mai 22, 2024

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

Rogers et Shaw déclarent que le commissaire du Bureau de la concurrence prévoit de s’opposer à une fusion de 26 milliards de dollars

Rogers et Shaw déclarent que le commissaire du Bureau de la concurrence prévoit de s’opposer à une fusion de 26 milliards de dollars

Les entreprises de télécommunications ont déclaré dans un communiqué conjoint tôt samedi matin que le commissaire à la concurrence du Canada envisageait de s’opposer à l’acquisition de Rogers Communications Inc. sur Shaw Communications d’une valeur de 26 milliards de dollars devant le tribunal de la concurrence.

Rogers et Shaw ont déclaré qu’ils prévoyaient de s’opposer à la demande attendue de Matthew Boswell, le commissaire à la concurrence, de bloquer l’acquisition proposée, qui combinerait deux des plus grands réseaux câblés du pays. Les sociétés ont expliqué qu’elles avaient été informées de l’intention du commissaire de soumettre la demande vendredi après-midi, après la clôture des marchés.

Les transporteurs, ainsi que le Shaw Family Fund, ont également convenu de prolonger la date limite d’acquisition du 13 juin au 31 juillet.

« Rogers et Shaw restent attachés à l’accord, qui est dans l’intérêt du Canada et des Canadiens en raison des avantages importants à long terme qu’il apportera aux consommateurs, aux entreprises et à l’économie. Les entreprises ont proposé de répondre aux préoccupations concernant l’impact potentiel de l’accord sur le marché concurrentiel du sans fil au Canada en proposant la cession complète de l’activité sans fil de Shaw, Freedom Mobile, ont indiqué les sociétés dans un communiqué, ajoutant qu’elles sont actuellement impliquées dans la vente de Freedom, le quatrième opérateur de téléphonie mobile au Canada.

Le Globe a rapporté vendredi que Banquiers représentant Rogers, basé à Toronto J’ai contacté les banquiers de Quebecor Inc. pour discuter de la vente de Freedom, qui compte près de deux millions de clients sans fil en Ontario, en Alberta et en Colombie-Britannique, et qui a permis de réduire les factures de téléphonie cellulaire ces dernières années.

READ  L'avenir du centre-ville de Toronto - Les travailleurs à distance retourneront-ils au cœur ?

Bien que le président et chef de la direction de Québecor, Pierre-Carl Bellado, ait manifesté son intérêt à acquérir le bien connu Freedom depuis l’annonce de la fusion en mars 2021, l’entreprise était, jusqu’à récemment, absente des négociations.

Stonepeak Infrastructure Partners, une société mondiale de capital-investissement dont le siège est à New York et qui possède le fournisseur Internet rural Xplornet Communications Inc. , ainsi que la famille Aquilini, propriétaire de la LNH des Canucks de Vancouver, figuraient parmi les soumissionnaires en pourparlers avec Rogers au sujet de l’acquisition de Freedom Mobile de Shaw, avait précédemment rapporté The Globe.

Anthony Lacavera de Globalive Capital, qui a offert à Rogers 3,75 milliards de dollars pour Freedom Mobile, a exhorté Ottawa à considérer la vente comme une « arnaque non concurrentielle ».

Dans une lettre envoyée en mars à Boswell, le ministre de l’Industrie François-Philippe Champagne et le bureau du premier ministre, M. Lacavera, président de Globalive et fondateur de Freedom, ont accusé Rogers d’avoir organisé une « vente fermée et secrète » qui ne devrait pas aboutir à la opérateur sans fil émergeant comme un quatrième acteur puissant. .

Dans un communiqué de presse publié peu après minuit samedi, Rogers et Shaw ont décrit les avantages de l’accord, y compris un investissement de 2,5 milliards de dollars pour construire la 5G dans l’ouest du Canada au cours des cinq prochaines années, plus 1 milliard de dollars. Financement pour connecter les communautés rurales, éloignées et autochtones.

Votre temps est précieux. Recevez notre bulletin d’information sur les principaux titres d’entreprise facilement livré dans votre boîte de réception le matin ou le soir. Inscrivez-vous aujourd’hui.

READ  Il se souvient au Canada cette semaine