août 18, 2022

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

Le diffuseur canadien Brian Williams prend sa retraite après 50 ans de carrière

Demandez à Brian Williams sur sa carrière radiophonique d’un demi-siècle, et il s’éloignera des noms des joueurs et des moments mémorables dans des détails comme hier.

Il y avait Liz Manley skateboard et la bataille des Brians aux Jeux de Calgary de 1988. Un placement de Ian Santer pour les Tiger-Cats à la Coupe Grey 1972 à Hamilton. Performance d’or du patineur acrobatique Alex Bilodeau aux Jeux de 2010 à Vancouver.

Williams, qui a annoncé sa retraite jeudi, a couvert tous les sports imaginables au cours de sa brillante carrière dans la diffusion sportive. Les Jeux olympiques et la LCF étaient deux de ses piliers en tant que présentateur de studio majeur et animateur de longue date avec CBC et plus tard CTV et TSN.

« Je peux m’asseoir ici et parler de courses de chevaux, de courses automobiles, de ski de Coupe du monde, de tennis, de beaucoup de choses », a déclaré Williams. « Mais ces deux choses me viennent à l’esprit parce que j’ai probablement fait ces événements plus que tout autre. »

Familier avec le sport, Williams a également prêté sa voix à la couverture de l’actualité du hockey, de la Ligue majeure de baseball, de la Coupe du monde de soccer et bien plus encore.

Le natif de Winnipeg a été nommé à l’Ordre du Canada en 2011 pour sa carrière en radiodiffusion, son travail communautaire et bénévole.

« Je me sens très chanceux et heureux d’avoir travaillé avec des gens aussi extraordinaires sur de grands événements », a déclaré Williams au journal canadien Press. « Rien n’est mieux que ça. »

READ  Cinq questions auxquelles font face les Maple Leafs de Toronto

Williams a remporté huit prix Gemini, deux prix Foster Hewitt et un prix Écrans canadiens. Considéré comme l’un des principaux officiels olympiques du Canada, il a couvert le premier de ses 14 matchs en 1976 à Montréal.

‘icône’

Lors d’un appel téléphonique jeudi, il a déclaré avoir remarqué que les athlètes canadiens avaient changé de position aux Jeux olympiques de 2010 à Vancouver.

« Ils disaient : ‘Nous allons faire de notre mieux et nous allons monter sur le podium' », a-t-il déclaré. «Il y avait de la fierté dans ce pays et je me souviens avoir dit dans ma signature quelque chose sur l’influence de la mer rouge de fierté et d’amour qui coulait d’un océan à l’autre, de Vancouver à travers ce pays.

« Les Canadiens ont une nouvelle fierté envers nous-mêmes, notre pays et nos athlètes. Il y a toujours eu de la fierté envers nos athlètes, mais c’était quelque chose que je n’avais jamais vu auparavant. C’était donc spécial.

Williams a également co-animé l’émission de radio commune Grapeline avec Don Cherry pendant 35 ans. Animateur de longue date de la LCF sur CBC et TSN, Williams estime avoir couvert la Coupe Grey plus de 40 fois.

« Une icône. Certainement une icône », a déclaré l’animateur de radio et chroniqueur Don Landry sur Twitter. « Un diffuseur brillant, un diffuseur unique dans une génération. Et un homme brillant, un joyau. »

« Il y a des légendes et puis il y a Brian Williams », a écrit le présentateur de Sportsnet, Ken Reed, sur Twitter. « J’ai grandi sur CBC Sports Weekend. J’ai eu l’honneur de rencontrer le gars à Londres en 2012. Félicitations, M. Williams. »

READ  La ceinture noire du président russe Vladimir Poutine retirée en raison de l'invasion de l'Ukraine
Williams a couvert ses premiers Jeux olympiques en 1976 et a été le principal annonceur en studio pour 13 matchs à la fois avec CBC et CTV. (Collection d’images fixes de CBC)

Williams a été intronisé au Temple de la renommée du football canadien en 2010 et a reçu le prix du commissaire de la Coupe Grey 2012 en reconnaissance de plus de 40 ans de contributions au football.

« Il était temps, alors nous le savions », a déclaré Williams à propos de sa retraite. «Ils allaient le faire à la Coupe Grey à Regina, mais cela a été annulé l’année dernière et bien sûr, avec COVID, tout est retardé.

« Il est ici et je suis [am] J’attends avec impatience les années de retraite. »

Il a commencé sa carrière en couvrant le basketball universitaire

Williams a commencé à appeler le basketball collégial en 1967. Il a commencé sa carrière à la radio professionnelle avec CHUM à Toronto.

Après un an à CFRB Radio à Toronto, Williams s’est joint à CBLT, la principale chaîne de langue anglaise de CBC. Il est resté avec CBC jusqu’à son passage à CTV et TSN en 2006.

« Brian est une véritable légende qui a apporté des connaissances, une chaleur et un sens de l’humour extraordinaires aux émissions de TSN », a déclaré Stuart Johnston, vice-président de Bell Média, dans un communiqué.

« Un merveilleux conteur avec un esprit généreux, Brian a consacré une grande partie de son temps à des causes qui lui tiennent à cœur. Il nous manque à l’antenne et au bureau, mais nous sommes reconnaissants pour toutes les années merveilleuses qu’il a passées avec TSN.

Le réseau a déclaré qu’il célébrerait la carrière de Williams le 12 décembre avant la 108e diffusion de la Coupe Grey.

« Vous avez des enfants et des petits-enfants et il est temps de prendre votre retraite », a déclaré Williams. « A soixante-quinze, pour moi, c’est le moment. »