juin 14, 2024

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

McLaren dépasse les leaders tout en posant problème à Red Bull

McLaren dépasse les leaders tout en posant problème à Red Bull

Les séances d’essais du GP d’Émilie-Romagne 2024 sont terminées. Après une séance FP3 mouvementée, il nous reste encore de nombreuses inconnues à résoudre avant d’affronter une séance de qualification intéressante. Mais où en est réellement chaque équipe ?

McLaren est la candidate à la première place après une solide performance à la fin de la dernière séance et lors des deuxièmes essais libres de vendredi. Même si Ferrari était légèrement en avance sur le rythme des qualifications hier, il faut aussi rappeler qu’ils n’ont pas réussi à constituer un bon Secteur 3.

Aujourd’hui, en FP3, ils ont établi un secteur 3 représentatif et compétitif, meilleur que Ferrari et Red Bull, et les tours parfaits jusqu’à présent ce week-end – si nous rassemblons les meilleurs secteurs que chaque équipe a enregistrés au cours de toutes les sessions FP – mettent le pilote basé à Woking équipe comme référence à battre dans le temps Plus tard dans la journée lors des qualifications.

Ferrari est toujours très proche de McLaren. Les mises à jour sont positives, tout comme le ressenti de Charles Leclerc et Carlos Sainz. Le SF24 EVO semble être un peu plus stable que le MCL38, mais globalement un peu plus lent. Si McLaren parvient à réaliser un tour sans erreur, elle devrait devancer les Italiens.

Il y a encore un point d’interrogation sur Red Bull. Après l’accident de Sergio Pérez, nous n’avons pas le niveau que nous attendions depuis hier après un vendredi décevant. L’incident du Mexicain est un autre signe que les problèmes sont réels, et même si nous ne pouvons pas exclure leur avance en séries éliminatoires, les chiffres jusqu’à présent ne sont pas trompeurs. Avant les qualifications, leur meilleur tour ne suffisait qu’à la cinquième place.

READ  Bedard brille alors que le Canada démolit l'Allemagne pour reprendre la tête de la jeunesse mondiale

En revanche, il semble y avoir des signes d’amélioration de la part de Mercedes. Après plusieurs faux pas lors des FP1 avec la W15, les Flèches d’Argent semblent avoir trouvé un peu de vitesse ce week-end pour être au moins la quatrième équipe à battre.

Pour l’instant, même les données les placent devant Red Bull en attendant que Max Verstappen et la RB20 se réveillent.

Pendant ce temps, au milieu de terrain, comme nous l’avions prédit dans notre bilan du week-end, l’arrière droit semble être en avance sur les autres. La piste locale de Faenza est bien adaptée à leur voiture et des équipes comme Alpine et Haas ont un peu plus de mal.

Le tour de Yuki Tsunoda qui l’a amené à la troisième place des FP2 a été très important et le plan de course de l’équipe aujourd’hui consiste à améliorer les détails des réglages plutôt que de rechercher la performance pure comme l’ont fait les autres concurrents.

Aston Martin a permis à Mercedes de progresser plus facilement car elle était largement absente depuis Miami. Nous devrons attendre les qualifications et surtout la course de dimanche, mais pour le moment, le package de mise à jour ne semble pas du tout positif.

Fernando Alonso ne semblait pas entièrement à l’aise avec les mises à jour, et sa chute en FP3 après avoir perdu l’arrière de l’AMR24 à Rivazza a confirmé ces mauvais sentiments.

Désormais, l’équipe travaille contre la montre pour réparer l’essieu arrière de la voiture de l’Espagnol afin qu’en qualifications, elle puisse essayer d’accomplir quelque chose de plus que simplement rester en Q2.

READ  Les ouragans sont plus nombreux que les requins dans le but tardif d'Aho