décembre 4, 2021

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

Le PDG de SNC-Lavalin a annulé un discours à Montréal après que le chef d’Air Canada a déclenché une tempête de feu

MONTRÉAL — Le président de la firme d’ingénierie SNC-Lavalin a brusquement annulé un discours devant la communauté des affaires de Montréal parce que ses compétences en français ont besoin d’être améliorées.

Ian Edwards ne parle pas bien le français malgré avoir vécu au Québec depuis 2014.

En annulant sa présence au club canadien de Montréal lundi, Edwards a promis de revenir dans la nouvelle année après avoir perfectionné sa capacité à parler la langue principale du Québec.

Edwards dit qu’il veut prendre le temps de mieux préparer sa présentation et s’assurer qu’elle a plus de français.

Cette décision intervient une semaine après que le PDG d’Air Canada, Michael Rousseau, a déclenché une tempête politique en parlant très peu de français dans un discours d’affaires, puis en disant aux journalistes qu’il n’avait pas besoin d’apprendre la langue pour survivre dans la plus grande ville du Québec.

Il s’est excusé le lendemain et a accepté de subir « un apprentissage approfondi du français » après que la vice-première ministre Chrystia Freeland a demandé au conseil d’administration d’Air Canada de faire de la communication en français une « norme importante » pour la haute direction et d’intégrer les améliorations des capacités en français de Rousseau dans ses évaluation annuelle. .

« Après être arrivé au Québec en 2014, j’ai pris des cours de français, avec des résultats mitigés », a écrit Edwards dans une lettre au président du club canadien.

« Récemment, lors de notre conseil d’administration qui s’est tenu fin octobre, je m’étais déjà engagé à faire les efforts nécessaires pour poursuivre au mieux la formation linguistique.

READ  Scandaleux ou pas, cette Honda S2000 a beaucoup de couple après une greffe cardiaque

Ce rapport a été publié pour la première fois par La Presse Canadienne le 11 novembre 2021.