janvier 29, 2023

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

Puissance européenne – plus de vent, la France plus chaude fait baisser les prix au comptant

FRANCFORT, 12 décembre (Reuters) – La hausse des prix de l’électricité sur le marché de gros européen lundi est tombée par rapport aux sommets de la semaine dernière, la France sensible à la température anticipant un temps plus chaud et une baisse de la demande en résultant.

L’électricité de base française pour livraison mardi s’échangeait à 455 euros (479,89 $) par mégawattheure (MWh) à 09h30 GMT, en baisse de 42,6% par rapport au règlement de lundi.

L’électricité allemande d’avant-jour à 428 euros était inférieure de 10,3 % au prix de lundi.

Les données de Refinitiv Eikon ont montré que la température moyenne de la France augmenterait de 0,3 degrés Celsius à 2,4 degrés Celsius lundi.

Cela a partiellement réduit la demande française de chauffage électrique, dont le pays dépend fortement, tout en maintenant stable la disponibilité de son réacteur nucléaire, dissipant les craintes qu’elle ne soit pas suffisante et que des mesures de délestage soient nécessaires.

La production d’électricité nucléaire française est à 68% de la capacité installée, six points de plus qu’il y a une semaine.

Dimanche, la production d’électricité nucléaire a dépassé 40 gigawatts (GW) pour la première fois en neuf mois.

Mais le redémarrage du réacteur de 900 MW Gravelines 3 a été retardé de trois jours à jeudi, tandis que le réacteur de 900 MW Tricastin 1 a été repoussé de quatre jours à lundi prochain.

Ailleurs, l’offre éolienne devrait augmenter de 2,6 gigawatts en Allemagne, où elle devrait être de 7,7 gigawatts mardi, et en France à 6 gigawatts contre 3,8 gigawatts lundi.

La consommation d’électricité en Allemagne devrait augmenter de 2,5 GW à 63,8 GW au jour le jour, tandis que la France verra sa consommation baisser de 2,1 GW à 73,4 GW.

READ  L'industrie française des spiritueux vit une inflation amère en 2022

Sur la courbe, la charge de base allemande en glissement annuel a chuté de 5,9 % à 343,5 euros/MW et le contrat français équivalent a chuté de 11,1 % à 385 euros.

La part de l’Allemagne dans la production d’électricité augmentera de cinq points de pourcentage pour atteindre 46 % en 2022, mais reste inférieure au seuil nécessaire pour atteindre l’objectif de 80 % de production à partir d’énergies renouvelables d’ici 2030, selon l’agence environnementale du pays UBA. (1 $ = 0,9481 euros) (Reportage de Vera Eckert, reportage supplémentaire de Forrest Grell, montage de Krishna Chandra Eluri)