octobre 3, 2022

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

Mateusz Wieteska (Clermont Foot) : « Il y a plus de joie de jeu en France qu’en Pologne »

Il a changé de club, de pays et de vie. L’été de Mateusz Wieteska continue sur sa pente douce, et le défenseur international polonais profite de chaque instant en attendant de le déchaîner en français.

Comment se rendre de Legia Varsovie à Clermont Foot ?

C’est arrivé très simplement. Le club a contacté mes agents qui m’ont fait part de l’offre. Si je suis intéressé, je dois leur dire pour qu’ils fassent le nécessaire. Je n’ai pas eu à trop réfléchir car c’était une belle opportunité de jouer à un autre niveau. Je suis content d’avoir choisi cette nouvelle expérience ici.

« La barrière de la langue n’est pas un problème »

Au-delà de votre métier, comment vivez-vous ce changement d’environnement ?

Je vivais à Varsovie, une capitale, donc c’était très différent de ce que j’avais vécu auparavant. Clermont semble être une jolie ville, très différente de Varsovie. Pendant les deux premières semaines, j’ai vécu dans un hôtel du centre-ville. Je me suis promené et j’ai réussi à trouver de bons endroits. Il y a quelques jours, j’ai pu partir à la montagne me ressourcer au sommet du Puy de Dôme. C’était tellement beau que j’ai profité de la vue. Clermont permet à la fois de se concentrer sur le football et de découvrir des lieux différents de ceux que je connais à Varsovie. L’environnement est parfait pour un joueur qui est préparé et qui veut bien s’entraîner.

Comment s’est passée votre intégration dans le groupe ?

Je ne suis ici que depuis un mois et mon adaptation a été très rapide. Tout le monde ici fait de son mieux et j’en suis heureux. La barrière de la langue n’est pas un problème car beaucoup d’entre nous parlent anglais. C’est facile sur le terrain, mais on en parle beaucoup pour nouer des relations entre nous. Je me sens bien dans ce groupe.

READ  Milwaukee accueille à nouveau le maître de la guitare français Pierre au Shank Hall

« C’est plus dur en France de jouer sur le terrain qu’en Pologne », a expliqué le défenseur du Clermont Foot.

Après trois matches, que pouvez-vous dire de l’état de la Ligue 1 ?

La qualité générale est très bonne. Il y a de grands joueurs qui peuvent faire la différence dans le jeu. C’est beaucoup plus dur en France qu’en Pologne où il y a plus de combats aériens. Il y a beaucoup de plaisir dans le jeu, toutes les équipes essayant de créer des actions. C’est bien de jouer contre ces grandes équipes de la Ligue 1 qui, pour moi, est l’un des cinq meilleurs championnats du monde.

NL {« path » : »mini-registration », »id » : »MT_Sports_Clermont_Foot », »accessCode » : »14176545″, »AllowGCS » : »true », »body class »ELL »general » « , »filterMotsCles » : »1|10|11|18|19|6973|17123″, »gabarit » : »Général », »Essentiel est » : »Réel », »idArticle» : »417654 « 4176545 », »idDepartment » : »282″ , »idZone » : »30603″, »motsCles » : »1|10|11|18|19|6973|17123″, » premium » « : »banniere_haute|article », »site » : »MT », »sousDomain »: »www », »tagsArticle »: »#LorientCF632022″, »urlTitle »: »mateusz-mon-wieteska-ot Plus de fun dans le sport qu’en Pologne »}

Quelle équipe avez-vous trouvé à Clermont ?

Il y a des joueurs de grande qualité. Certaines personnes peuvent faire la différence et même si je ne peux pas me comparer à toutes les équipes, je sais que notre équipe nous permettra de rester en Ligue 1. Nous nous battrons jusqu’au bout et nous savons que quatre équipes vont perdre. sera important. Chaque point compte pour nous.

Prime Mateusz Wieteska attaque la Ligue 1 avec Clermont Foot

Pourquoi encaisser un but contre Nice n’est pas important pour vous ?

READ  Un moment sympa entre mecs au Tour de France

C’est bon pour le moral car on a encaissé cinq buts contre Paris et deux autres à Reims. Cela nous donne confiance à l’approche du rendez-vous de dimanche à Lorient.

Vous avez le choix et la Pologne se qualifie pour la prochaine Coupe du monde. Ne risquez-vous pas d’abandonner votre championnat ?

Il y a toujours danger. En Pologne, le Legia Varsovie est la meilleure équipe et l’entraîneur national regarde tous les matchs. Mais la Ligue 1 est une meilleure ligue que la Ligue polonaise. Je sais que si je joue bien, je conserverai ma chance d’aller en équipe nationale et en Coupe du monde. Je ferai de mon mieux car je suis fier de jouer pour mon pays.

Entre Lorient, ce dimanche (15 heures)et mercredi à Marseille (21 heures)Quel jeu est le plus important ?

On sait que le match de ce dimanche est très important. Il va falloir se battre pour rester en Ligue 1, notamment contre des équipes comme Lorient. Nous avons développé la confiance, nous avons de la qualité et nous devons l’utiliser. Mais je ne sais pas si Marseille compte. On a battu Nice, tout peut arriver dans le football. Après cela, nous verrons Marseille.

Propos recueillis par Laurent Calmet