septembre 24, 2022

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

Ouverture de L’Abeille, plus d’actualités sur les restaurants de New York

Dès le départ, la transformation de TriBeCa d’un quartier d’entrepôts en un centre de restauration a marqué à la fois les destinations gastronomiques et gastronomiques. Pense chanterelleEt le Montrashet, Polly, M. Zhao et Danube. Cela n’a pas changé : les derniers ajouts incluent une rue blancheEt le AtyraEt le jungsik Et maintenant ce restaurant, situé dans un ancien entrepôt de café et de thé. Le chef exécutif et sa compagne, Mitsunobu Nagai, servent une cuisine française aux accents japonais dans un cadre à la fois décontracté, sans nappes, luxueusement agrémenté de velours de pois mange-tout. M. Nagai, 34 ans, originaire d’Osaka, a travaillé à Paris chez Le Doyen avant de rejoindre l’Empire Joël Robuchon, notamment L’Atelier à New York, puis Shun. Lorsqu’elle a pris fin une fois que la pandémie a fermé les restaurants, Rahul Saito, un riche local qui aime la gastronomie, l’a fait participer à cette nouvelle entreprise. Ils le définissent par le terme français bistroume, qui signifie un bistro pour un dîner élégant. Quant au nom du restaurant, il s’agit d’une référence trompeuse à mitsu, qui signifie miel, au nom du chef. (« Abeille » signifie « abeille » en français). Le menu de M. Nagae comprend des pigeons glacés au miso grillés sur du charbon de binchotan, des homards marinés au vinaigre de vanille et un dessert aux fraises avec litchi, rose et shiso. Il y a un menu dégustation de six plats, 180 $, plus un menu à la carte. Les bouteilles françaises et surtout le champagne dominent la carte des vins, organisée par John McKenna, directeur des boissons.

READ  Le drame français HIP de Drew Goddard reçoit une commande de démonstration d'ABC

412, rue Greenwich (rue Light), 212-542-3898, labeille.nyc.

Un troisième emplacement avec une approche plus haut de gamme de ce restaurant japonais, qui marie les sushis classiques et le chawanmushi avec des articles comme les tortillas au thon, a ouvert ses portes. C’est deux étages, mais les sushis omakase (150 $) ne sont servis qu’au bar à sushis du rez-de-chaussée, qui compte 12 places. (Ouvre le mercredi)

47, rue Prince (rue Mulberry), 323-828-0096, momoanyc.com.

Déguisé en serrurier et cordonnier, Massimo Lussardes de Tune Hospitality a ajouté ce salon au bâtiment où il abrite également l’Uva et l’Uva Next Door. Le nouveau lieu, qui est décoré avec des accents de velours, sert des boissons et des petites assiettes.

1488 Deuxième Avenue (78e Rue), 917-557-0217, Keysanheelsnyc.com.

Le film « La Fièvre du samedi soir » a inspiré ce restaurant sauce rouge, fruit de la pizza Manero. Vous savez peut-être quoi commander sans regarder le menu, sauf qu’il n’y a pas de parmesan de poulet. (Mercredi)

113, rue Mulberry (rue Canal), 212-345-6789, maneros.pizza.