juillet 3, 2022

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

Les talibans ordonnent à tous les présentateurs de télévision de se couvrir le visage lorsqu’ils sont à l’antenne

Le plus grand média du pays a rapporté jeudi que les dirigeants talibans en Afghanistan avaient ordonné à toutes les présentatrices de télévision de se couvrir le visage à l’antenne.

La chaîne TOLOnews a déclaré dans un tweet sur Twitter que l’ordre est venu dans une déclaration publiée par le ministère de la Vertu et l’adjoint des talibans, qui est chargé de mettre en œuvre les dispositions du groupe, ainsi que par le ministère de l’Information et de la Culture.

La chaîne a déclaré que le communiqué décrivait l’affaire comme « définitive et non négociable ».

La déclaration a été envoyée au groupe Moby, qui possède TOLOnews et plusieurs autres réseaux de télévision et de radio, et le tweet a déclaré qu’elle s’appliquait également à d’autres médias afghans.

Un responsable des médias afghans locaux a confirmé que sa station avait reçu l’ordre et a été informé qu’il n’était pas question de discuter. Il a dit que la station n’avait pas d’autre choix. Il a parlé sous le couvert de l’anonymat et de sa station par crainte de problèmes avec les autorités.

Réactions au décret

Plusieurs présentatrices et présentatrices ont publié leurs photos sur les réseaux sociaux les montrant couvertes de masques faciaux lors des programmes de présentation. Une éminente présentatrice de TOLO, Yalda Ali, a publié une vidéo d’elle portant un masque facial avec la légende : « Femme effacée, sur ordre de la vertu et du sous-ministre ».

Une femme porte une burqa à l’arrière d’une moto à Kandahar, au début du mois. (Javed Tanvier/AFP/Getty Images)

Et sur une chaîne de télévision Shamshad, la mise en œuvre de l’ordre a été mitigée : une présentatrice est apparue avec un masque facial jeudi, tandis qu’une autre plus tard dans la journée est allée sans montrer son visage.

Pendant le premier régime taliban de 1996 à 2001, ils ont imposé des restrictions écrasantes aux femmes, les obligeant à porter la burqa englobante qui couvrait même les yeux avec un filet et les empêchait de participer à la vie publique et à l’éducation.

Après que Il a repris le pouvoir en Afghanistan en aoûtAu début, les talibans semblaient avoir quelque peu assoupli leurs restrictions, déclarant qu’ils ne porteraient pas d’uniforme féminin. Mais ces dernières semaines, ils ont adopté une ligne dure et dure qui a confirmé les pires craintes des militants des droits.

Regarder | Nouvelles règles sévères pour les femmes afghanes :

Les talibans imposent de nouvelles règles sévères aux femmes afghanes

Les talibans d’Afghanistan ont publié un décret ordonnant aux femmes de porter la burqa de la tête aux pieds en public et de ne quitter la maison qu’en cas de nécessité.

Plus tôt ce mois-ci, les talibans Toutes les femmes en public doivent porter des vêtements de la tête aux pieds Cela ne laisse que leurs yeux visibles. Le décret stipulait que les femmes ne devaient quitter la maison qu’en cas de nécessité et que les parents masculins seraient passibles de sanctions pour avoir enfreint le code vestimentaire d’une femme, allant de la convocation et de l’escalade aux audiences du tribunal et à l’emprisonnement.

Le chef taliban a également publié un décret interdisant aux filles de fréquenter l’école après la sixième année, annulant les promesses précédentes faites par les responsables talibans de permettre aux filles de tous âges d’être scolarisées.

READ  Le commandant ukrainien ordonne une évacuation internationale à l'usine de Marioupol car la situation est "critique"