juin 18, 2024

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

Le délégué commercial français déclare que « Vision Golf » deviendra la conférence de référence entre la France et le CCG

Le délégué commercial français déclare que « Vision Golf » deviendra la conférence de référence entre la France et le CCG

Dubaï : Les relations entre la France et les pays du Golfe ont connu d’importantes évolutions politiques, économiques et culturelles ces dernières années.

Dans une interview accordée à Arab News en français, le commissaire au commerce et à l’investissement de Trade France Moyen-Orient, Axel Baroux, a présenté l’événement à venir « Vision Golfe 2023 ».

Conférence attendue de l’année : « Vision Golf »

« A l’ère des ‘visions’, j’ai le plaisir de vous annoncer que nous organisons la première édition de ‘Vision Golf’ les 13 et 14 juin », a annoncé Axel Barroux.

L’événement de deux jours à Paris vise à devenir une conférence économique pour la France et les pays du Conseil de coopération du Golfe. « Vision Golf » se tiendra sous l’égide du Président Emmanuel Macron au Ministère de l’Economie, des Finances, de l’Industrie et de la Souveraineté Numérique.

« Vision Golf » est une nouvelle plateforme favorisant la coopération d’affaires sur des marchés à fort potentiel de croissance et une opportunité de rencontrer des acteurs économiques clés tels que des ministres, des dirigeants de PME, des start-up et des cadres supérieurs.

Malgré les défis auxquels l’économie mondiale est confrontée, la stratégie de diversification économique des pays du CCG offre un environnement propice à l’attraction des talents et des investissements dans divers secteurs tels que l’énergie, la santé, la technologie, l’agroalimentaire et le tourisme, vers une croissance durable et la transition énergétique. .

« La France est pleinement engagée à participer et à contribuer aux visions des pays du Golfe avec son expertise dans les secteurs clés et sa forte stratégie de décarbonation », a déclaré Barroux.

L’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis sont les plus grands marchés de la région, ce qui représente une croissance importante des échanges. Baroux a souligné que les exportations françaises vers le CCG s’élèveraient à 15 milliards d’euros (16,5 milliards de dollars) d’ici 2022.

READ  Harris souligne le soutien américain à l'accord avec Israël et Gaza Gantz | La guerre d'Israël contre Gaza Actualités

Meilleures pratiques et exemples de réussite

« Vision Golf » sera l’occasion de présenter des « success stories » et des contributions de partenariats clés aux stratégies des pays du Golfe.

Au programme, en présence des ministres français et régionaux, le discours d’ouverture de Laurent Saint Martin, directeur général de Business France, et « Doing Business » du secrétaire général du CCG Jasem Al-Al lors de la Gulf States Session. Enterré.

Des discussions thématiques et des tables rondes sont prévues, y compris, mais sans s’y limiter :

– Les bonnes pratiques pour construire des partenariats durables ;
– Opportunités de coopération et d’investissement dans divers secteurs ;
– La France est la destination la plus attractive d’Europe pour les investissements directs étrangers.

Relations commerciales entre la France et les pays du CCG

« Le partenariat commercial entre les pays du CCG et la France est un élément important et une priorité pour le gouvernement français », a déclaré Barroux.

Pour cela, Business France organise plus de 70 rendez-vous d’affaires, programmes d’accélération et pavillons France par an pour mettre en relation les entreprises françaises du Moyen-Orient et les entreprises locales et faciliter les opportunités d’investissement.

« Un bon exemple de partenariat qui sera effectif dans les semaines à venir est E-Fusion. Un accord de coopération spécialisé dans le secteur de l’énergie nucléaire, l’opérateur émirati, le GIFEN, a été co-organisé avec le CSFN (Comité Stratégique de la Filière Nucléaire) et Business France. Il conduira au développement de la présence économique française aux Emirats Arabes Unis. Un programme d’incubation », a annoncé Baruchs.

Le savoir-faire français : un atout majeur dans la région du Golfe

READ  La France, l'Allemagne et la Turquie tendent la main à Poutine alors que les troupes restent à la frontière ukrainienne | Russie

La présence française dans la région est bien établie. Dans le secteur de l’énergie, Veolia et Engie ont investi dans la transition énergétique des pays du Golfe.

La France intensifie ses investissements dans les énergies renouvelables et nucléaires conformément au plan 2030 et à son « ambition affichée de devenir la première grande économie décarbonée en Europe en atteignant la neutralité carbone d’ici 2050 », explique Barroux.

Dans le secteur de la santé, des pharmaceutiques françaises comme Ibsen, Air Liquide et Sanofi sont présentes dans le Royaume et aux Emirats Arabes Unis.

Dans le secteur alimentaire, les EAU deviennent une destination attractive pour les entreprises françaises qui s’implantent fortement dans le pays, avec plus de 400 restaurants et points de vente de produits français (Philipon, Saint Michel, Isigny Ste Mare, etc.).

Baroux souligne l’essor des concepts à la française en Arabie Saoudite, où le savoir-faire français a su s’imposer comme une référence en matière de restauration axée sur la qualité et l’excellence.

Dans le domaine de la logistique et des transports, la coopération France-CCG vise à améliorer les infrastructures. L’un des plus grands projets ferroviaires au monde, le projet entre La Mecque et Médine a été réalisé par un consortium français (SNCF, RATP et Alstom).

Investissements du Moyen-Orient vers la France

La France a toujours été une destination privilégiée pour les investisseurs des pays du Golfe, y compris les fonds souverains, qui ont historiquement pris des participations minoritaires dans l’immobilier, l’hôtellerie, les infrastructures et les groupes français.

Les investissements des pays du Golfe sont orientés vers la diversification économique et les opportunités que représentent les nouvelles technologies.

READ  Macron dit qu'il ne s'excusera pas pour le colonialisme en Algérie

La France a su attirer ce nouveau type d’investissements auprès d’investisseurs institutionnels et de groupes privés de la région du Golfe.

Par l’intermédiaire de sa filiale américaine GlobalFoundries, le fonds souverain d’Abu Dhabi Mubadala a commencé à construire une usine de semi-conducteurs en 2022.

Le groupe privé saoudien BinDawood, via sa filiale française (Future Retail for Information Technology Co.), a acquis une participation majoritaire dans la société française de marketing numérique Ykone pour construire sa stratégie de commerce électronique.

« Les IDE de la région Proche et Moyen-Orient vers la France sont estimés à 13,7 milliards d’euros, mais ces chiffres sont souvent sous-estimés sur la base des investissements financiers indirects », a confirmé Baroux.

France et Arabie saoudite : un partenariat historique

« La France est un partenaire historique de l’Arabie saoudite. « Nous souhaitons développer davantage la position de la France et sa contribution à la mise en œuvre des mégaprojets dans le cadre de la Vision 2030 », a ajouté Barroux.

Le groupe Business France en Arabie Saoudite accompagne les entreprises françaises dans leurs projets de développement dans le Royaume. La deuxième édition du French Fab Booster se veut un programme d’accélération franco-saoudien centré sur les entreprises innovantes de l’Industrie 4.0.

« Vision Golf » s’ancre dans cette volonté d’accélérer les partenariats commerciaux entre la France et les acteurs clés de la région, l’Arabie Saoudite, pour développer de nouvelles opportunités et développer des synergies potentielles dans divers secteurs.