juin 24, 2024

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

Pourquoi les débats Biden-Trump comportent des risques pour les deux côtés

Pourquoi les débats Biden-Trump comportent des risques pour les deux côtés

Le président s’est montré hésitant quant à savoir s’il débattrait de son rival républicain. Mais s’il avait réussi, il aurait été le premier président depuis Richard Nixon en 1972 à ignorer complètement le processus de débat.

Compte tenu des questions répétées sur son âge et son aptitude à rester au pouvoir pendant encore quatre ans, la décision d’éviter les affrontements présidentiels aurait risqué de convaincre le grand public qu’il n’était pas à la hauteur de la tâche.

En fait, il a pu fixer les termes de la discussion d’une manière qui pourrait être à son avantage. Les deux événements seront organisés par CNN et ABC News, et non par Fox News, évitant ainsi un modérateur de débat clairement de droite.

Le débat de juin se déroulera dans les studios de CNN à Atlanta, sans public, ce qui pourrait également être préférable pour le président, dont le public était moins enthousiaste que celui de l’ancien président. Cela garantit également que Biden ne sera pas interrompu par des manifestants pro-palestiniens, ce qui a été une préoccupation pendant la campagne électorale lors de ses récentes apparitions publiques.

Il existe plusieurs façons dont le timing précoce du premier débat – organisé, en rupture avec la tradition, avant les conventions de nomination estivales du parti – pourrait également aider Biden.

Premièrement, cela donnera à son équipe une opportunité rapide de présenter l’élection comme un choix binaire entre Trump et Biden. Les conseillers de Biden soutiennent depuis longtemps qu’à mesure que le public deviendra plus conscient de la possibilité d’une autre présidence Trump, le soutien au démocrate se renforcera.

READ  Des manifestants se rassemblent au Guatemala pour défendre les résultats de l'élection présidentielle | Nouvelles sur les élections

Deuxièmement, le débat de juin donne à Biden plus de temps pour récupérer s’il obtient de mauvais résultats. Les présidents actuels – de Ronald Reagan à Barack Obama – ont un historique de premiers débats inégaux. Si Biden suit cette tendance, il aura des mois avant de rebondir, y compris un discours qui sera certainement soigneusement rédigé lors de la convention démocrate.

Bien entendu, ce projet comporte également des risques. S’il reste fin octobre, il n’y aura pas de débats très médiatisés, avec des audiences par dizaines de millions, pour changer les choses. Il est également possible qu’il ait des difficultés, ce qui pourrait l’amener à repenser sa décision de participer. S’il trébuche sérieusement en juin, cela pourrait renforcer l’opinion du public selon laquelle il n’est pas à la hauteur de la tâche, à un point tel qu’aucun discours au congrès ni aucune campagne publicitaire de plusieurs millions de dollars ne peuvent changer.