décembre 3, 2021

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

TTC a enquêté sur une attaque de ransomware qui a compromis plusieurs serveurs

TORONTO – La Toronto Transit Commission a déclaré qu’elle enquêtait sur une attaque de ransomware qui a détruit certains de ses systèmes de communication et affecté un certain nombre de ses services vendredi.

Dans un communiqué publié vendredi soir, la TTC a déclaré avoir été informée pour la première fois de l’attaque jeudi lorsqu’un employé informatique a découvert qu’il y avait « une activité réseau inhabituelle ».

L’impact du piratage était initialement « minime », a déclaré TTC, mais à la mi-vendredi, les pirates « ont étendu leur attaque sur les serveurs du réseau ».

Le porte-parole de la TTC, Stuart Green, a déclaré au CP24 : « Nous avons découvert cela tard hier après-midi, tard dans la soirée. Et après ce jour, c’est devenu très clair. Un certain nombre de nos serveurs ont été piratés. »

« Pour l’instant, notre priorité est de sécuriser notre système. Et ensuite nous découvrirons comment tout cela s’est passé et nous assurerons que cela ne se reproduise plus. »

L’attaque a paralysé le système de vision de TTC, qui est utilisé pour communiquer avec les conducteurs de véhicules.

« Nous avons une sauvegarde sans fil, il n’y a donc aucun problème pour communiquer avec les opérateurs », a déclaré Green.

Les pirates ont également supprimé « Next Vehicle Information System » sur les écrans de la plate-forme, les applications de planification de voyage, le site Web de la TTC et le portail de réservation en ligne Wheel-Trans.

Le service de messagerie interne de TTC a également été affecté.

« Je vous parle sur mon téléphone personnel parce que nous n’avons pas de système réseau ici ou de service réseau ici au bureau de la TTC. Donc, je n’ai pas de courrier électronique. Je n’ai pas Internet. C’est donc le genre de chose qui est affectée en ce moment », a déclaré Stewart.

READ  Les nouveaux fonds cryptographiques négociés en bourse lancés au Canada aujourd'hui seront les premiers à verser un rendement mensuel

La TTC a noté qu’il n’y avait pas eu de perturbations majeures du service pendant l’attaque et « il n’y avait aucun risque pour la sécurité du personnel ou des clients ».

Stewart a déclaré avoir fait appel aux forces de l’ordre et travailler avec des experts en cybersécurité, y compris le service informatique de la ville de Toronto, pour déterminer ce qui s’est passé.

« Nous pensons que nous l’avons maintenant. Nous devons faire des tests et de la maintenance pendant la nuit juste pour nous assurer que nos systèmes sont sûrs », a-t-il déclaré.

Lorsqu’on lui a demandé si les pirates avaient contacté la TTC pour obtenir une rançon, Stewart a déclaré : « Étant donné que ce sont des enquêtes criminelles, je ne peux rien dire sur ce qui se passera là-bas, qui permettra à la police de faire son travail, d’appliquer la loi.

La TTC a annoncé avoir annulé une fermeture de métro prévue samedi entre les stations St Clair et College

« Notre priorité est maintenant de sécuriser notre système et de nous assurer que nous pouvons remettre en ligne nos systèmes d’information client et notre système de vision », a-t-il déclaré.

« Nous allons faire preuve de diligence raisonnable et nous assurer que nous répondons à tous les problèmes de sécurité que nous avons concernant la sécurité de nos systèmes. »