décembre 1, 2022

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

Le sort du diffuseur français Salto est en jeu avec le projet de TF1, M6 et France TV de discuter de l’avenir de la plate-forme nationale

Sautle service de radiodiffusion français détenu conjointement TF1Et le m 6 et France Télévisions, soit à changer, soit à fermer prochainement, divers Assuré sur.

Le service, qui a été lancé en 2020 après de multiples retards, a été créé par trois groupes de télévision français dans le but d’offrir aux abonnés une alternative locale à Netflix (qui compte désormais plus de 13 millions d’abonnés en France) et à d’autres services mondiaux.

Plus de Variété

À 6,99 € (7,23 $) par mois, Salto ne comptait que 523 000 abonnés en juin 2021 et se classait derrière d’autres bannières nationales, dont Canal+, OCS, beIN et RMC à la fin de l’année dernière, selon une étude de NPA Conseils/Harris Interactive. . Avec un chiffre d’affaires annuel de 17,1 millions d’euros en 2021, la société était valorisée à 45 millions d’euros en mars.

Le service propose des contenus de suivi de 19 chaînes différentes appartenant à TF1, France Télévisions et M6, ainsi que des avant-premières d’émissions à venir et de nouveaux contenus disponibles en streaming.

Les tensions ont commencé à monter entre France Télévisions et les chaînes commerciales TF1 et M6, après avoir révélé leur projet de fusion en mai 2021. La présidente de France Télévisions, Delphine Ernott, a déclaré que la radio publique française voulait quitter Salto, et TF1 et M6 ont déclaré qu’ils rachèteraient France Télévisions. ‘ participation si sa fusion a été approuvée par le Conseil antimonopole.

Les projets de fusion ont finalement été abandonnés par TF1 et M6 après que l’organisme antitrust français a soulevé de multiples préoccupations. On ne sait pas où se situe Ernotte sur le sujet dans le contexte de ce nouveau développement. Cependant, le nouveau directeur général du groupe TF1, Rodolphe Belmer (photo), s’interroge maintenant sur l’implication de l’enseigne dans Salto.

READ  Le smartphone français signe le G22 de P-Pop

Belmer, qui dirigeait auparavant Groupe Canal Plus, a déclaré lors de sa prise de fonction à la direction générale du groupe TF1, qu’il envisageait de se retirer. Belmer deviendra président du groupe TF1 en février, succédant à Jill Pelison. La société possède également sa propre plateforme de streaming, MyTF1.

Une réunion des trois contributeurs de Salto aura lieu avant la fin du mois pour décider de la suite à donner à la diffusion, selon le journal local La Lettre A, qui a d’abord rapporté la nouvelle de Salto. Les options incluent la fermeture ou la vente du service.

Meilleur assortiment

signer pour Bulletin divers. Pour les dernières nouvelles, suivez-nous sur FacebookEt le TwitterEt le Instagram.

Cliquez ici pour lire l’article complet.