septembre 29, 2021

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

Les fournisseurs canadiens de soins privés de longue durée annoncent l’autorisation du vaccin COVID-19 pour le personnel

Un groupe des meilleurs exploitants de soins de longue durée au Canada exigera que tous les employés soient vaccinés contre la COVID-19 cet automne.

Chartwell Retirement Residences, Extendicare et Responsive Group Inc. et Rivera Inc. Et Sienna Senior Living a publié jeudi une déclaration conjointe sur le plan.

Le groupe indique que les employés qui ne sont pas complètement vaccinés avant le 12 octobre bénéficieront d’un congé sans solde.

La vaccination sera également obligatoire pour les nouveaux employés, les étudiants et les autres employés travaillant avec les entreprises.

Les exploitants de maisons disent qu’ils ne s’attendent pas à ce que la nouvelle politique affecte les niveaux d’emploi.

“Les taux d’infection augmentant à nouveau dans les communautés à travers le pays, les employés non vaccinés sont susceptibles de transmettre le virus”, a déclaré le groupe dans un communiqué. « La sécurité de nos résidents dans les foyers de soins de longue durée et les maisons de retraite, qui nous font confiance pour fournir les soins et les services dont ils ont besoin, est primordiale.

«Cette politique augmentera leur niveau de sécurité et améliorera la qualité de vie des résidents en réduisant le besoin d’isolement et de perturbation des activités quotidiennes résultant des restrictions liées à l’épidémie.»

Payer les comtés

Le moment est venu alors que de plus en plus de comtés discutent des mandats, des passeports et des certifications en matière de vaccins. En fait, la date du 12 octobre a été fixée par les responsables de la Colombie-Britannique au début du mois lorsqu’ils ont annoncé un nouvel arrêté de santé publique qui rendrait la vaccination obligatoire et une exigence d’emploi pour les personnes travaillant dans les établissements de soins de longue durée et les résidences-services.

READ  Québec dévoile les détails du fonctionnement de son passeport de vaccination

Même en Ontario, qui semble être si Violation de l’idée d’un passeport provincial de vaccinationLa semaine dernière, le gouvernement a déclaré qu’il était version directive Pour les hôpitaux, les fournisseurs de soins communautaires et à domicile d’établir des politiques strictes d’immunisation et de dépistage d’ici le 7 septembre pour tout le personnel, le personnel, les entrepreneurs, les étudiants et les bénévoles.

Des milliers de résidents des foyers de soins de longue durée sont décédés des suites de COVID-19 depuis le début de la pandémie, alors que des foyers à travers le pays ont fait face à une épidémie majeure.

Les membres de la famille des résidents de longue durée ont fait pression pour obtenir une autorisation et des mesures de sécurité améliorées, mais à la suite de l’annonce de la Colombie-Britannique, le Syndicat du personnel hospitalier du SCFP (HEU) a mis en garde contre les conséquences imprévues potentielles pour les niveaux de dotation.

“Dans un récent sondage auprès des membres du SEH, 24% ont déclaré qu’ils étaient plus susceptibles de quitter les soins de santé au cours des deux prochaines années en raison de leurs expériences pendant la pandémie”, a déclaré le syndicat, ajoutant qu’il encourageait ses membres à se faire vacciner. “Donc, alors que de nombreux travailleurs de la santé soutiendraient cette mesure, elle serait controversée et pourrait inciter certains à quitter complètement leur emploi.”

Un rapport publié plus tôt cette année par l’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS) a noté qu’étant donné la proportion globale de décès par COVID-19 dans les maisons de soins infirmiers – 69 % à l’époque – le Canada avait le pire bilan épidémiologique au monde en termes de respect de établissements de soins de longue durée.

READ  Expositions potentielles au COVID-19 dans 3 des entreprises de St John's, St Clair's Hospital, Public Health

L’ICIS affirme également que 54 % des quelque 2 100 foyers de soins de longue durée au Canada propriété privée, avec une légère majorité de ce total étant des entreprises à but lucratif. Il indique que l’Ontario a le pourcentage le plus élevé de propriété privée dans l’industrie, avec 57 pour cent des maisons privées à but lucratif et 27 pour cent du total des organisations privées à but non lucratif de la province.

Les conditions décrites dans les installations au début de la pandémie ont suscité l’indignation du public et conduit à des enquêtes politiques dans des comtés tels que Nouvelle-ÉcosseEt Ontario Et Québec, ainsi que des recommandations pour une réforme nationale de l’industrie.