février 3, 2023

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

Les actions françaises baissent à la clôture des marchés ; Le CAC 40 perd 0,55% par Investing.com

© Reuters. Les actions françaises baissent à la clôture des marchés ; Le CAC 40 baisse de 0,55%

Investing.com – Les actions françaises étaient en baisse après la clôture de mardi, et les actions du secteur étaient en baisse.

A la clôture à Paris, il reculait de 0,55%, tandis que l’indice reculait de 0,58%.

Meilleurs interprètes de la session ce jour-là Renault SA (EPA : ), qui était en hausse de 2,18 % ou 0,77 point pour s’échanger à 36,37. Entre-temps, Worldline S.A. (EPA 🙂 a ajouté 1,96 % ou 0,77 point à 40,12 et Thalès (EPA : ) était en hausse de 0,87 % ou 1,00 point à 115,60 en fin de séance.

Les moins performants de la séance ont été Eurofins Scientific SE (EPA : ), qui a chuté de 3,64 % ou 2,52 points pour s’échanger à 66,62. WFD Unibail Rodamco NV (AS : ) recule de 2,69 % ou 1,46 point à 52,88 et Compagnie de Saint Gobain SA (EPA : ) perd 2,40 % ou 1,27 point à 51,72.

Meilleures performances du SBF 120 Orbie SA (EPA : ) a augmenté de 7,35 % à 7,57, SES Imagotag (EPA : ) a augmenté de 3,83 % à 119,20 et Accor SA (EPA : ) a augmenté de 2,48 % pour clôturer à 26,42.

Le moins performant a été Solutions 30 SE (EPA : ), qui a chuté de 5,26 % à 2,04 en fin de séance. Imerys SA (EPA : ) perd 5,16% pour s’établir à 37,16 Ubisoft Le divertissement (EPA : ) a chuté de 4,49 % à 23,81.

Les actions en baisse ont avancé de 312 à 242 à la Bourse de Paris, terminant inchangées à 82.

Les actions d’Ubisoft Entertainment ( EPA : ) tombent à leur plus bas niveau en 5 ans ; 4,49 % ou 1,12 à 23,81.

READ  Programme de permis du gouvernement français étendu aux grands magasins parisiens France

L’option CAC 40, qui mesure la volatilité implicite, était de 0,00% à 18,96, un nouveau plus haut de 52 semaines.

Les contrats à terme sur l’or pour livraison en février ont augmenté de 0,04 %, ou 0,70, à 1 878,50 $ l’once troy. Ailleurs dans le négoce des matières premières, le brut pour livraison en février a augmenté de 1,02 % ou 0,76 pour s’établir à 75,39 $ le baril, tandis que le contrat de pétrole Brent de mars a augmenté de 0,80 % ou 0,64 pour s’échanger à 80,29 $ le baril.

L’EUR/USD est resté inchangé à 0,05 % à 1,07 et l’EUR/GBP à 0,36 % à 0,88.

Les contrats à terme sur indice du dollar américain ont augmenté de 0,31% à 103,06.