septembre 27, 2022

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

Le chef de l’OTAN visite les défenses de l’Arctique alors que le Canada est sous pression pour protéger le Grand Nord

Le secrétaire général de l’OTAN examine de plus près les défenses du nord du Canada jeudi lors de sa visite dans l’Arctique – une région où la concurrence géopolitique est à la hausse.

Accompagné du premier ministre Justin Trudeau, Jens Stoltenberg observera de première main la station radar du système d’alerte du Nord, à Cambridge Bay, au Nunavut – qui fait partie d’un système qui doit être modernisé dans le cadre d’une rénovation de plusieurs milliards de dollars du NORAD, le système de défense aérienne américain.

Il surveillera également les soldats canadiens – et peut-être certaines troupes de quelques autres nations alliées – alors qu’ils participent à l’exercice militaire annuel du Nord du Canada, connu sous le nom d’opération Nanok.

Dans un récent article d’opinion dans le Globe and Mail, Stoltenberg a noté l’importance croissante du Grand Nord canadien alors que les relations de l’Ouest avec Moscou se sont détériorées en raison de la guerre en Ukraine.

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, et le premier ministre Justin Trudeau s’entretiennent avec des militaires autour du site du système d’alerte du Nord à Cambridge Bay, au Nunavut, le jeudi 25 août 2022. (Jason Franson/La Presse canadienne)

Le Secrétaire général a écrit que « la route la plus courte vers l’Amérique du Nord pour les missiles ou les bombardiers russes serait au-dessus du pôle Nord ». Cela rend le rôle du NORAD vital pour l’Amérique du Nord et l’OTAN.

La visite est importante car le gouvernement libéral fait face à des pressions croissantes de la part des Alliés pour qu’il prenne davantage les rênes dans la défense de ses approches nordiques.

En juin, avant le dernier sommet de l’OTAN, la ministre de la Défense Anita Anand a promis au Canada de dépenser 4,9 milliards de dollars au cours des prochaines années pour moderniser le NORAD, un commandement militaire conjoint avec les États-Unis.

Le gouvernement libéral s’est également engagé à effectuer un investissement global dans la défense du continent et du Nord qui, selon lui, dépassera 40 milliards de dollars au cours des deux prochaines décennies.

Ottawa n’a pas encore expliqué en détail comment l’argent sera dépensé, sauf pour dire qu’environ 15 milliards de dollars iront à la modernisation des infrastructures.

S’adressant à la 5e Escadre Goose Bay à Terre-Neuve-et-Labrador mercredi, Anand a déclaré que la base est l’une des quatre qui verront des améliorations.

Il a déclaré que l’aéroport « recevra des améliorations importantes qui lui permettront de maintenir sa capacité à soutenir les opérations du NORAD et à assurer la défense de l’Amérique du Nord ».

« Alors que nous regardons autour du monde aujourd’hui, nous réalisons que notre géographie et nos défenses continentales actuelles n’offrent plus la même protection qu’autrefois », a-t-elle poursuivi.

READ  Le père du suspect refuse de parler de l'attentat de Salman Rushdie