décembre 6, 2022

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

Le rappeur français Lavoine se produira à Kigali en juillet | Temps nouveaux

Les organisateurs ont confirmé que le célèbre rappeur français Lonnie Mohd, plus connu sous son nom de scène Lavoine, se produira lors de la très attendue deuxième édition du Festival AIC-MOCA prévue du 30 juin au 3 juillet à Kigali.

Le prochain concert de La Fouine à Kigali a été confirmé 24 heures seulement après que le rappeur congolais Youssoufa a annulé son spectacle au même festival.

Certains ont supposé que le fabricant de superproductions « La Meilleure » a été annoncé comme un remplaçant parfait pour Youssoupha, mais le co-organisateur du festival Raul Rugamba a déclaré au New Times que les deux faisaient partie de la liste des sommités qui se produiront pendant le festival.

« Nous ne pouvons plus garder cela pour nous ! Ses classiques comme ‘Ma Meilleure’, ‘Quand Je Partirai’ et bien d’autres seront joués en direct à Kigali », a déclaré Rugamba lors de l’annonce de la performance du rappeur qui aura lieu à l’Imbuga City. Marchez dans la zone sans voiture de Kigali.

La Fouine est le dernier artiste annoncé à honorer la scène du festival alors qu’il rejoint Magic System de la troupe ivoirienne oupé-décalé, qui mettra également en vedette des artistes locaux.

Des billets pour une gamme de concerts sont disponibles pendant le festival via http://www.kigali-aic.le-moca.com/ pour 7 000 Rwf pour les billets réguliers pour les lève-tôt et 10 000 Rwf aux portes plus 20 000 Rwf pour les VIP .

Le Festival AIC-MOCA est un projet conjoint d’Africa in Colors (AIC), une initiative artistique basée au Rwanda représentée par Raoul Rugamba, et du Mouvement des Créatifs Africains (MOCA), une initiative représentée par l’entrepreneur d’art camerounais Alan Bedjek.

READ  Charades Norwegian Horror Boards 'Il y a quelque chose dans la grange' (Exclusif) | Nouvelles

Le festival devrait réunir des créateurs de la musique, des arts visuels, de la mode, du cinéma et de la production, entre autres.

Les organisateurs mettent à l’ordre du jour du festival des ateliers, des conférences, des visites, des expositions culturelles et des réunions d’entreprise majeurs, entre autres initiatives, pour les créateurs locaux et internationaux, afin de partager leurs expériences sur la meilleure façon de transformer leurs créations en or.

Qui est Lavoine ?

La Fouine, avec des pseudonymes supplémentaires tels que Fouiny Babe ou simplement Fouiny, est un rappeur, chanteur, auteur-compositeur et producteur de disques franco-marocain. Il est propriétaire de Banlieue Sale et de la ligne de vêtements « Street Swagg ».

Lavoine est né à Trapp dans une famille de sept enfants de parents marocains de Casablanca, et a grandi en dehors de Paris dans les Yvelines.

Il quitte l’école à l’âge de quinze ans pour se consacrer au rap et prend ses premiers cours de musique. Lavoine, surnommé « Forsini », était un membre actif du collectif GSP.

Elle a fait partie de l’éphémère groupe « FORS » avec DJ RV (Hervé), Le Griffon (Tarek Medimegh) et LaylaD (Layla Melloni Forcé), créé principalement pour participer au 2 R puissance ART à La Verrière, remportant le deuxième prix .

Depuis, Lonnie s’est marié, puis a divorcé après être devenu papa d’une petite fille, née en 2002, prénommée Fatima, du nom de la mère de Lavoine. Le décès de sa mère en 2005 lui inspire sa chanson « Je Reasone là-haut » alors qu’il connaît des périodes sombres dans les foyers d’accueil et les prisons.

READ  La France s'est remise des hauts et des bas de l'Euro 2020 pour marquer la victoire finale de la Coupe du monde en Ligue des nations contre l'Espagne

« Je n’avais que quinze ans quand j’ai été renvoyé de l’école et placé dans une maison de retraite. Je tombais dans l’insomnie la plupart du temps. Mais il ne m’a pas fallu coucher avec moi, si les flics me cherchaient directement. » J’ai couché avec des gens dans des voitures, des immeubles etc. C’était la misère », a-t-il confié au magazine Planète Rap.

editor@newtimesrwanda.com