février 2, 2023

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

Les acheteurs étrangers sont officiellement interdits d’acheter des biens immobiliers au Canada

À partir d’aujourd’hui, les entreprises commerciales étrangères et les personnes Il est interdit d’acheter un bien immobilier résidentiel au Canada pendant deux ans.

La Société canadienne d’hypothèques et de logement a annoncé plus tôt le règlement d’interdiction, qui entrera en vigueur le 1er janvier.

L’interdiction a été adoptée au Parlement le 23 juin, dans l’espoir de résoudre les problèmes d’abordabilité du logement dans le pays.

Les non-résidents qui enfreignent l’interdiction, et toute personne qui les aide sciemment, peuvent être condamnés à une amende pouvant aller jusqu’à 10 000 $ et peuvent être tenus de vendre la propriété.

Il existe plusieurs exceptions à l’interdiction, notamment :

  • Citoyens canadiens et résidents permanents
  • Étudiants internationaux qui répondent à certains critères, notamment avoir passé la majorité des cinq années précédentes au Canada. Ces étudiants pourront acheter un bien immobilier pour un maximum de 500 000 $
  • Travailleurs qui ont travaillé et produit des déclarations de revenus au Canada pendant au moins trois des quatre années précédant l’achat d’un bien immobilier
  • Diplomates, personnel consulaire et membres d’organisations internationales opérant au Canada
  • Ressortissants étrangers en résidence temporaire, y compris ceux fuyant les conflits et les réfugiés
  • Bâtiments contenant plus de trois unités résidentielles et propriétés récréatives (chalets, chalets, résidences de villégiature)

Le ministre du Logement, Ahmed Hussain, a déclaré dans un communiqué de presse que le logement ne devrait pas être une «marchandise» et que l’interdiction garantirait que les maisons appartiennent à des Canadiens.

READ  Au revoir, Taco Bell : la chaîne ferme tous les sites du Québec