septembre 27, 2022

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

Le président ukrainien Zelensky exclut les pourparlers si la Russie organise des référendums

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a déclaré dimanche que si la Russie allait de l’avant avec des référendums dans les zones occupées de son pays sur l’adhésion à la Russie, il n’y aurait pas de pourparlers avec l’Ukraine ou ses alliés internationaux.

Les forces russes et leurs alliés séparatistes contrôlent désormais des pans de territoire dans la région du Donbass à l’est de l’Ukraine et dans les régions du sud après avoir lancé ce que le Kremlin appelle une « opération militaire spéciale » sur le territoire de son voisin. Les responsables des deux régions ont évoqué la possibilité de référendums.

Dans son discours vidéo nocturne, Zelensky a déclaré que Kyiv s’en tenait à sa position de ne céder aucune terre à la Russie.

« La position de notre pays reste la même qu’elle l’a toujours été », a déclaré Zelensky, « nous n’abandonnerons rien de ce qui nous appartient ».

« Si les occupants continuent sur la voie des référendums bidons, ils se fermeront toute possibilité de pourparlers avec l’Ukraine et le monde libre, dont la partie russe aura évidemment besoin à un moment donné. »

Les responsables russes et ukrainiens ont tenu plusieurs sessions de pourparlers peu de temps après que les forces russes ont lancé leur invasion de l’Ukraine en février.

Mais peu de progrès ont été réalisés et aucune réunion n’a eu lieu depuis fin mars, chaque partie accusant l’autre d’avoir interrompu les contacts.

Les forces russes contrôlent la majeure partie de la région de Kherson dans le sud de l’Ukraine, et les responsables ont suggéré d’organiser un référendum sur l’adhésion à la Russie dans les semaines ou les mois à venir.

READ  Meghan Markle se rend au Texas pour rendre hommage aux victimes de la fusillade dans les écoles - National

Dans le Donbass, les mandataires de la Russie se sont emparés de certaines parties du territoire en 2014, ont organisé des référendums sur l’indépendance et ont déclaré des « républiques populaires » dans les régions de Lougansk et de Donetsk. Le Kremlin a reconnu les républiques à la veille de l’invasion de février.

Le gouverneur de la région de Lougansk – qui est sous contrôle presque entièrement russe depuis plusieurs semaines – a suggéré ce week-end que la Russie se préparait à un nouveau référendum dans les zones nouvellement capturées et offrait aux résidents des avantages pour participer.

(Reportage par Ronald Popesky; Montage par Chizu Nomiyama et Lisa Shumaker)