Personnes handicapées On pense qu’il est lié à la catastrophe de Tchernobyl Il a remporté une médaille dans quatre sports différents aux Jeux d’été et d’hiver.

Elle a mérité des places pour les Jeux paralympiques en cyclisme, en kayak, en biathlon et en ski de fond.

Oksana Masters des États-Unis célèbre avoir remporté la médaille d’or au Fuji International MotoGP au Japon. (Lizzie Nessner/Reuters)

Pendant ce temps, dans la course sur route féminine H1-4, la Néerlandaise Jennette Janssen a remporté une médaille d’or 33 ans après sa dernière.

L’athlète de 53 ans s’est accrochée à la première place, battant son adversaire finaliste de six secondes, pour remporter sa 10e médaille paralympique dans plusieurs sports.

L’athlète perd de l’or à cause de son apparition tardive

Les retombées se sont poursuivies après qu’un lanceur de poids malaisien a été disqualifié pour sa performance pour la médaille d’or mardi.

Mohamed Ziyad Zalkafli est apparu tard dans la compétition avec d’autres athlètes, mais a tout de même été autorisé à concourir.

Mais ensuite, l’arbitre a décidé qu’il n’y avait aucune « raison justifiable » pour leur retard. Cela signifie que l’athlète malaisien a été disqualifié – l’Ukraine a remporté la première et la deuxième place sur le podium, tandis qu’un concurrent grec a pris la troisième place.

En savoir plus sur la réponse du Comité international paralympique et sur l’évolution de la situation Diffusez ici les publications sur les réseaux sociaux.