octobre 3, 2022

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

L’inflation au Canada chute à 7 %, mais les prix des aliments continuent d’augmenter

Statistique Canada a déclaré mardi que le taux d’inflation au Canada avait ralenti à 7 % en août.

Les économistes s’attendaient à ce que le taux soit de 7,3%, après que l’inflation ait atteint un sommet en 40 ans de 8,1% au début de l’été.

Au lieu de cela, le taux a chuté plus que prévu, en grande partie parce que le prix de l’essence a beaucoup baissé au cours du mois.

Les prix du gaz ont chuté de 9,6 % en août par rapport au mois précédent. Il s’agit de la plus forte baisse d’un mois des prix de l’essence depuis avril 2020, alors que la pandémie ne faisait que commencer.

Alors que le prix de l’essence a légèrement baissé, les prix des denrées alimentaires ont continué d’augmenter – le coût des produits d’épicerie a augmenté de 10,8% au cours de la dernière année.

Il s’agit de l’augmentation la plus rapide d’une facture d’épicerie typique depuis 1981.

« L’approvisionnement alimentaire a continué d’être affecté par plusieurs facteurs, notamment les conditions météorologiques extrêmes, la hausse des coûts des intrants, l’invasion russe de l’Ukraine et la perturbation de la chaîne d’approvisionnement », a déclaré l’agence de données.

Les produits de boulangerie ont augmenté de plus de 15 % au cours de la dernière année, tandis que les fruits ont augmenté de plus de 13 %.

La baisse du taux d’inflation sera un soulagement pour la Banque du Canada, qui a haussé vigoureusement les taux d’intérêt de référence dans le but d’aplanir les choses.

Mais même à 7%, le taux d’inflation officiel est toujours plus du double de ce que la banque centrale aime voir.

READ  Rogers blâme une panne majeure avec une erreur de mise à jour du réseau

En dessous de la baisse du chiffre global, il y avait des signes plus encourageants que l’inflation sous-jacente pourrait commencer à se calmer. L’inflation dite de base – qui exclut les éléments volatils tels que l’alimentation et l’énergie – est tombée à 5,2%, contre 5,4% le mois précédent.

Il y a des raisons d’espérer que l’inflation est peut-être derrière nous, dit Leslie Preston, économiste à la Banque TD.

« Un voyage de mille kilomètres commence par un seul pas », a-t-elle déclaré. « L’inflation canadienne a fait un pas dans la bonne direction en août, mais elle a encore un long chemin à parcourir. »