juin 22, 2024

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

Le TDSB va aller de l’avant avec l’autorisation de lever de masque dans les écoles après que le district a rejeté la demande de prolongation

Le TDSB va aller de l’avant avec l’autorisation de lever de masque dans les écoles après que le district a rejeté la demande de prolongation

Le conseil scolaire du district de Toronto va de l’avant avec la levée du mandat de dissimulation dans ses écoles la semaine prochaine après que le district a rejeté sa demande de délai supplémentaire pour supprimer les mesures COVID-19.

Alexander Brown, président du TDSB, a écrit une lettre Au médecin hygiéniste en chef, le Dr Kieran Moore, au secrétaire à l’Éducation Stephen Lecce et au médecin hygiéniste en chef de Toronto, le Dr Elaine de Villa, la semaine dernière, pour exiger que la levée des masques dans les écoles soit suspendue le 21 mars pour une durée indéterminée.

« La suppression simultanée de mesures telles que le masquage, l’éloignement, la congrégation et les protections de dépistage quotidiennes irait à l’encontre de notre approche à plusieurs niveaux pour protéger nos communautés scolaires de la propagation du COVID-19 », a écrit Brown.

à travail sur son site Jeudi, le TDSB a déclaré que le comté avait « réitéré sa précédente instruction » en réponse à la lettre du conseil.

Pendant ce temps, dans sa réponse à la lettre du TDSB, obtenue par CP24, de Villa a réitéré que les politiques concernant les masques dans les écoles « relèvent de la compétence du gouvernement du comté ».

Elle a ajouté qu’en raison de la dernière mise à jour de la Loi sur la réouverture de l’Ontario, « il est interdit aux autorités médicales locales d’émettre des lettres d’instruction pour mettre en œuvre des mesures locales, y compris l’obligation de porter des masques dans les écoles ou ailleurs ».

S’adressant au CP24 jeudi soir, Brown a confirmé que le TDSB suivra et mettra en œuvre les changements annoncés par le comté, et la levée des mesures de sécurité COVID-19, y compris la dissimulation, à partir du 21 mars.

READ  Coronavirus : ce qui se passe au Canada et dans le monde lundi

Alors que le conseil a déjà informé les parents des changements avant les vacances de mars, Brown a déclaré que le conseil espérait obtenir une réponse différente du comté.

« Nous recherchions un peu de prolongation dans le calendrier pour permettre … d’être plus progressif dans le retrait du masque. Jusqu’à deux semaines, cela aurait été un bon compromis, surtout à Toronto, où nous sommes » Brown a déclaré: « Nous allons voir des gens portant encore des masques à la Toronto Transit Commission. »

« Cela n’a pas de sens que nous ne le suivions pas et donnions au moins aux parents un peu plus de sentiment de sécurité à mesure que nous sortons de la pandémie. »

Brown a déclaré que le temps supplémentaire demandé par le TDSB est de s’assurer que COVID-19 ne se propage pas dans les salles de classe, étant donné que certains élèves et membres du personnel peuvent avoir voyagé à l’extérieur du pays pendant les vacances de mars.

Il a dit: « Je pense que ce n’est pas grave si les gens sont anxieux. Je pense que c’est bien si les gens sont un peu enthousiasmés par cette méthode. Ce sera émotionnel et ce sera accepté ou non par les gens de manière très différente. »

Brown a noté que le TDSB continuera d’encourager fortement le port de masques dans ses écoles, des masques étant toujours disponibles pour les élèves et le personnel sur demande.

« Si les gens choisissent de ne pas les porter, nous devons nous assurer que l’environnement est inclusif, sûr et respectueux du choix de chacun », a-t-il déclaré.

READ  Le conducteur de la voiture de luxe qui a écrasé 9 personnes à mort à Ahmedabad a été placé en garde à vue

Avec la fin de la cohorte et les exigences de distanciation physique, le TDSB a déclaré que les élèves pourront désormais s’asseoir, travailler et jouer ensemble.

« Alors que les écoles évoluent vers ces conditions pré-pandémiques normales, certaines activités telles que les activités et événements parascolaires nécessitent une approche plus réfléchie et progressive dans les écoles, ainsi qu’un soutien important pour le personnel. Veuillez être patient pendant que les écoles s’efforcent de mettre en œuvre ces changements dans leur communautés locales », a déclaré le conseil.

Plus tôt jeudi, l’horaire des sciences de l’Ontario A publié ses derniers modèles COVID-19avertissant que les admissions à l’hôpital pourraient augmenter à mesure que davantage de restrictions sont levées, y compris le mandat de masque.

Le directeur scientifique de la Table, le Dr Peter Johnny, a déclaré au CP24 que le public devrait faire preuve de prudence avec cette dernière projection.

« Nous ne prétendons pas que l’épidémie est terminée du jour au lendemain et jetons tous les masques comme des T-shirts sur la plage, mais continuons simplement à gagner plus de liberté au fil du temps. (Nous) augmentons lentement le nombre de contacts, arrêtant lentement l’utilisation de masques dans différentes situations. »

La semaine dernière, le premier ministre Doug Ford a découragé les conseils scolaires de chercher à prolonger le mandat de levée de masque plus tard ce mois-ci, affirmant que les commissaires d’école ne sont «pas des experts médicaux» et devraient simplement suivre les conseils du plus haut responsable de la santé de l’Ontario.

– Avec des fichiers de Chris Fox et Chris Herhalt