septembre 29, 2021

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

Les Canadiennes Rivard et Doris concourent lors de la dernière journée de compétition de paranatation

Lors de la dernière journée de compétition de natation aux Jeux paralympiques de Tokyo, la Canadienne Aurélie Rivard a réservé sa place pour une finale.

Sa collègue canadienne Danielle Doris a établi un record du monde.

Rivard, un joueur de 25 ans qui a déjà remporté cinq médailles lors de ces matchs, nagera pour la sixième place de la finale SM10 du 200 mètres QNI vendredi à 4 h 07 HE.

Le National Saint-Jean-sur-Richelieu, au Québec, a terminé troisième de sa qualification avec un temps de 2:34.52, vendredi au Japon. Elle a remporté une médaille d’argent dans cette épreuve aux Jeux paralympiques de 2016.

Une autre apparition sur le podium sera la onzième de la carrière de Rivard.

Regarder | Ce que vous avez manqué le neuvième jour à Tokyo :

Pendant que vous dormiez : Aurélie Rivard a remporté sa cinquième médaille à Tokyo, Brent Lakatos a remporté la quatrième médaille d’argent et l’équipe de volleyball assis est passée en demi-finale

Aurélie Rivard a remporté la 10e médaille paralympique de sa carrière, Brent Lakatos a perdu l’or contre Pongsakorn Bayou, et l’équipe canadienne de volleyball féminin a battu le Japon pour se qualifier pour les demi-finales contre la Chine. 3:28

Doris, qui a remporté l’argent au 100 m dos S7 plus tôt à Tokyo, a nagé un record du monde de 33,51 secondes au 50 m papillon vendredi.

L’étiquette envoie Doris, 18 ans, dans la course aux médailles avec force. Vous gagnerez l’or vendredi à 5 h 04 HE.

Moncton, NP, a fait ses débuts paralympiques à l’âge de 13 ans à Rio et a pu s’appuyer sur cette expérience avec une médaille déjà en place à Tokyo.

READ  Contrat d'un an pour les Islanders de New York Zdeno Chara

Regarder | Doris bat le record du monde :

La Canadienne Danielle Doris établit un record du monde au 50 m papillon féminin S7

Moncton, Remarque : Danielle Doris nage vers un record du monde aux Jeux paralympiques de Tokyo avec un temps de 33,51 au 50 m papillon S7. 2:34

La Canadienne Camille Birobi a également participé à cette épreuve, mais n’a pas réussi à se qualifier pour la finale.

Pendant ce temps, la Canadienne Shelby Newkirk s’est qualifiée pour le 100 m dos féminin S6 en remportant son run de qualification en 1:22,83.

Newkirk, 25 ans de Saskatoon, Saskatoon, est médaillée d’argent aux championnats du monde 2019 et fera ses débuts paralympiques à Tokyo.

Il a récemment été reclassé de S7 à S6. Plus le nombre est élevé, moins les dommages causés aux athlètes de cette catégorie sont graves.

Newkirk nagera pour une médaille vendredi à 4 h 23 HE.

Dans le 200m QNI masculin SM10, le Canadien Alec Elliott s’est qualifié pour la finale avec un temps de 2:18.01. Il concourra pour sa première médaille paralympique à 4 h HE.

Elliott a nagé le quatrième temps le plus rapide des séries éliminatoires.

Le Canadien Matthew Capraga nagera pour remporter la première médaille paralympique de sa carrière au 100 m papillon masculin S11, vendredi à 6 h 41 HE.

Cabraga a terminé troisième des qualifications avec un temps de 1:06.60.

Au 50 m dos S4, la Canadienne Tammy Cannington n’a pas réussi à se qualifier pour la course aux médailles.

5e canadien au saut en longueur

La Canadienne Amy Watt a terminé cinquième au saut en longueur féminin T45.

READ  Steve McCarthy Sylvain Lefevre Columbus Blue Jackets

Watt, de Victoria, a la double nationalité et a représenté les États-Unis aux Jeux paralympiques de 2016. Née sans la partie inférieure de son bras et de sa main gauche, Watt a également participé aux courses de 100 m, 200 m et 400 m en compétition internationale.

Mais le saut en longueur est sa seule épreuve à Tokyo. Watt a sauté 5,28 mètres lors de sa deuxième tentative, qui a été à son meilleur ce jour-là. Le joueur de 23 ans détient un record personnel de 5,35 mètres.

La Néo-Zélandaise Anna Grimaldi a remporté la médaille d’or avec un saut record de 5,76 mètres.

