septembre 26, 2023

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

Les passagers mécontents de la gestion de l’accident de piste de l’avion

Les passagers mécontents de la gestion de l’accident de piste de l’avion

Le voyageur affirme que l’aéroport n’avait pas suffisamment de personnel d’urgence pour aider les passagers à se rendre au terminal et répondre aux besoins médicaux.

Un passager a exprimé sa consternation face à la gestion par l’aéroport d’un incident qui a vu un Dash 8 de Porter Airlines – transportant des passagers à Sault depuis Toronto – déraper de la piste de l’aéroport de Sault tard dimanche soir.

« Nous savions que nous avions quitté la piste parce que l’avion était cahoteux et nous avons regardé par la fenêtre et tout à coup nous avons vu de l’herbe. Il a glissé. L’avion s’est arrêté. Le train d’atterrissage était coincé dans la boue. aujourd’hui lundi.

Il a fallu un certain temps avant que nous entendions quoi que ce soit du régime de l’AP. Ils ont dit que la piste était glissante à cause de la pluie, que nous étions sortis de la piste et que nous allions rester dans nos sièges et rester au frais. »

Kachagi a déclaré qu’une heure s’était écoulée avant que les passagers ne puissent quitter l’avion et être conduits au terminal par des taxis.

« Il n’y avait pas d’agent de bord à l’avant de l’avion pour nous faire descendre les escaliers. Il n’y avait pas d’aide. Il n’y avait personne pour s’assurer que nous ne glissions pas ou ne tombions pas. Il n’y avait personne pour les personnes âgées. un pour les mères avec enfants. Nous sommes descendus de l’avion et il était là.  » Un gars avec une lampe de poche et c’était tout. Il y avait un camion de pompiers allumé et il faisait très noir. « 

READ  Amazon ferme la boutique en ligne Fabric.com dans le but de réduire les coûts - News 24

Kashaji a déclaré que l’une des passagères âgées souffrant de problèmes cardiaques n’avait pas reçu de soins médicaux immédiats.

Plus tard, un employé derrière le comptoir de location de voitures de l’aéroport lui a demandé si elle souhaitait appeler une ambulance, mais elle a refusé car sa douleur commençait à s’estomper.

« Je me suis retrouvé à l’hôpital en raison de complications dues à l’incapacité de m’injecter moi-même mes médicaments », a déclaré Kashaji.

« Pour que cela se produise et il n’y avait pas d’ambulanciers paramédicaux et un camion de pompiers sans lumières supplémentaires, pas de sécurité, pas d’aide – il n’y avait qu’une seule personne avec une lampe de poche. Je ne comprends tout simplement pas comment l’aéroport n’avait pas de protocole pour ce qui s’est passé. L’aéroport est mal équipé pour ce qui s’est passé. « .

Kashaji a déclaré qu’après environ une heure, tous les passagers ont pu récupérer leurs affaires.

Kachigi a déclaré que Porter Airlines lui avait dit dans un e-mail que la compagnie aérienne enquêtait sur l’incident et que la compagnie lui rembourserait l’intégralité du prix du vol.

Kachagi a dit qu’elle parlera à la fois avec Sault Ste. Marie Airport et Porter Airlines concernant l’accident.

« Pour nous, être confinés dans cet avion, ne pas savoir ce qui se passe, et avoir une personne avec une lampe de poche et devoir marcher dans cette herbe humide et cette boue, des gens avec des bâtons, s’aidant tous à se rendre aux taxis, ça me dépasse.  »

« Il devrait y avoir des réponses aux questions que je veux poser en termes de personnel et de véhicules d’urgence qui auraient dû être là pour contrôler les gens, comme moi en tant que patient atteint de cancer », a déclaré Kashagi.

READ  Le nouveau rapport sur l'emploi envoie le dollar à la hausse et les rendements et l'or en forte baisse

« Je suis content que le résultat soit que nous soyons tous descendus de cet avion et c’est la seule chose dans mon cœur qui me rend si heureux, de voir tout le monde monter dans ces taxis. Cela aurait pu finir pire. »

« Notre information était que tous les passagers à bord étaient en sécurité et qu’il n’y avait pas de blessés, nous n’avons donc pas eu de réponse complète à l’avion jusqu’à ce que nous sortions les chercher avec les limousines », a répondu Terry Buss, de Sault Ste. Président et chef de la direction de Mary Airports Development Company.

« J’ai parlé avec Porter ce matin et ils allaient communiquer avec les passagers. Nous ne connaissons personne qui était dans l’avion. L’aéroport ne reçoit pas de listes donc nous ne pouvons avoir accès à personne qui était dans l’avion car nous ne savons pas qui était à bord, c’est confidentiel entre la compagnie aérienne et les passagers.

Boss a dit que lui et le Sault Ste. L’aéroport de Marie est disposé à entendre les préoccupations des passagers des vols Porter.

« Nous écoutons toujours. Les passagers de la compagnie aérienne sont nos passagers. »

La cause du glissement de piste fait l’objet d’une enquête.

Le Bureau de la sécurité des transports recueille actuellement des informations et évalue l’accident. Une enquête complète sera menée s’il est déterminé qu’il existe un potentiel d’amélioration de la sécurité des transports. « Il est maintenant trop tôt pour identifier les causes et les facteurs contributifs », a écrit la porte-parole du BST, Sophie Westaff, dans un e-mail.

READ  Arrivée des bagages des passagers d'Air Canada détruits. Le cauchemar s'est ensuivi