septembre 29, 2022

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

L’Ukraine dit que la Russie libère 215 Ukrainiens détenus après la bataille de Marioupol

Inscrivez-vous maintenant pour obtenir un accès gratuit et illimité à Reuters.com

(Reuters) – La Russie a libéré 215 Ukrainiens qu’elle avait capturés après une longue bataille pour la ville portuaire de Marioupol plus tôt cette année, y compris de hauts responsables militaires, a déclaré mercredi un haut responsable à Kyiv.

Parmi les prisonniers libérés figuraient le commandant et le commandant adjoint du bataillon Azov, qui a mené la plupart des combats, a déclaré Andrei Yermak, chef de cabinet du président Volodymyr Zelensky.

Cette décision est inattendue, car les séparatistes soutenus par la Russie ont déclaré le mois dernier qu’il y aurait un procès des employés d’Azov, que Moscou qualifie de nazis. L’Ukraine nie l’accusation.

Inscrivez-vous maintenant pour obtenir un accès gratuit et illimité à Reuters.com

Yermak a déclaré dans un communiqué que parmi les prisonniers libérés figuraient le commandant d’Azov, le lieutenant-colonel Denis Prokopenko et son adjoint, Svyatoslav Palamar.

Serhiy Volynsky, commandant de la 36e brigade de marine des forces armées ukrainiennes, a également été libéré.

Les trois hommes avaient aidé à mener une semaine de résistance depuis des bunkers et des tunnels sous des aciéries géantes à Marioupol avant qu’eux et des centaines de combattants d’Azov ne se rendent en mai aux forces soutenues par la Russie.

En retour, a déclaré Yermak, Kyiv a libéré 55 prisonniers russes ainsi que Viktor Medvedtchouk, un chef de parti pro-russe interdit qui faisait face à des accusations de trahison.

La station publique Susplain a déclaré que l’échange avait eu lieu près de la ville de Tchernihiv, dans le nord de l’Ukraine.

Plus tôt dans la journée, l’Arabie saoudite a déclaré que la Russie avait libéré 10 prisonniers de guerre étrangers capturés en Ukraine après la médiation du prince héritier saoudien Mohammed bin Salman. Lire la suite

Le mois dernier, le chef de l’administration séparatiste soutenue par la Russie dans la région orientale de Donetsk, en Ukraine, a déclaré que le procès du personnel d’Azov capturé aurait lieu d’ici la fin de l’été. Lire la suite

L’unité Azov, formée en 2014 en tant que milice pour combattre les séparatistes soutenus par la Russie, nie être fasciste, et l’Ukraine dit qu’elle a été réformée depuis ses origines nationalistes radicales.

Inscrivez-vous maintenant pour obtenir un accès gratuit et illimité à Reuters.com

(Reportage par David Younggreen) Montage par Alistair Bell et Rosalba O’Brien

Nos critères : Principes de confiance de Thomson Reuters.