janvier 29, 2023

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

L’OPEP perd une part de production de 310 000 barils par jour

Une nouvelle enquête d’Argus vendredi a montré que la production de l’OPEP+ était tombée à 38,29 millions de bpj le mois dernier, soit 1,81 million de bpj en dessous de son quota réduit.

Les 19 membres de l’OPEP+ soumis au quota ont produit 310 000 barils par jour de moins en novembre par rapport au mois précédent. Mais c’est encore 1,81 million de bpj en deçà de son quota de novembre. La réduction de novembre était une réduction de 2 millions de bpj par rapport aux niveaux d’octobre, bien qu’il ait été entendu à l’époque que le groupe pourrait ne pas être en mesure d’atteindre même cet objectif bas.

Les membres non-OPEP + du groupe OPEP ont mieux réussi que les membres traditionnels de l’OPEP, augmentant la production combinée de 460 000 barils par jour – le niveau le plus élevé en huit mois, selon Argus. La plupart de ces augmentations provenaient du Kazakhstan, qui a vu sa production augmenter de 330 000 barils par jour, et de la Russie, qui a vu sa production augmenter de 190 000 barils par jour après le redémarrage de Sakhaline 1.

La production de brut de l’OPEP a chuté de 770 000 barils par jour pour le mois de novembre, le niveau le plus bas en six mois. Et l’Arabie saoudite a mené la baisse de la production, sa production ayant diminué de 440 000 barils par jour.

Selon Argus, le plus grand retardataire parmi le groupe élargi de l’OPEP+ est la Russie, produisant 670 000 bpj en dessous de l’objectif. Le Nigéria produit 530 000 barils par jour en dessous du niveau cible, l’Angola produit 350 000 barils par jour en dessous de l’objectif et la Malaisie produit 170 000 barils par jour en dessous de l’objectif.

READ  Les jeux de cuisine fantômes sont très demandés en raison de la popularité des applications de livraison de nourriture pendant la pandémie

Les membres du groupe qui ont atteint ou dépassé leur objectif de production sont Oman, le Kazakhstan, Bahreïn, l’Irak, le Koweït, les Émirats arabes unis, l’Algérie et le Gabon.

Au total, les pays non membres de l’OPEP produisent moins de 92 000 barils par jour, tandis que les membres de l’OPEP produisent une partie des quotas en dessous de 90 000 barils par jour.

Les prix du pétrole brut ont considérablement chuté cette semaine, ce qui conduit certains à spéculer sur le fait que le groupe OPEP+ pourrait réduire la production de pétrole pour soutenir les prix du brut. Le brut Brent devait terminer la semaine à plus de 10 $ cette fois la semaine dernière – bien en deçà de ce que la plupart des analystes pensent être la motivation de l’OPEP à défendre les prix.

Par Julian Geiger

Plus de lectures sur Oilprice.com :