juin 17, 2024

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

Premier coup d’œil : Aston Martin DB12 2024

Premier coup d’œil : Aston Martin DB12 2024

Aston Martin sent son avoine. Avec une injection de 234 millions de livres sterling (393 millions de dollars canadiens) de Geely et le meilleur début de saison de Formule 1 depuis l’existence de l’équipe Aston Martin, Gaydon cherche maintenant à inventer un nouveau segment de tourisme. « Quand le Grand ne suffit pas », dit Aston, « la chose évidente à faire est d’opter pour le super. »

Cette annonce n’a pas encore été téléchargée, mais votre article continue ci-dessous.

Alors, qu’est-ce qui garantit cette nouvelle appellation « excellent » ? Eh bien, tout d’abord, les chiffres. Plus précisément, les numéros de moteur. Propulser le V8 turbocompressé de 4,0 litres vers de nouveaux sommets – des turbos plus gros, des cames de bosse plus grandes et des taux de compression « améliorés » – produit 670 chevaux et 590 lb-pi de couple. Impressionnant, le couple maximal est disponible de 2 750 à une puissance maximale de 6 000 tr/min. Cela est rendu d’autant plus évident par la décision d’Aston d’ajouter un rapport de pont arrière plus court pour plus de multiplication de couple, même si le moteur n’est pas aussi détendu à haut régime qu’il l’était comme un grand tourer.

Les performances sont, comme les Anglais aiment, « adéquates »: 96 kilomètres sont parcourus en 3,5 secondes tout à fait fiables, et le V8 turbocompressé AMG n’arrêtera pas de tirer jusqu’à ce que le dernier db ait dépassé 320 kilomètres par heure.

Cette annonce n’a pas encore été téléchargée, mais votre article continue ci-dessous.

Recommandé par la rédaction

READ  Une exclusivité d'Apple révèle des prix moins chers pour l'iPhone 14

Pour s’assurer que tous ces superlatifs ne s’appliquent pas uniquement en ligne droite, la boîte automatique à huit rapports d’Aston est associée, pour la première fois dans une DB, à un différentiel arrière à commande électronique. Son principal avantage, selon Aston, est sa capacité à passer d’une ouverture complète à une fermeture à 100 % en quelques millisecondes, d’autant mieux pour les conducteurs qui cherchent à gérer tout ce couple car il menace leurs Michelin arrière.

Une nouvelle génération de ce qu’Aston appelle des amortisseurs « adaptatifs intelligents » est également entièrement nouvelle. « Avec une augmentation de 500 % de la bande passante de distribution de force » – c’est juste un pseudo-parler d’ingénierie pour la revendication d’Aston d’une plage d’amortissement cinq fois plus grande que la génération précédente – le nouveau DB devrait offrir une conduite plus douce en mode GT et moins de roulis quand  » super ». Certes, ce dernier sera également soutenu par des barres anti-roulis plus rigides qui font également partie du pack « Super ».

Cette annonce n’a pas encore été téléchargée, mais votre article continue ci-dessous.

Cette annonce n’a pas encore été téléchargée, mais votre article continue ci-dessous.

La société affirme également que le châssis du DB12 est 7 % plus rigide en torsion que le DB11 sortant, et que sa mise en œuvre spécifique de la direction assistée électroniquement, avec une colonne de direction non isolée, rien de moins, se traduit par une meilleure rétroaction de la direction pour le conducteur. Pendant ce temps, exploitant toute cette vitesse, des disques avant géants en fonte de 400 mm avec des faces rainurées et perforées. Mais si vous voulez que la DB12 soit vraiment « super », vous devez opter pour un ensemble de freins en carbone-céramique – 410 mm à l’avant ! – qui non seulement résiste aux températures élevées, mais réduit également le poids (tous non suspendus) de 27 kilos. Sur le « grand » côté des choses, Aston dit que ses deux saveurs de Michelin Pilot Sport 5 personnalisés – les fronts 275/35R21 et les fronts 315/30R21 – comportent des inserts en mousse de polyuréthane antibruit à l’intérieur de leurs carcasses qui réduisent le « bourdonnement » des pneus de 20 pour cent.

Cette annonce n’a pas encore été téléchargée, mais votre article continue ci-dessous.

L’intérieur remanié de la DB est peut-être le plus apprécié; Il faut dire que l’habitacle de la DB11 est un peu traditionnel. Comme pour toutes les cabines d’Aston, celle-ci affiche toujours le parfum aromatique et la couture à la main du cuir Bridge et des garnitures en Alcantara. La nouveauté est le système d’infodivertissement de nouvelle génération – entièrement conçu et développé par Aston Martin, rien de moins. Nous vous dirons comment la société britannique cachée s’occupe de la guerre des logiciels lorsque nous conduirons le DB12 dans quelques semaines, mais nous savons qu’il prend en charge Apple CarPlay et Android Auto sans fil, et dispose d’un écran tactile de 1970 x 720 de 10,25 pouces. Un bon présage est qu’il conserve toujours ses « commandes les plus utilisées » – la sélection de conduite et le chauffage et la ventilation qui offrent le mélange parfait de commandes numériques et analogiques ainsi que la suspension, le bruit d’échappement, l’assistance de voie et le contrôle de distance de stationnement – comme boutons physiques.

READ  Le Snapdragon X Elite de Qualcomm vise à affronter Intel et Apple dans les ordinateurs portables

Cette annonce n’a pas encore été téléchargée, mais votre article continue ci-dessous.

Cette annonce n’a pas encore été téléchargée, mais votre article continue ci-dessous.

Une petite déception, compte tenu de la façon dont Aston pousse le DB12 comme « Super » plutôt que simplement « Grand », le système audio standard est un système de 390 watts avec seulement 11 haut-parleurs ; Si vous voulez profiter pleinement de l’expérience Bowers & Wilkins avec un subwoofer de 1 170 watts à double amplification et à 15 haut-parleurs, vous devrez vous procurer un peu plus de douchebag. Considérant que le « Super » DB12 standard n’offrira probablement pas beaucoup de changement à partir de 300 000 $, nous avons pensé qu’il méritait un son vraiment supérieur dès le départ. Aston Methinks regardait la structure de prix de Porsche avec envie.

L’autre problème avec la nouvelle DB pourrait, en fait, être sa dénomination Super Touring. Oh, ça a l’air super. Et après tout, la grandeur est ce que sont les voitures ultra-luxe. Lorsqu’il est abrégé, cependant, il devient Grand Touring GT, une abréviation connue depuis longtemps pour désigner la suprématie d’Aston Martin. Super Touring, abrégé cependant, est devenu le « ST », la désignation la plus synonyme des petites berlines Ford.

Si j’étais Aston, je ne mettrais pas ce badge à l’arrière de ma DB12.