août 17, 2022

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

Les vaccins COVID-19 protègent les joueurs de la LNH contre des maladies dangereuses

Manalapan, Floride – Le sous-commissaire Bill Daley a déclaré jeudi que les joueurs de la LNH évitent les maladies graves parce que presque tous ont été complètement vaccinés contre le COVID-19, et les experts médicaux de la LNH pensent que les protocoles de la ligue fonctionnent comme prévu.

« Je pense que la plus grande différence entre cette année et l’année dernière est que le vaccin lui-même protège contre les maladies graves », a déclaré Daly après avoir fait une présentation COVID-19 lors d’une réunion du conseil d’administration de la LNH à Eau Palm Beach. « Donc, alors que nous avons des joueurs qui présentent des symptômes et que certains joueurs sont sous le mauvais temps pendant deux jours, ils ne sont pas aussi malades que l’année dernière, et c’est un effet direct de la vaccination complète. »

La LNH a reporté cinq matchs en raison de problèmes de COVID-19 cette saison après en avoir retardé 55 la saison dernière.

Les Sénateurs d’Ottawa avaient 10 joueurs selon le protocole COVID-19 de la LNH et trois matchs ont été reportés : contre les Devils du New Jersey le 16 novembre, contre les Predators de Nashville le 18 novembre et contre les Rangers de New York le 20 novembre. Joué le lundi. Ottawa a gagné 3-2 aux tirs au but. Les deux autres matches n’ont pas encore été reprogrammés.

Les New-Yorkais avaient huit joueurs sur le protocole COVID-19 et deux matchs ont été reportés : contre les Rangers le 28 novembre (reprogrammé le 17 mars) et contre les Flyers de Philadelphie le 30 novembre.

READ  Minnesota Vikings vs Cleveland Browns 10/3/21 Choix de la NFL, cotes, prévisions » Sports Chat Place

Deux autres différences par rapport à la saison dernière, a déclaré Daly, sont la variante delta et les protocoles assouplis pour les individus entièrement vaccinés. Il a déclaré que des études ont conclu que la plupart des blessures sont survenues en dehors du cadre de l’équipe.

« Ce que la science sait, c’est que la variante delta est de nature contagieuse et que l’effet d’avoir plus de positifs COVID en est un effet direct », a déclaré Daly. « De toute évidence, le fait d’avoir des protocoles plus souples pour les joueurs entièrement vaccinés joue également un rôle dans cela.

«L’autre chose que nos études ont pu conclure est que les grappes de cas que nous recevons… Alors que l’année dernière, nous avons pu les retracer jusqu’aux vestiaires, en gros, toutes les maladies infectieuses et la transmission ont été se passe dans les vestiaires, la plupart des transmissions et infections que nous recevons Cette année c’est une transmission communautaire. [There have been] Très peu de cas de plusieurs instances de la même pression dans les vestiaires. Donc, ils se déplacent essentiellement à travers la communauté.

« Donc, encore une fois, cela nous met plus à l’aise avec où nous en sommes cette année que l’année dernière. »

Daly a déclaré que la LNH a mis en place des protocoles plus stricts et des tests accrus pour des périodes de temps définies en réponse à des grappes de cas.

« Je pense avoir dit au conseil d’administration que nous avons eu 19 équipes différentes qui ont utilisé des procédures améliorées au cours de cette saison, encore une fois, pendant un certain temps, jusqu’à ce que nous sortions du bois », a déclaré Daly. . « Habituellement, c’est pendant sept jours où il y a des tests améliorés et nous sommes tous à l’aise de les continuer en toute sécurité.

READ  "Je voulais qu'elle arrête" - Jorge Fernandez a taquiné sa fille Leila qui a continué à jouer son match à Roland-Garros

« Je pense donc que l’opinion actuelle de nos professionnels de la santé fait ce qu’elle est censée faire et à ce stade, d’autres procédures seront utilisées si et quand elles sont jugées nécessaires. Mais à ce stade, elles ne sont pas considérées comme nécessaires. »