Au 400m T47 masculin, le temps de 50,33 secondes du Canadien Thomas Normando était suffisant pour mener malgré sa cinquième place lors de sa qualification.

Normando, 25 ans de Base River, en Alberta, participera à la finale samedi à 8 h 01 HE.

Hennessy rate la plate-forme du bateau

La Canadienne Brianna Hennessy s’est battue pour la cinquième place du 200m individuel féminin VL2.

Al-Kindi a franchi la ligne d’arrivée en 1:03.254.

C’est la première fois qu’une discipline est disputée aux Jeux paralympiques et, à ce titre, les premiers Jeux Hennessy. Va’a est un bateau monoplace.

L’athlète de 36 ans originaire d’Ottawa s’est qualifié pour la course aux médailles avec un temps de 1:06 316 en demi-finale plus tôt vendredi. Vous participerez aux demi-finales de kayak vendredi à 20 h 30 HE.

Hennessy, vu ci-dessus aux Jeux paralympiques de Tokyo, s’est classé cinquième dans le dériveur Para. (Dave Holland/Comité paralympique canadien)

Le Canada qualifié pour la finale sur la bonne voie

Le Canadien Austin Smenk, d’Oakville, en Ontario, a terminé quatrième dans la ronde préliminaire du 800 m masculin T34 à Tokyo.

Le joueur de 24 ans a franchi la ligne d’arrivée avec un temps de 1:46.99.

Bien que Smeenk se soit classé en dehors des trois premiers dans sa lutte, le Canadien s’est quand même qualifié pour la finale en marquant l’un des deux prochains plus rapides. Il concourra à nouveau à 20 h 55 HE vendredi.

Il a participé à ses deuxièmes Jeux paralympiques et s’est classé septième au 100 mètres masculin T34 à ces Jeux.

Et tandis que le Canada courait le meilleur de sa vie au relais mondial 4x100m lors de sa première participation aux Jeux paralympiques, l’équipe ne se qualifierait pas pour les finales.

Mais aucune autre équipe qui a pris part à la course ne progressera, seuls les quatre meilleurs joueurs se qualifiant pour toutes les qualifications.

Austin Ingram, Marisa Papaconstantinou, Zachary Gingras et Jessica Fruten ont terminé avec un temps solide de 49,38 secondes au Stade national, pour terminer troisièmes de leurs séries éliminatoires.

Le Canada abandonne le match contre la Grande-Bretagne à Bokia

Les duos de boccia BC4 du Canada ont été défaits pour la deuxième fois en multijoueur à Tokyo.

L’équipe d’Alison Levine, Julian Ciopano et Marco Dispaltro s’est inclinée 5-2 contre la Grande-Bretagne au Ariake Athletic Center vendredi. Le Canada a connu une victoire et une défaite jeudi.

La Grande-Bretagne a ouvert le tableau d’affichage avec un point au premier bout, mais le Canada a répondu avec deux points au deuxième.

La solide deuxième moitié du match a vu leurs adversaires marquer deux points dans chacune des deux dernières arrivées.

Les Canadiens affronteront ensuite la Slovaquie, qui a remporté ses trois premiers matches de groupe, à 3 h 10 vendredi. Seules les deux meilleures équipes de chaque groupe accèdent aux demi-finales.

Les équipes canadiennes de basketball en fauteuil roulant remportent les 5e et 8e places

L’équipe canadienne féminine de basketball en fauteuil roulant a dominé la performance de vendredi pour terminer cinquième du tournoi.

L’équipe a battu le Japon 68-49 dans un match de classement à l’Ariake Arena de Tokyo. Seuls les Japonais ont réussi à battre le Canada dans la seconde moitié du match – mais l’énorme avance des Canadiens a gardé la victoire à portée de main.

Rosalie Lalonde a marqué 20 points, tandis que la juge Dandino et Cindy Ole ont atteint le double avec 14 et 13 points, respectivement.

Cady Dandino du Canada dans un match avec Chihiro Kitada du Japon lors du match de basket-ball féminin en fauteuil roulant à Tokyo. (Ivan Alvarado/Reuters)

Plus tôt, l’équipe masculine canadienne a terminé huitième après son match contre l’Allemagne.

Les Canadiens ont perdu 68-56 contre les Allemands, qui ont terminé septièmes.

C’était une amélioration par rapport à Rio 2016, où les hommes canadiens ont terminé 11e.

Bo Hedges, capitaine, a été le meilleur marqueur du Canada avec 16 points, tandis que Colin Higgins en a marqué 12. Patrick Anderson et Nick Johnson, qui ont réalisé un excellent parcours à Tokyo, ont chacun marqué six et huit points.