juillet 1, 2022

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

L’animation française bat son plein chez nous et à l’étranger – Reportage CNC Annecy

L’industrie française de l’animation est en plein essor, selon les derniers chiffres publiés par le Centre national du film du pays, The CNC (Centre National du Cinéma et de l’Image Animée), lors d’Annecy Intl. Festival du film d’animation.

Les niveaux de production d’animation du pays en 2021 étaient les deuxièmes les plus élevés jamais enregistrés, avec 357 heures de programmation, dépassés seulement en 2006, qui a enregistré 395 heures.

Plus de Variété

L’animation française, dont la solide réputation d’excellence et de savoir-faire attire les coproductions internationales depuis des décennies, séduit de plus en plus les coproductions internationales grâce à son généreux crédit d’impôt pour projets internationaux, revu à la hausse de 20% à 30% % des dépenses en 2015 Les apports étrangers ont plus que doublé au cours de la dernière décennie, plus de 83 % des films recevant des financements étrangers.

La France s’est imposée comme l’une des premières sociétés de production d’animation au monde, bénéficiant de la demande croissante de contenus, notamment de la part de nouveaux acteurs non linéaires.

Selon les statistiques, la France est le troisième producteur d’animation au monde, avec un carnet de commandes de 65 programmes actuellement commandés, après les États-Unis (313 programmes) et le Japon (214 programmes). Le groupe France Télévisions est leader en Europe et classé N°1. 6 mondial avec 40 logiciels d’animation en développement, dont 15 pour la plateforme Okoo.

L’animation est le genre le plus vendu à l’étranger, avec 74,7 M€ et près de 38 % des ventes internationales totales en 2020, contre 11,2 % pour les documentaires et 10,7 % pour la fiction.

READ  Newen renforce son expansion européenne avec l'acquisition de Flare Film - TBI Vision

C’est une augmentation de 32,4% au cours des deux dernières décennies, que l’auteur du rapport, Cécile Lacaux, statisticienne en chef au CNC, a qualifiée de si élevée malgré la crise sanitaire mondiale, qu’elle était due à de puissants protocoles Internet comme « Miraculous: Tales of Ladybug & Cat ». Noir » et « Oggy et les Cafards » et le travail de puissances françaises telles que zylammédiaton Les Studios Cyber ​​Group Et le Méthode d’animation.

Alors que la fermeture des cinémas en raison de la pandémie de COVID-19 a eu un fort impact sur la distribution en salles à l’étranger, les plateformes de SVOD et les chaînes de télévision linéaires ont comblé le vide. En télévision, l’animation française bénéficie d’une place privilégiée sur les chaînes de télévision étrangères, au premier rang après les productions nationales dans des pays comme l’Allemagne, le Royaume-Uni, l’Espagne et l’Italie.

Les dessins animés, et en particulier les séries animées, sont un pôle d’attraction pour les plateformes de vidéo à la demande : en avril 2022, plus de 89 000 épisodes de programmes pour enfants étaient mis à disposition sur les plateformes VoD en France, représentant 45,1 % de l’offre totale, soit plus de doublé par trois Double en cinq ans. Alors que la plupart des programmes s’adressent aux enfants, plus de 15 % s’adressent aux adultes du public.

Le rapport montre que le jeune public est le plus friand d’animation, qui représente 8,7% de l’audience et 20,6% de la consommation TV des 4-14 ans en 2021. Cette part est plus élevée chez les 4-10 ans (25,3%).

READ  L'événement Animal Planet aide les chiens de Philadelphie et les refuges pour animaux

Dans les salles de cinéma, les films d’animation sont vus comme une attraction pour attirer un public large, jeune et décontracté, dont 44,5 % ont 3-14 ans en 2021.

Lorsque les cinémas ont rouvert à la suite de la pandémie en mai 2021, les distributeurs se sont appuyés sur l’animation pour augmenter la fréquentation avec cinq films d’animation sortis la première semaine, dont des super productions américaines comme « Encanto » et « Tom & Jerry », qui attestent d’une domination continue. Pour l’animation américaine dans les salles françaises.

En conclusion de la présentation du rapport, Lacaux a décrit l’animation en France comme un secteur résilient face à la crise sanitaire, qui a rapidement renoué avec la croissance, et contenu la baisse des effectifs au début du COVID-19.

pandémie et retour aux niveaux de 2019 d’ici juillet, et niveaux records en novembre 2021.

Publié chaque année depuis 14 ans à l’occasion du Festival d’Annecy, ce Rapport d’Etude du Marché de l’Animation CNC propose une analyse approfondie de l’animation audiovisuelle et cinématographique en France et à l’étranger.

Meilleur assortiment

signer pour Bulletin divers. Pour les dernières nouvelles, suivez-nous sur FacebookEt le TwitterEt le Instagram.

Cliquez ici pour lire l’article complet.