mai 29, 2022

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

Memory Lane : Souvenez-vous de CKSO, la première station de télévision privée au Canada

Vous souvenez-vous de Tele Wives Time ou de Shhhhboom ? Partagez vos souvenirs avec la première station de télévision de Sudbury

Où étiez-vous le 25 octobre 1953 ? C’est le jour où CKSO TV (Channel 5) de Sudbury est entré en ondes.

Filiale de CBC, il s’agissait de la première station de télévision commerciale privée au Canada.

Alors sixième marché en importance en Ontario, Sudbury était la quatrième ville au Canada à avoir sa propre station de télévision. La station de radio de langue française de CBC CBFT Montréal et CBLT Toronto de CBC ont été mises en ondes en septembre 1952. CBOT Ottawa a suivi en juin 1953.

Les résidents de Sudbury étaient très curieux au sujet de Radio Pictures. Il n’était pas rare de voir des gens se rassembler devant les quincailleries du centre-ville pour regarder le motif de test sur les téléviseurs dans les vitrines.

CKSO a vendu des publicités sur son modèle de test pendant neuf heures par jour pendant des semaines avant de se connecter.

Très peu de foyers de Sudbury avaient un téléviseur en 1953. Un téléviseur se vendait environ 800 $ à l’époque, ou 8 000 $ en 2022. Mais en un an, environ 38 % des familles avaient acheté une maison et, à la fin de la décennie, la plupart des maisons ont été vendues par ce nouveau média.

Sudbury.com invite les lecteurs à partager leurs souvenirs des années dorées de CKSO Television de 1953 à 1970.

Envoyez vos souvenirs à editor@sudbury.com ou vgilhula@gmail.com.

Dans les années 1950, CKSO-TV remplissait 12 heures de diffusion, de midi à minuit, avec des émissions locales et des émissions produites par la CBC telles que Montre Wayne et Shuster et longs métrages de l’Office national du film. La filiale a également présenté des émissions importées des États-Unis par CBC telles que Le spectacle d’Ed Sullivan. Inco a parrainé le bulletin d’information du soir de 15 minutes à 18 h 45.

READ  Cette théorie sur Mme French explique que la finale choquante de la saison 8

Doug McCann dans son livre L’histoire de la naissance de la radiodiffusion à Sudbury Il raconte cette histoire au sujet du présentateur de nouvelles n° 1 de CKSO TV, Bill Kehoe.

« Il est arrivé à Sudbury pour travailler pour CKSO Radio en novembre 1952. À l’époque, la station était située sur la rue Elgin derrière l’ancien hôtel Nickel Range. Sa carrière dans la radiodiffusion n’a probablement duré qu’une mauvaise prononciation du nom de la ville, Sudbury, qui fait un son  » Burial  » sonne comme une  » baie « .

« Le directeur de la station de radio a promis qu’il aurait hâte de travailler à la télévision s’il apprenait à prononcer correctement le nom, sinon il serait viré ! Garçon. »

Kehoe a déclaré au Triangle Inco en octobre 1996 que « nous avons dû déplacer notre énorme caméra dans la salle de presse au coin sud-ouest de la station et la pointer par la fenêtre pour que les gens de la maison puissent regarder les scories de l’Inco se déverser dans Cooper. Cliff, c’était un match nul. Énorme divertissement à l’époque.

« Nous avions aussi l’habitude d’apporter l’appareil photo au bureau de Wilf dans le coin nord-est et de le diriger vers Froud Road, afin que nous voyions l’équipe de l’après-midi se déclencher à Froud. Les gens étaient assis à la maison en train d’essayer de repérer la voiture de papa. »

Les gens m’ont dit qu’en grandissant à Sudbury, toute la famille s’asseyait dans le salon et regardait Hockey Night in Canada le samedi soir sur Channel 5, la seule enseigne disponible.

READ  Dans la musique de "The French Dispatch" de Wes Anderson

J’ai interviewé un metteur en scène de théâtre à succès de Sudbury qui a dit qu’il croyait avoir développé une imagination vive en partie parce qu’il n’avait pas accès à beaucoup de télévision pendant sa jeunesse dans les années 1950 et 1960.

Premières émissions de télévision réalisées à Sudbury . L’heure des téléondesEt Jury des événementsEt les enfants devant la caméra spectacle de variétés et Profession s’il vous plaitune copie du programme de compétition américain Quelle est ma ligne.

Shahboum Animé par l’animateur de radio Michael Cranston était une soirée dansante en studio pour adolescents, la version de Sudbury Plateforme américaine.

Les célébrités de CKSO TV incluent Basil Scully, Judy Irola, Kai Woodell et Trudy Manchester.

Lorsque McDonald’s a ouvert ses portes à Sudbury, ce n’était pas un succès immédiat. L’entreprise a envoyé des experts du siège social pour savoir pourquoi. Aucune franchise n’a jamais échoué. Ils ont constaté que les consommateurs de Sudbury, non touchés par les publicités télévisées américaines, n’avaient jamais entendu parler de Ronald MacDonald. (Ils ont également préféré les hamburgers et les frites raffinés.)

En 1966, CKSO TV a été parmi les premières chaînes à diffuser en couleur au Canada.

En octobre 1970, un nouveau réseau canadien, CTV, fait son entrée sur le marché de Sudbury. CKSO TV Channel 5 est devenu CTV Network. CKNC TV 9 devient une filiale de CBC. Il a fallu quelques années avant que la télévision par câble n’arrive à Sudbury.

Vicki Jylhula est rédactrice indépendante pour le Grand Sudbury. Memory Lane est rendu possible grâce à notre programme Community Leaders.

sources
Histoire de la radiodiffusion canadienne
L’histoire de la naissance de la radiodiffusion à Sudbury par Doug McCann