octobre 17, 2021

BreaGeek News

Obtenez toutes les dernières nouvelles et rapports sur la FRANCE ici. Manchettes, politique et culture françaises sur une chaîne d'information

La vie secrète d’Aotearoa et son expansion mondiale

Gândește-Te La Africa (Pensez à l'Afrique) de Gordon Dryland traduit par Raluca Bowen au Teatrol National Marine Sorescu, Craiova, Roumanie.

fourni

Gândește-Te La Africa (Pensez à l’Afrique) de Gordon Dryland traduit par Raluca Bowen au Teatrol National Marine Sorescu, Craiova, Roumanie.

D’août 2019 jusqu’à avant Covid 2020, une visite de Conversations avec mon pénisIl a pris le Québec canadien-français et le nord de l’Ontario — les producteurs nous ont dit le Théâtre Pasteur — « d’assaut ». Des photos d’une comédienne vêtue d’un hideux costume phallique dans divers lieux publics sur les réseaux sociaux ont peut-être aussi aidé, mais cette tournée a fait suite à plusieurs années de productions populaires, revenant dans les villes et villages du Québec à partir de novembre.

conversations avec mon pénis, Comme il était connu avant la traduction, il a été créé au BATS Theatre de Wellington en 2014. Il est l’œuvre du metteur en scène et dramaturge local Dean Hewison. Je ne l’ai jamais vu, mais des critiques de confiance ont affirmé qu’il s’agissait d’un travail de qualité comique plutôt que d’un museau de garçon. Son succès est pour moi (important) un rappel de la vie secrète de la pièce d’Aotearoa. À une époque où une multitude de concurrents sportifs à l’échelle internationale attirent l’attention des médias locaux, au théâtre, vous ne pouvez même pas vous habiller comme un instrument complet et réussir au Canada pour l’obtenir.

Lire la suite:
* ‘Extraordinary Times’ : les artistes kiwis brillent en l’absence d’œuvres internationales
* Te Hīkoi Toi : 40 ans d’art avec cœur aux galeries Bowen
Carrière artistique : distanciation sociale avec l’art

La beauté d’une pièce merveilleuse, c’est qu’elle est comme une graine. Il peut parcourir de longues distances, emballé de manière compacte avec un ADN complexe, capable de faire germer une nouvelle vie dans un sol fertile où qu’il atteigne. Sa vie peut être petite ou courte mais elle est variée et nombreuse, avec un sentiment d’appartenance pour beaucoup, et a été influencée dans certains théâtres loin de là où elle a été formulée.

READ  Mise à jour des restrictions de voyage COVID pour septembre

Chez Aotearoa, une partie de notre composition coloniale est que nous attendons des productions locales de pièces britanniques, américaines et parfois australiennes de haute qualité qui affirment un ensemble culturel occidental de valeurs partagées, du moins pour Baki. L’américain Taylor Mac est excellent ici, réalisé par Catherine McCray chez Circa en est un exemple actuel. J’ai regardé une excellente production d’Auckland Theatre dans les silos de spectacle Il y a quelques années.

Je soupçonne que bien que peu ici pensent au potentiel de nos pièces à l’étranger – ici, je distingue des compagnies de tournées internationales à succès telles que Trick of the Light et Indian Ink. Je parle de scénarios théâtraux interprétés à l’étranger.

C’est le cœur de métier de la Playmarket Agency for Playwrights à Aotearoa, qui, au cours de l’année pré-Covid (au 30 juin 2019) a délivré 262 licences de pièces de théâtre, dont 24 internationales. Succès canadien-français conversations Il est venu après qu’un traducteur ait visité le Playmarket à Wellington et envoyé le script.

Internet offre un accès plus facile aux pièces de théâtre, mais ces graines ont toujours besoin de leurs propres petits vecteurs. Même Covid ne peut pas arrêter la propagation: la pièce de 1976 de Gordon Dryland Gândește-Te La Africa (Pensez à l’Afrique), traduit par Raluca Păun, pour un théâtre en Roumanie produit cette année. Elle est apparue à Paris en 1984 après la première à Auckland.

Même les grands succès des dramaturges internationaux pour Aotearoa passent largement inaperçus ici. Gary Henderson à deux mains peau tendue (ou “Te Tenir Contre Moi” en français) a eu 49 productions impressionnantes à l’étranger au cours des 23 années écoulées depuis sa première en Nouvelle-Zélande en tournée au Edinburgh Fringe. Le dernier s’ouvre à Londres au Hope Theatre mardi prochain. Et si vous étiez à Londres plus tôt dans le mois, vous auriez vu une autre pièce qui sort rarement d’une production communautaire – le dramaturge de Wellington Jan Bates Ophélie réfléchit plus sérieusementConsidéré comme “le jeu le plus mature, intelligent – et très réfléchi – que j’ai vu depuis longtemps”.

READ  La société de médias française Canal + rachète plus d'actions dans MultiChoice

Ensuite, il y a le géant. Anthony McCarten et Stephen Sinclair jouent en 1987 La nuit des dames C’est énorme à l’échelle internationale depuis des décennies, et c’est toujours le cas. Il a été traduit en 16 langues et est particulièrement populaire avec une traduction dans d’immenses théâtres comme la France, l’Allemagne, l’Autriche, la Russie, la Pologne et l’Ukraine.

Pour Sinclair, ses revenus sont stables et le scénariste McCarten, avec plusieurs nominations aux Oscars, continue d’écrire des pièces de théâtre : le pape Produit en Angleterre et à Chypre en 2019. Son film musical vivant avec Neil Diamond de jolis bruits Pour la première fois aux États-Unis en 2022.

Tout cela, grand et petit, doit être célébré. Il est temps de mieux comprendre et endosser l’accès international de nos artistes.

  • Mark Emery est un éditeur d’art collaborateur au Dominion Post et ancien directeur de Playmarket. Envoyez-lui un e-mail à mark@amery, net