février 8, 2023

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

Les autorités de Los Angeles autoriseront la jeune fille à s’occuper d’un rhinocéros si elle remplit 5 conditions – et si elle en trouve une

Une fille nommée Madeline, qui a une imagination débordante et une remarquable conscience de la façon dont la bureaucratie peut briser les rêves, réalise son souhait lorsqu’elle demande aux autorités de contrôle des animaux de Los Angeles une licence pour posséder un rhinocéros – si elles parviennent un jour à en trouver un.

Le permis était cependant le premier du genre avec des conditions : la créature mythique devait être suffisamment exposée au soleil, aux rayons de la lune et aux arcs-en-ciel, et faire polir sa corne au moins une fois par mois avec un chiffon doux.

La surintendante Marcia Maeda, du Département du bien-être et du contrôle des animaux du comté, a envoyé à la jeune fille une carte rose métallique en forme de cœur arborant sa « licence permanente de licorne », ainsi qu’une poupée licorne blanche floue avec des oreilles roses et des pattes et sabots violets. Corne d’argent.

La réponse du département est venue après que la jeune fille lui ait écrit une brève lettre le mois dernier : « Cher comté de L.A., j’aimerais votre approbation si je pouvais avoir une licorne dans mon jardin si je pouvais en trouver une. »

Maeda a félicité la jeune fille pour son « sentiment de responsabilité pour la possession d’un animal de compagnie afin d’obtenir une autorisation préalable » et pour avoir réfléchi aux « exigences d’un foyer qui aime les animaux ».

L’agence a publié des photos de la correspondance, de la licence, de la médaille et du jouet en peluche sur ses comptes de médias sociaux, avec le nom de famille de la fille caché.

READ  Les minorités ethniques russes font les frais de la mobilisation militaire russe en Ukraine

Ses cinq mandats de propriété de licorne exigent également que toute paillettes ou paillettes saupoudrées sur l’animal soient non toxiques et biodégradables, et que la pastèque soit nourrie au moins une fois par semaine.